Un site avec un bonze, pi du caramel mou, plein !

VERS LE BAS DE LA PAGE
V
R
A
C

Ce texte n'a pas été noté.

Les dernières vacances de Séraphin Boursicot (suite ,mais pas fin)

Raminagrobis - 20 Jan 2014


L’appartement était encombré de cartons de pizza, de cadavres de bouteilles de vodka et ses manipulations masturbatoires avaient eu raison d’un rouleau de S......n. (ça va comme ça )

Alors pour se changer les idées, Séraphin Boursicot se mit à ouvrir les mails qu’il avait mis dans la corbeille de l’ordinateur. Au dixième il apprit avec émotion qu’en tant que cent millième visiteurs, il avait droit à un flacon de Maxex, un produit sous forme d’un gel vert, capable de faire grossir votre membre viril de l’ordre de 3cms en largeur et presque 5cms en longueur ! Quel bonheur

Il faut dire que Séraphin Boursicot n’avait pas été spécialement gâté côté sexe, inférieur à la moyenne en tout cas. Mais il n’en avait pas vraiment souffert, tout le monde sait qu’en fait cette histoire de taille de pénis et surtout une affaire de "vestiaire homme ", mais comme Séraphin Boursicot avait horreur du sport, la taille mini de sa queue ne le perturbait pas, d’autant qu’aucune femme ne lui en avait fait la remarque.

Comme il s’emmerdait de plus en plus, il remplit le bon de commande pour s’occuper et rigoler, il n’y avait rien à payer, il décida d’accepter l’offre de la société EAMOANZ.

Deux jours plus tard, le facteur livra un petit colis au nom de Séraphin Boursicot, expéditeur la société EAMOANZ

En ouvrant le paquet Séraphin Boursicot découvrit un flacon de gelée verdâtre, de plus sur le flacon figurait un sexe masculin aux dimensions disproportionnées, en rigolant il posa le flacon dans son armoire à pharmacie, se servit sa première vodka et pour changer décida de jouer au poker en ligne sur internet, il n'était pas très bon au poker, de plus à chaque donne il s’envoyait un coup de vodka si bien qu’à 17h victime d’un coup de barre il se traina jusqu’à son lit où il s endormit comme une masse.

En se réveillant, Séraphin Boursicot tenait une gaule de tous les diables .Il se trempa la tête dans l’eau froide et s’en aspergea le membre. Une heure plus tard ça allait mieux, sauf que son pénis continuait à être aussi raide.

Il résolut alors d’occuper son esprit à quelque chose qui le ferait forcément débander.

Justement dernièrement on lui avait offert du Proust : "À l’ombre des jeunes filles en fleur
", pourquoi ne pas essayer, la littérature le faisait royalement chier.

[l]" Hélas! Dans la fleur la plus fraîche on peut distinguer les points imperceptibles qui pour l’esprit averti dessinent déjà ce qui sera, par la dessiccation ou la fructification des chairs aujourd’hui en fleur, la forme immuable et déjà prédestinée de la graine. On suit avec délices un nez pareil à une vaguelette qui enfle délicieusement une eau matinale et qui semble immobile, dessinable, parce que la mer est tellement calme qu’on ne perçoit pas la marée. Les visages humains ne semblent pas changer au moment qu’on les regarde parce que la révolution qu’ils accomplissent est trop lente pour que nous la percevions… " [/l]

Pourtant au bout d’une trentaine de lignes, sa bite était toujours aussi raide.

C’est alors que Séraphin Boursicot se souvint du flacon de Maxex , après tout pourquoi ne pas essayer, normalement le produit est fait pour grossir les queues, mais tant pis, ça ne pourrait pas être pire, et puis si cela ne fonctionnait pas il pourrait toujours aller aux putes, ça serait une première.

Séraphin Boursicot dévissa le couvercle, en fait ça ressemblait à une sorte de gel comme celui que l’on se met pour les courbatures sauf que l’odeur était particulière, pas une odeur de menthe, comme la couleur pouvait le laisser croire, non un parfum musqué à tout coup il devait y avoir du gingembre et …des autres choses. Avec précaution il en prit une noix sur le bout de l’index et ressenti une sensation de fraicheur, il attendit quelques minutes et comme aucune allergie ne se manifestait, il en enduisit le bout de son sexe, toujours en pleine forme.

Cela tombait bien finalement, car la notice expliquait qu’il fallait bander au moment de l’application, enduire ensuite la queue depuis le bas vers le haut. Une minute plus tard la même sensation de fraicheur le parcouru, mais cette fois dans tout son corps dans le même temps un bien-être se répandit dans tout son corps, il ne débandait pas du tout, mais ce n’était plus gênant .Doucement Séraphin Boursicot s’endormi.

À son réveil, il pensait avoir rêvé, mais il n’avait aucun souvenir de ses rêves. Sa queue reposait "demi-molle ", elle montrait des dimensions bizarres, oui elle avait un peu pris de l’épaisseur, du coup Séraphin Boursicot se servit un verre de vodka, il regarda dubitatif son entre jambe, se servit un autre verre de vodka, difficile à croire, alors une seule solution pour être fixé : You Porn et ses vidéos. Masturbation, sexe tendu, gonflé, oui, peut-être plus épais, mais n’est-ce pas une sorte d’auto persuasion, du coup il resta dans l’expectative.


PRECEDENT - SUIVANT



_______________________________________________
bonbonze a écrit:
Tant qu'on se prend pas les s dedans en se levant, tout va bien...



AJOUTER UN COMMENTAIRE
Votre message sera modéré avant sa mise en ligne

PSEUDO



Recopier les chiffres figurants ci dessus:

Smileys


Vous avez aimé ?: 0 vote(s)
VERS LE HAUT DE LA PAGE


Tri sélectif
Tri alphabétique
Tri par notoriété
- Afficher tout

- Serge Desproges
- Arachnide 🕷
- Les revues féminines au printemps
- Salon de "Coiffure"
- Le retour inattendu des étés ensoleillés !
- L'Aiguillon-sur-Mer (85)
- Les phrases de plus de 30 mots
- Berthe à l'hôpital
- Le casting
- La mode me casse les pieds
- Police municipale
- Perles de l’Aoûtien du 15
- L'histoire qui fait dormir
- Le Vendéen
- Porc Salut
- Perles d'Accueil II
- Perles d'Accueil
- Prête à tout
- Le parler tarnais
- lettre à L'Agence France Presse
- Poème naïf par Paul Adam (1862-1920)
- Première classe
- Anglicisme est bon pour vous
- La Logique ou la Mort ?
- Les dernières vacances de Séraphin Boursicot (suite ,mais pas fin)
- La semaine de stage
- C D I . . . ben M…. *, alors !
- Meilleurs vœux de Santé, Bonheur et Prospérité
- La nuit de... Noël de… La Mère Noël
- Les dernières vacances de Séraphin Boursico
- Nouveau test
- Mambo Sapenche
- Rasta et Mémé Speed Beer
- Mise à jour ( (1) /06/12/13 )
- Une grotte en profondeur
- Message pénurie pétrole
- Les justiciers milliardaires
- La véritable histoire vraie du grille-pain de sureté
- Sos Frustration.
- Toro de Fuego et autres traditions.
- Habille ton prof.
- Y'A Pas De Justice !
- Nocturne – Festival d’Avignon.
- Pigeon vole
- Petites canailles.
- La nouvelle chef
- Méli-mélo ou la confusion des sentiments.
- Paul emploi.
- En formation, tous !!
- À la fin de l'an

VERS LE HAUT DE LA PAGE


article lu 2096 fois.