Un site avec un bonze, pi du caramel mou, plein !

VERS LE BAS DE LA PAGE

Textes en vrac

Texte de: amichel
La cigale et la fourmi

La cigale ayant chanté
Tout un été
A la télé
Et gagnée
Le premier prix
De la star académy
Se trouva fort bien pourvue
Quand le succès fut venu
La fourmi plus travailleuse
Caissière de supermarché
Et bien que des plus sérieuses
Se vit donner son congé
Un triste jour de décembre
Alors qu’à pierres fendre il gelait
Plus de rmi plus de chambre
Ventre affamé n’a pas d’oseille
Pour ce ne dîne ni sommeille
Elle eut des peines sans salaire
Vécue d’assistanat précaire
La fourmi n’est pas quêteuse
C’est là sa moindre vertu
Par nécessité toute honte bue
Elle alla crier famine
Chez sa célèbre copine
Oubliant dans son malheur
Qu’elle avait jadis moquée
Sa sotte folie des grandeurs
Elle eut du mal à l’approcher
Pas facile de faire la bise
A une vedette du showbiz
Salut !
Que me veux tu ?
Dit la chanteuse fâchée.
De cette visite impromptu
Un peu de blé s’il te plaît !
Je te le rendrai
Dès que je pourrai.
Dois je pleurer ou rigoler
Tu ne m’as jamais bien aidé
Ce que j’ai je l’ai pas volé
Tu riais qu’en je vocalisais
Et bien danse…devant le buffet !
Et oublie mon porte-monnaie
Je t’en prie s’il te plait
Jamais perdu n’est un bienfait
Vraiment ! Je suis trop bonne ma foi
Allons ! Prends ce chèque il n’est pas en bois !
Le temps passa
Or son succès fut éphémère
Elle connut plus de galères
Que de galas
Et de chanter elle déchanta
La fourmi chanceuse
Fut plus heureuse
Elle avait touché le gros lot
Du loto
Et s’en était allée tout de go
S’éclater ou se ruiner aux marquises
De là lui posta une carte exquise
Avec ces mots charmants
« Tu chantais, j’en suis fort aise
Et bien qui chante maintenant ? »
Accompagnée… d’un billet de première
La fourmi n’est pas rancunière.
A dieu ne plaise !

Moralité :
Il ne faut jamais dire
La Fontaine je ne boirai pas de ton eau !

Retour aux textes -


VERS LE HAUT DE LA PAGE