Un site avec un bonze, pi du caramel mou, plein !

VERS LE BAS DE LA PAGE
V
R
A
C

Ce texte n'a pas été noté.

Y'A Pas De Justice !

Raminagrobis - 23 Aug 2013


Bon, je me carapate la semaine prochaine pendant un mois en Andalousie, et oui, le festival d’Avignon m’a épuisé.

Alors un petit dernier avant octobre.

Y'A Pas De Justice

Vous allez pas me croire M’sieur l’commissaire, mais tout ça , c’est pas ma faute, c’est …comment qu’on dit ? A oui un cours de circonstances, comment ? Un concours, à bon, d’accord si vous le dites.

C’matin, fallait qu’j’aille faire des courses à la supérette, pourquoi moi ? Ben ma mère ,elle marche plus beaucoup, rapport à ses varices .

Quelle misère, à rester debout toute sa vie, c’est tout ce qu’elle a gagné, c’est son loto ,si j’peux dire et l’paternel fier comme il est pas question qu’il y aille.

Alors c’est moi qui fais tourner la baraque , j’m’occupe de tout , j’fournis la famille comme j’fournis mes potes de la Cité.

Mais faut que j’vous explique :

Ca f’sait un moment que je voyais que le Fredo y trainer autour de ma frangine, ma p’tite sœur c’est Kenza ,elle est tout juste majeure ,aussi j’dois faire attention à ses fréquentations ,qu’est ce qu’elle est gironde ,vous pouvez m’croire , M’sieur l’commissaire.

En plus vu les études qu’elle a fait, un CAP de coiffeuse shampouineuse avec même une spécialité peinture visagiste, j’allais pas laisser un traine patin comme Fredo lui ruiner ses chances de réussir dans la vie, alors j’la surveille, normal, vous feriez pareil, hein ? Non ?

C’est que l’Fredo M’sieur l’commissaire, il y connait rien en nana, les gonzesses avec lui ça doit filer droit ou elles se prennent des baffes à tour de bras, en plus on entend tout un tas d’histoires dans le quartier comme quoi des filles disparaissent, moi Je sais pas si ça s’ rait la vérité ou quoi, mais comme on dit, y a pas de feu sans fumée, hein ? , c’est l’inverse ….Bon, y en reste pas moins que l’Fredo ,il est pas clair dans c’taffaire , Vous pensez pas m’sieur l’commissaire ?

Et puis Fredo il est pas de la Cité ,il est des Vieux Quartiers, vous savez les coins pourris où y a tous les clodos ,les voleurs de poules les putes même qu’il s’en vantait : "C’est moi Fredo ,le mac des Vieux Quartiers " .Alors ,j’pouvais pas le laisser toucher à ma " sister " ,j’pouvais pas dire au vieux que la Kenza se prenait des torgnoles sur sa belle gueule par Fredo et qu’moi j’aurai rien fait , c’est une question de respect, d’honneur, et l’honneur c’est sacré, vous m’comprenez ,hein ? Et puis le paternel m’aurait pris pour une vraie lopette et ça c’est pire que tout, jamais j’aurais pu accepter de vivre en trainant ça.

D’accord, je le reconnais, j’ai peut-être été un peu rapide sur le coup. La frangine elle pas eu le temps de remarquer que l’Fredo avait des vues sur ses nibards, d’ailleurs il a pas eu le temps d’emballer.

Mais moi j’appelle ça de la prévention, vous connaissez le proverbe " vaut mieux agir que revenir " , hein qu’j’ai raison m’sieur l’commissaire, dans ce coup j’suis comme un toubib, j’y ai sauvé la peau à la sœurette, faut pas l’oublier. On va quand même pas me foutre en taule pour assistance à gonzesses en danger.

Bon , j’admets, j’aurais peut-être pas dû lui coller une bastos dans la tronche, mais quand-même d’un côté, vous y trouvez vot compte aussi , avec son trafic d’herbe et ses filles qu’ il foutait su’ l’ trottoir, il foutait le bordel dans votre secteur. Vous l’aviez à l’œil, hein m’sieur l’commissaire. C’est pas avec le RSA qu’il se payait ses costards Armani et ses grosses BMW.

Alors moi, ce matin, quand je l’ai vu à la caisse de la supérette, juste devant moi, d’un seul coup c’est comme si j’aurais vu rouge ,et comme j’avais justement mon calibre en poche, c’était l’occasion, pan dans le citron, en fait c’est le hasard la faute à pas d’chance, il était-là ,j’étais là ,point.

C’est vrai, j’aurais peut-être pas dû le flinguer à la caisse de la supérette devant tout l’monde. Si j’avais attendu un peu, j’ l’aurais chopé derrière dans le parc, là où il fait un peu sombre et j’ l’aurais fumé vite fait, sans témoin. Maintenant, je s’ rais chez moi avec mes vieux, peinard à attendre, pour passer à table. J’s’ rais pas là comme un con avec les pinces à vous raconter comment il a cané l’Fredo.

