Un site avec un bonze, pi du caramel mou, plein !

VERS LE BAS DE LA PAGE
V
R
A
C

Ce texte n'a pas été noté.

Nocturne – Festival d’Avignon.

Raminagrobis - 17 Aug 2013



Les rues d'Avignon étaient pleines de poètes, d'acteurs, de frimeurs, de...bref, descendus de la capitale.

Moi, dans ce bar minable, à la musique insupportable.

Une Salope Brune, très jeune, jambes croisées (haut), robe noire décolletée (très). À l’arrêt.

-« Qu’est-ce que ça peut te faire, si je suis pédé tu seras ma première nana.

-J’aime pas la musique, plus tard peut être "

J'aurais dû lui dire que j’étais certainement le meilleur coup du bar.

A la place, j’ai souri bêtement. Petite Salope Brune dansera, Petite Salope Brune ne dansera pas avec moi qui ne suis pas pédé, qui suis un super coup, et qui n'a pas su lui faire comprendre qu’elle se gourait dans ses critères de sélections sexuels.

Évidemment qu’elle est pourrie cette musique, dernier tube à la con.

Un ange passe. Petite Salope Brune sur son tabouret. Son regard change de secteur. Elle me désigne un gros con avec une tronche de débile.

-"Fais gaffe mec, c'est ma frangine. Referme ta chemise. "

Je peux pas lui vomir dessus, il est à plus d'un mètre. Alors je le regarde en bombant le torse histoire que les pans de ma chemise s'ouvrent encore plus.

Tiens Petite Salope Brune a trouvé un grand, moche, avec une chemise blanche FERMÉE, et pour lui, c'est de la bonne musique. Je parie que dans cinq minutes ils se galocheront.

Dans ma main, un verre de bière, au fond de la bière, rien.

Trouve le courage de te tirer.

Justement, un message sur mon Smartphone me donne le prétexte, une amie, m’invite à boire des coups chez elle où y a déjà plein de monde.

Me voilà dans la nuit, marchant dans de ruelles mal éclairées où on croise jamais personne, sauf que au détour de l’une d’elles.

"Oh, Brian ! Bonsoir! "

Belle fille bécotée un soir sur les bords du fleuve.

«"Ça te va bien les cheveux courts !

Tu trouves ? Ça fait pas pédé ?

– "Pédé ?""

Elle éclate de rire, dents blanches.

"Pédé ? Non pas du tout, pourquoi tu dis ça ?

– Pour rien. Faut que j’yaille, on m'attend... je t’écris.

– A bientôt. "

Dans les rues, gronde le Festival d'Avignon, qui a commencé aujourd'hui. C'est beau tout ça. C'est beau la ville.

Normal que tu plaises pas aux nanas aujourd'hui, t'as pas envie de baiser, t'as juste envie de marcher dans les ruelles, de regarder les fenêtres, de penser aux gens devant leur télé, de croiser des vieux matous galeux.

J'arrive à une place, un écran blanc tiré au mur, des gens réunis .La projection est finie. L'artiste doit expliquer pourquoi il a fait cette merde. J'arrive trop tard dommage.

C'est pas grave, c'est pas grave, c'est pas grave, la ballade continue.

J'y suis, au bas de chez la pote.

Elle s’est Camille, et juste en face y a Camilla.

Camille je l’ai sautée, Camilla un peu. Si je m'ennuie trop chez l'une je pourrai aller chez l'autre.

Deux autres mecs, deux nanas, une bouteille de whisky. J'ai trouvé une nana pour la soirée, elle s'appelle JB.

On parle chansons, poésies.

Un des mecs déclare qu'il aimerait faire une chanson contre la société de consommation.

Je lui dis que l’inverse serait plus original. Il me répond c'est pas grave de pas être original.

Finalement, je l'aime pas, en plus il met du Coca dans son whisky et reçoit des MMS sur son Smartphone dernière génération y a même un GPS, pourquoi ? (trouver le chemin des chiottes).

Le temps passe, ma femme est de plus en plus vide, en fait c’est devenu ma femme attitrée.

Un couple se tire, on se retrouve à trois, c’est là que le con au Smartphone avec GPS lâche son premier truc malin de la soirée : " Aurélie, tu choisis qui comme amant ? T’as le choix entre deux mecs. "

Je flingue la finesse en déclarant : «"Moi je suis pas en mesure de baiser, comme ça le choix et vite fait " et dans la foulée, je torche ma femme et balance un texto à Camilla la nana d’en face.

Elle répond aussi sec, me disant que je peux venir, mais avec une bouteille

Putain, je vais VRAIMENT plus être capable de bander... Je me casse.

Camilla me dit qu’elle a passé une sale journée.

On picole. Je la caresse. Je l'embrasse. J'y fourre un doigt dans la chatte.

" Je suis trop morte, trop bourrée, et j'ai mes règles...je serais bonne à rien...

– Moi non plus. C'est pas grave. "

Je continue un peu, elle se laisse faire, mais elle est vraiment bonne à rien, c'est vrai.

