Un site avec un bonze, pi du caramel mou, plein !

VERS LE BAS DE LA PAGE
V
R
A
C

Ce texte a été jugé : Excellent

Le Vendéen

EnnioNB - 13 Aug 2015

Bon, à la demande de Charles et Bonze, je vais tenter de vous décrire le Vendéen.

En étant un de ceux là moi-même, j'imagine que ça ne devrait pas être trop dur, mais pourtant, j'ai du mal à savoir par où commencer. Du coup, j'ai ouvert une page wikipédia sur le putois d'Amérique du Nord et je vais tenter de vous présenter la chose un peu sur le même modèle.

Le Vendéen est un individu de la famille des "qui ont du caractère". Voisin du Nantais (44), du Belou (79), de la Mouette (17), des Bourges (49) et par extension du Breton (j'donnerai pas le chiffre, j'préfère les oublier), le Vendéen s'illustre dans son rapport à l'autre de part sa capacité à rejeter ce dernier, le traitant souvent comme un être inférieur, non pas que le Vendéen soit un être au dessus des autres, mais le principe de base qui demeure est que : le voisin est un con, principe qui se vérifie aussi en interne.

1 - Comportement

L'espérance de vie du Vendéen se situe entre 40 (Robert Micheneau, cirrhose) et 106 ans (Mme Guilloteau résidant à la ferme de la Gaubretière à la Vergne Babouin, de sa belle mort.)
C'est un individu relativement discret, exprimant son râle le plus souvent dans des caves humides où il se terre la majeure partie de la journée et de la nuit.
Dans ces caves où il fait provisions de ce qui le fera tenir, le Vendéen a su être ingénieux, et inventer de nouvelles astuces et recettes pour conditionner sa survie :
* Des verres à pieds cassés, de façon à ne jamais pouvoir le poser lorsqu'il est plein.
* L'EPO ou Epine (vin d'épines souvent noires et de fruits) Préfou (pain évidé tartiné de beurre, d'ail et de poivre) Oberlin (vin charnu, la robe est violacée et le gout est résineux) dopants du cru, permettant de tenir une journée et de tenir en respect le voisin indésirable (qui est très con, je vous le rappelle !)
Le Vendéen est amateur de charcuterie en tout genre, mais fini par manger tout ce qui est comestible, même parfois ce qui ne l'est pas ou ne devrait pas l'être (ragondin, grenouilles, escargots...)
Le Vendéen non content d'être ivrogne est aussi chasseur, à noter, et vous ne le savez que trop bien, que ces deux activités sont souvent indissociables.

Il a créé un dialecte : le patoisant, patois vendéen issu du Saintongeais, avec ses libertés, un langage qui se parle mais ne s'écrit pas, parce que le Vendéen ne sait pas lire déjà, donc pourquoi se casser une patte sur ce genre de choses, et puis parce que ça nous permet de rester entre "Ventraches", toujours dans cet esprit de rejet du voisinage.
On en a même fait des chansons, si vous souhaitez faire un tour dans ce genre de patrimoine, tapez "la boulite du web" sur internet, bon courage !

Le Vendéen a su diviser son territoire en 4 parts égales, lors d'un conflit interne entre ses pairs : Le Nord Ouest Vendée (les cathos) le Sud Ouest Vendée (les fachos) Le Nord Est Vendée (les cathos, royalistes et fachos) et le Sud Est Vendée (les bouseux alcoolos). Au milieu de tout ça, un terre obscure nommée Bocage, dont il est réputé que des records inégalés de foies malades ont été atteints.

Toutefois les Sud Vendéens s'accordent à dire que les Nord Vendéens sont des gros cons, voir des Nantais, pire des Bretons (surtout ceux du Marais Breton, eh, c'était pensé !) et les Nord Vendéens s'accordent à dire que les Sud Vendéens sont des gros cons, voir des Niortais, pire des Poitevins (surtout ceux du Marais Poitevin, bah oui, on laisse vraiment rien au hasard chez nous.)

De même, ceux de la côte Ouest diront que ceux de l'Est sont des ploucs, pire des Deux Sèvriens, tandis que ceux de l'Est confondent les Occidentaux avec les Bretons, inutile d'en dire beaucoup plus.

