Humour et dérision à tous les étages. Maison fondée au siècle dernier.

VERS LE BAS DE LA PAGE
V
R
A
C

Ce texte n'a pas été noté.

Les dernières vacances de Séraphin Boursico

Raminagrobis - 15 Dec 2013


Séraphin Boursicot fixa le cadenas sur la grille de son petit commerce. Sur la vitrine une affiche stipulant :
"Congés annuels, fermé du 1er août au 1er septembre."

Séraphin Boursicot prit la direction de son appartement situé à une dizaine de rues, sous une chaleur oppressante, il transpirait même du cul. Bien sûr il était content de prendre des vacances, mais la perspective de mariner dans son appartement pas climatisé, altérait son plaisir.

Heureusement il avait la vodka pour l'aider à passer le moi d'août. Séraphin Boursicot n'avait pas les moyens de partir en vacances: locations trop chères, quant au camping, cette promiscuité le dégoutait. En fait, Séraphin Boursicot n’aimait pas vraiment les gens, il ne savait pas pourquoi et il s’en foutait, il trouvait particulièrement ridicule tous ces gens qui reportaient leur amour sur un chat, un chien, un canari ou un poisson rouge. Les seules choses qui lui plaisaient c’étaient la vodka et la pornographie et il se trouvait tout à fait normal.

À son arrivée chez lui, le rituel était immuable : Buffet. Verre. Vodka. Cuisine. Glaçons.

Verre en main il se laissa choir dans son fauteuil, alluma son ordinateur portable et siffla sa première vodka pendant que l’ordinateur se mettait en marche.

You Porn s’afficha immédiatement, c’était son site favori. Séraphin Boursicot n’avait pas d’avis tranché sur le porno, d’un côté il aimait bien cette abondance de nichons, de culs, de foutre recouvrant des visages ou emplissant des bouches, de l’autre cette augmentation de l’emprise des femmes par ce biais gênait son machisme, alors pour compenser, il se masturbait que sur des vidéos ou les femmes étaient avilies, rabaissées et meurtries.

Dans un arbre en bas de chez lui, une cigale entrainait par la chaleur, c’est mis à "cymbaliser", encore une qui cherchait à se faire sauter .

Sur l’écran de l’ordinateur, une Roumaine brune qui ,dans le scénario , avait minaudé pour montrer ses seins en contrepartie de 100 dollars, se faisait maintenant baiser ,en levrette, sur un bout de gazon pour 500 dollars .Démonstration qu’avec un peu de pognon ,n’importe quelle femme était capable de se transformer en pute.

La cigale s’arrêta d’un coup, juste en même temps que la Roumaine brune se prenait une faciale, façon tableau de Van Gogh dans « La Nuit étoilée ».

Séraphin Boursicot qui n’avait pas éjaculé se retrouvait avec son sexe raidi.

Une gorgée de vodka, une autre vidéo du même type, sauf que cette fois c’est une blonde qui se fait sauter comme une chienne dans les chiottes d’un restaurant .Allez encore un coup à 500 dollars.

La cigale qui n’avait pas encore trouvé son mâle redoubla d’efforts, du coup Séraphin Boursicot éjacula dans un Sopalin.

Son sexe à demi mou entre ses cuisses, il se resservit un troisième verre en savourant le silence qui était retombait, la cigale c’’étant arrêté de " cymbaliser ".

Cette fois ça y était, Séraphin Boursicot venait d’entrer dans la routine des vacances. Séraphin Boursicot regardait son sexe dégonflé, à moitié sorti de son caleçon, avec une coulure de sperme en train de sécher, en plus il avait des bourrelets qui commençaient à prendre du volume.

Séraphin Boursicot se rendit sur sa boite mail, comme d’habitude, depuis qu’il consultait régulièrement des sites pornos ,elle était pleine de pubs pour des produits miracles vous promettant une verge éléphantesque ,allant jusqu’à vous assurer une augmentation de plusieurs centimètres par semaine. Ça faisait rigoler Séraphin Boursicot, se représentant des mecs avec leur queue dans une brouette suite à la prise du produit.

C’étaient des spams donc poubelle.

Le crépuscule tombait doucement sur la ville ,un air tiédi pénétrait par la fenêtre ouverte , Séraphin Boursicot commanda une pizza qu’il mangea tout en se branlant devant la vidéo d’une rousse qui se faisait méchamment sodomiser dans un garage par un mec à la queue incroyable ,la rousse faisant semblant d’avoir peur ,pour ensuite faire croire qu’elle jouissait sauvagement ,un coup à 700 dollars minimum !

C’est ainsi que Séraphin Boursicot finit sa soirée.

Au bout du 4éme jour de ses vacances, Séraphin Boursicot constata qu’il se faisait royalement chier

A suivre....

PRECEDENT - SUIVANT



_______________________________________________
bonbonze a écrit:
Du vécu
_______________________________________________
pepejul a écrit:
J'aime beaucoup ce texte mais, si je puis me permettre, seules les cigales mâles cymbalisent.... =)
_______________________________________________
charlesattend a écrit:
C'est bien, mais MD porn ou Xhamster, c'es( mieux que you porn
_______________________________________________
Cornegidouille a écrit:
Je rappelle que "sopalin°" étant une marque déposée, il conviendrait mieux d'utiliser le terme "papier essuie-tout°



AJOUTER UN COMMENTAIRE
Votre message sera modéré avant sa mise en ligne

PSEUDO



Recopier les chiffres figurants ci dessus:

Smileys


Vous avez aimé ?: 0 vote(s)
VERS LE HAUT DE LA PAGE


Tri sélectif
Tri alphabétique
Tri par notoriété
- Afficher tout

- Serge Desproges
- Arachnide 🕷
- Les revues féminines au printemps
- Salon de "Coiffure"
- Le retour inattendu des étés ensoleillés !
- L'Aiguillon-sur-Mer (85)
- Les phrases de plus de 30 mots
- Berthe à l'hôpital
- Le casting
- La mode me casse les pieds
- Police municipale
- Perles de l’Aoûtien du 15
- L'histoire qui fait dormir
- Le Vendéen
- Porc Salut
- Perles d'Accueil II
- Perles d'Accueil
- Prête à tout
- Le parler tarnais
- lettre à L'Agence France Presse
- Poème naïf par Paul Adam (1862-1920)
- Première classe
- Anglicisme est bon pour vous
- La Logique ou la Mort ?
- Les dernières vacances de Séraphin Boursicot (suite ,mais pas fin)
- La semaine de stage
- C D I . . . ben M…. *, alors !
- Meilleurs vœux de Santé, Bonheur et Prospérité
- La nuit de... Noël de… La Mère Noël
- Les dernières vacances de Séraphin Boursico
- Nouveau test
- Mambo Sapenche
- Rasta et Mémé Speed Beer
- Mise à jour ( (1) /06/12/13 )
- Une grotte en profondeur
- Message pénurie pétrole
- Les justiciers milliardaires
- La véritable histoire vraie du grille-pain de sureté
- Sos Frustration.
- Toro de Fuego et autres traditions.
- Habille ton prof.
- Y'A Pas De Justice !
- Nocturne – Festival d’Avignon.
- Pigeon vole
- Petites canailles.
- La nouvelle chef
- Méli-mélo ou la confusion des sentiments.
- Paul emploi.
- En formation, tous !!
- À la fin de l'an

VERS LE HAUT DE LA PAGE


article lu 2645 fois.