Et puis ils se seraient pas mis à tous gueuler comme des putois dans la supérette, bon, c’est vrai que ce servir d’un 357 pour le buter c’était pas vraiment une bonne idée ,j’aurais dû prendre un vieux 7,65 comme les vôtres , ça fait moins de bruit et la caissière n’aurait pas pris un bout de cervelle sur son chemisier mais,à part ceux de vos agents, y en plus un dans la Cité, et peut être que vos potes de la BAC ,y auraient pas débarqués et qu’y aurait pas eu ce carnage.

Parce que, n’empêche, si la BAC, elle aurait pas passé COMME PAR HASRD , dans la cité à faire chier les jeunes, si elle aurait pas tourné au coin COMME PAR HASARD , juste au moment ou je flinguais l’Frédo, et ben , m’sieur l’commissaire, personne n’aurait moufté de s’qu’il a vu de ses yeux et la caissière ,un coup de balai vite fait, un coup de jet ,personne aurait ouvert sa gueule ,j’avais plus qu’à balancer le corps dans la broyeuse de mon pote ferrailleur et crac!, plus de Frédo et la tranquillité dans la Cité .

Alors moi j’y suis pour rien si vos potes de la BAC ils ont défouraillés à tout va dans tous les coins ,et c’est pas d’ma faute si trois clients se sont pris leurs pruneaux parce qu’ils se trouvaient sur la trajectoire .Le carnage, c’est pas moi qu’a commencé, j’ai fait qu’à me défendre moi,en plus si j’avais pas été la à pousser deux ou trois autres clients dans les rayons ,y z’auraient pris queques pruneaux de VOS collégues ,résultat : la BAC 6, moi 1 . La pour d’ la bavure, c’est d’la belle bavure ! Hein m’sieur l’commissaire.

Remarquez, m’sieur l’commissaire, même si je fais 6 mois de taule pour vos bavures, dans la Cité je serais devenu une pointure. Quand j’pense… juste pour une histoire de gonzesse, se prendre six mois, c’est pas un gâchis m’sieur l’commissaire ?

Y aurait pas un moyen de régler nos affaires à l’amiable, comme un accrochage d’bagnoles ?

Moi je parlerai pas des trois pauvs potes de la Cité que vos cow boys on truffés,... merde 6 mois alors que d’votre côté rien.

J’dois vous le dire , m’sieur l’commissaire, c’est pas la justice ça …





PRECEDENT - SUIVANT



_______________________________________________
bonbonze a écrit:

Et bonne vacances...
_______________________________________________
anonymous (dégonflé !)[78.121.175.235] a écrit:
c'est ti que c'est toi qui écrit si bien ?
16/20 et amuses-toi bien!
_______________________________________________
charlesattend a écrit:
perso ton texte, c'est Marignan: 15/15
_______________________________________________
Cornegidouille a écrit:
Tu as fait une copie pour Valls et Taub ?



AJOUTER UN COMMENTAIRE
Votre message sera modéré avant sa mise en ligne

PSEUDO



Recopier les chiffres figurants ci dessus:

Smileys


Vous avez aimé ?: 0 vote(s)
VERS LE HAUT DE LA PAGE


Tri sélectif
Tri alphabétique
Tri par notoriété
- Afficher tout

- Serge Desproges
- Arachnide 🕷
- Les revues féminines au printemps
- Salon de "Coiffure"
- Le retour inattendu des étés ensoleillés !
- L'Aiguillon-sur-Mer (85)
- Les phrases de plus de 30 mots
- Berthe à l'hôpital
- Le casting
- La mode me casse les pieds
- Police municipale
- Perles de l’Aoûtien du 15
- L'histoire qui fait dormir
- Le Vendéen
- Porc Salut
- Perles d'Accueil II
- Perles d'Accueil
- Prête à tout
- Le parler tarnais
- lettre à L'Agence France Presse
- Poème naïf par Paul Adam (1862-1920)
- Première classe
- Anglicisme est bon pour vous
- La Logique ou la Mort ?
- Les dernières vacances de Séraphin Boursicot (suite ,mais pas fin)
- La semaine de stage
- C D I . . . ben M…. *, alors !
- Meilleurs vœux de Santé, Bonheur et Prospérité
- La nuit de... Noël de… La Mère Noël
- Les dernières vacances de Séraphin Boursico
- Nouveau test
- Mambo Sapenche
- Rasta et Mémé Speed Beer
- Mise à jour ( (1) /06/12/13 )
- Une grotte en profondeur
- Message pénurie pétrole
- Les justiciers milliardaires
- La véritable histoire vraie du grille-pain de sureté
- Sos Frustration.
- Toro de Fuego et autres traditions.
- Habille ton prof.
- Y'A Pas De Justice !
- Nocturne – Festival d’Avignon.
- Pigeon vole
- Petites canailles.
- La nouvelle chef
- Méli-mélo ou la confusion des sentiments.
- Paul emploi.
- En formation, tous !!
- À la fin de l'an

VERS LE HAUT DE LA PAGE


article lu 2276 fois.