Les vieux Vendéens pauvres mourront à l'étable tandis que les vieux Vendéens riches s'échouent sur le remblais des Sables d'Olonnes.


2 - Confusion

* Le Vendéen aussi appelé "Ventrachoux" a longtemps laissé planer un mystère sur l'interprétation de cette appellation :
Soit on l'appelle ainsi pour son amour de la gastronomie liée à la Brassica Oleracea (instant "j'melapète"),
Soit on l'appelle ainsi en faisant référence aux révolutionnaires vendéens fuyant l'armée royale en rampant dans les champs de choux.
Mettons les choses au clair, on aime ça autant qu'ailleurs, ça reste un légume qui pue, et que ce mystère est aussi con que les voisins du Vendéen, puisque si on a des champs de brassica, c'est qu'on l'aime la brassica, sinon on s'emmerderait pas à en planter des brassica, et à la mode de chez nous en plus, m.... !

* Le Vendéen a du caractère comme je le disais plus haut, mais ne confondons pas être avoir du caractère et être un gros con, comme les Basques, les Bretons, les Corses, toutes ces terres isolées finalement peu connues, qui possèdent une unité de terrorisme pour exister, Le Vendéen a les orteils sales et il pue de la gueule, c'est ça, avoir du caractère. C'est pas ce qu'on dit du fromage quand il a des vers et qu'il embaume le frigo ? Bah alors !!


3 - Retour à la réalité

Si en effet le Vendéen est réputé pour être également un gros con, qui peut pas blairer ses voisins, qu'il est chauvin, raciste, homophobe, consanguin, vulgaire, qu'il pue, qu'il boit, qu'il pète, je tiens à dire que nous ne sommes pas si chauvins que ça.
Bien sûr que les voisins sont peu épargnés en Vendée, mais s'il y a bien une chose qui nous unit aux cousins Bretons, Angevins, et Charentais, c'est que les Nantais sont des gros flans et que les Deux Sèvres ont 20 ans de retard sur la Creuse qui en compte déjà 30 sur la Vendée qui en compte 15 sur le reste de la France.

Hormis ça, le Coeur Vendéen a un autre sens aujourd'hui que celui pour lequel il avait été pensé, ça reste quand même une belle terre accueillante avec de jolis coins à visiter, bien que bourru, le Vendéen saura vous guider sur sa terre et mettre à mal bon nombre de choses évoquées dans ce texte, j'ai eu l'occasion de vivre Xynthia de plein fouet (non, pas de séquelles) et je peux vous assurer que la solidarité et la générosité qui caractérise le "Ventrache" a été une fois de plus remarquée. N'ayez aucune crainte, on ne touche plus aux chèvres et aux enfants depuis l'an 2000.

Je demande évidemment pardon aux "gros cons" et j'espère que vous serez encore beaucoup à venir rencontrer les pas mieux que vous de Vendée :)

La bise à teurtous comme on dit chez moi !

PRECEDENT - SUIVANT



_______________________________________________
charlesattend a écrit:
Tu n'as pas parlé des stations de ski de Vendée ni des écoles d'alpinisme.
Mince, attend, je vais revérifier sur ma carte.
_______________________________________________
charlesattend a écrit:
T'as raison J'ai confondu la Vendée avec le Nord Pas de Calais...Faut dire que vu ton texte, les autochtones paraissent quasiment superposables...
_______________________________________________
bonbonze a écrit:
Les landes sont laides et la vendée est son antichambre...
_______________________________________________
EnnioNB a écrit:
Mdr Charles, disons qu'il y a des similitudes, l'accent en moins ^^
Merci pour la gestion de ma merdouille Bonze !

Ce texte là, il vous convient ? :)
_______________________________________________
bonbonze a écrit:
Ouaip. ça me va.
_______________________________________________
charlesattend a écrit:
Ilo fait rêver..On dirait un prospectus pour aller passer ses vacances en Syldavie..Ceci dit;, je suis déjà allé à CHALLANS. C'est la vendée, non ?
_______________________________________________
EnnioNB a écrit:
C'est ce qu'on appelle chez moi "la banlieue de Nantes" que j'ai occupée pendant 4 ans de ma vie dont mes 3 ans de lycée...pas un souvenir impérissable !

Ville réputée pour sa volaille....à tort !

Le Marais Breton dans toute sa splendeur Charles ^^
_______________________________________________
charlesattend a écrit:
A côté de CHALLANS, Bourbonne les bains c'est Las Végas...
_______________________________________________
pepejul a écrit:
Bien joué ! Ca donne envie d'aller vérifier sur place.

Tu n'as pas parlé des femelles... il y en des locales a ou vous les volez aux voisins ?
_______________________________________________
EnnioNB a écrit:
Personnellement ma femelle est bourguignonne, ce qui peut t'indiquer que ce que l'on récupère généralement, c'est issu de l'importation. Et on ne se fournit pas chez nos voisins direct car comme tu l'as lu...

La femelle ventrache a disparu avec l'invention du préfou. Bien qu'ayant une hygiène douteuse, elles avaient un nez irréprochable, un odorat très délicat qui a causé leur départ massif...

Seules quelques Mallacéennes sont encore parmi nous, et on ne s'en débarrassera pas hélas, mais on ne désespère pas d'intéresser un potentiel montreur d'ours itinérant !
On les reconnaît à leurs joues roses, elles ont des mollets comme des poteaux, une coupe de cheveux improbable à base de fushia, de rouge...(pour les cheveux c'est de l'authentique....et en r'marque le reste aussi...).

Les rond-points du centre-ville de Fontenay le Comte ont été conçus sur le diamètre d'une Vendéenne du cru, donc si un jour vous avez la curiosité de voir à quoi ça ressemble...
_______________________________________________
courage fuyons! a écrit:
allons soyons honnêtes et lucides : les vendéens sont incultes, dégénérés consanguins, ivrognes, stupides, radins voire voleurs, détestent ceux qui ne sont pas de chez eux (ça tombe bien, on n'a pas envie de rester) fiers de leur bétise .... a part le rosé et la boule en bois.... que leur trouver? j'ai cherché.... RIEN
_______________________________________________
bonbonze a écrit:



AJOUTER UN COMMENTAIRE
Votre message sera modéré avant sa mise en ligne

PSEUDO



Recopier les chiffres figurants ci dessus:

Smileys


Vous avez aimé ?: 1 vote(s)
VERS LE HAUT DE LA PAGE


Tri sélectif
Tri alphabétique
Tri par notoriété
- Afficher tout

- Serge Desproges
- Arachnide 🕷
- Les revues féminines au printemps
- Salon de "Coiffure"
- Le retour inattendu des étés ensoleillés !
- L'Aiguillon-sur-Mer (85)
- Les phrases de plus de 30 mots
- Berthe à l'hôpital
- Le casting
- La mode me casse les pieds
- Police municipale
- Perles de l’Aoûtien du 15
- L'histoire qui fait dormir
- Le Vendéen
- Porc Salut
- Perles d'Accueil II
- Perles d'Accueil
- Prête à tout
- Le parler tarnais
- lettre à L'Agence France Presse
- Poème naïf par Paul Adam (1862-1920)
- Première classe
- Anglicisme est bon pour vous
- La Logique ou la Mort ?
- Les dernières vacances de Séraphin Boursicot (suite ,mais pas fin)
- La semaine de stage
- C D I . . . ben M…. *, alors !
- Meilleurs vœux de Santé, Bonheur et Prospérité
- La nuit de... Noël de… La Mère Noël
- Les dernières vacances de Séraphin Boursico
- Nouveau test
- Mambo Sapenche
- Rasta et Mémé Speed Beer
- Mise à jour ( (1) /06/12/13 )
- Une grotte en profondeur
- Message pénurie pétrole
- Les justiciers milliardaires
- La véritable histoire vraie du grille-pain de sureté
- Sos Frustration.
- Toro de Fuego et autres traditions.
- Habille ton prof.
- Y'A Pas De Justice !
- Nocturne – Festival d’Avignon.
- Pigeon vole
- Petites canailles.
- La nouvelle chef
- Méli-mélo ou la confusion des sentiments.
- Paul emploi.
- En formation, tous !!
- À la fin de l'an

VERS LE HAUT DE LA PAGE


article lu 1703 fois.