Au bout d’un moment elle me dit : " Faut que j'dorme, tu peux dormir avec moi si tu veux, mais j'te promets rien... "

Mais j’ai pas envie de me réveiller là moi, je la couche et me tire.

Déjà trois heures mais rien n’est joué, y a encore le Sodome et Gomorrhe ,15 minutes de marche.

Au Sodome et Gomorrhe je rencontre une nana avec laquelle nous nous étions un peu chauffés y a quelques mois, elle me reconnait pas, je moufte pas, c’est reparti, on danse, on se tripote un peu, elle est aussi bourrée que moi.

Mais voilà qu’en revenant de pisser je trouve un mec à la super chemise blanche en train de la galocher, la nana hésite, bon d’accord, elle m’a vraiment pas reconnu, du coup je me barre en lui lâchant au creux de l’oreille : " A dans 6 mois «"

Arrivé chez moi je me dis que je vais pas en rester là, je lui envoie un texto : "c’est moi ! " je suis certain qu’elle doit avoir mon prénom dans son répertoire.

Bingo ! Deux minutes plus tard, mon téléphone sonne, ça c’est du rapide !

J’y vais direct :

-" Si on se prenait un café ?

-D’accord où ça ?

-Je te rejoins dans 2 minutes sur la place xxxxxx. "

On se retrouve chez moi, café, pain, beurre, confiture. Je la caresse, elle somnole, je lui mets un doigt dans la chatte.

Ensuite elle s’endort, elle roupille, elle roupille, la vraie cata, j’arrive enfin à la faire bouger, je la tripote, mais je vois bien que c’est pas ça.

Ça m’excite moi ! Je lui sors le grand jeu, toute ma panoplie pour exciter les nanas, mais je sens bien qu’y a un truc qui coince.

Alors finalement je lui pose LA question :

-" Qu’est-ce qui se passe ? Je te plais plus ?

– ... Je crois que tu m'as jamais plu... "

Comment, elle est là, dans ma piaule ,à la limite de la jouissance à cause de mes caresses, pas question dans rester là , je lui retripote les jambes, l’entrejambe. Elle accepte, mais c’est tout, elle accepte, pas de quoi tirer un feu d’artifice. Ça me saoule grave. je lui rassemble ses fringues,il vaut mieux que nous en restions là.

Sur le palier, je lui bécote le cou avec encore ma main entre ses cuisses, allez savoir pourquoi ?

Tchao !

Je rentre, j’ouvre mon portable, j’ai la tête vide, creuse comme un vieux navet, putain la journée est vachement entamée !







PRECEDENT - SUIVANT



_______________________________________________
charlesattend a écrit:

Une Salope Brune, très jeune, jambes croisées (haut), robe noire décolletée (très). À l’arrêt.

Les salopes n'ont pas de couleur

La chipie me jette un regard noir,Les salopes n'ont pas de regard coloré

-"T’es pas pédé, toi ?

-« Qu’est-ce que ça peut te faire, si je suis pédé tu seras ma première nana.

-J’aime pas la musique, plus tard peut être "

J'aurais dû lui dire que j’étais certainement le meilleur coup du bar.moi aussi j'ai un coup de bar


.

Dans ma main, un verre de bière, au fond de la bière, rien.

Trouve le courage de te tirer.
les bières les plus moches se font tirer...quelle chance

Belle fille bécotée un soir sur les bords du fleuve.
rappelle moi le nom de ton fleuve, il parait bien noir

On parle chansons, poésies.

poetons poetons


Je lui dis que l’inverse serait plus original. Il me répond c'est pas grave de pas être original.


Le temps passe, ma femme oh le méchant il trompe sa femme, comme dernier d'afriqueest de plus en plus vide, en fait c’est devenu ma femme attitrée..

J'y fourre un doigt dans la chatte.Ca revient apres

" Je suis trop morte, trop bourrée, et j'ai mes règlesça soigne l'anémie?...je serais bonne à rien...C'est génétique, chez les meufs...

Déjà trois heures mais rien n’est joué, y a encore le Sodome et Gomorrhe ,15 minutes de marche.fais gaffe, le danger est derriere toi...r

-Je te rejoins dans 2 minutes sur la place xxxxxx. "
C'est où la place porno porno porno porno porno
. Je la caresse, elle somnole, je lui mets un doigt dans la chatte. revoila le doigt..

Ensuite elle s’endort, elle roupille, elle roupille,'ffectivement, tu es marié

Ça m’excite moi ! Je lui sors le grand jeu, toute ma panoplie pour exciter les nanas, mais je sens bien qu’y a un truc qui coince.:
.

Sur le palier, je lui bécote le cou avec encore ma main entre ses cuisses, revoila le doigt

Je rentre, j’ouvre mon por , j’ai la tête vide, creuse comme un vieux navet, putain la journée est ment entamée !

_______________________________________________
charlesattend a écrit:
Raminagrobis, t"es un bon..
Qu'est ce que la FRANCE peut faire de toi ?;
_______________________________________________
Raminagrobis a écrit:

Désolé,je viens de me rendre compte qu'il manque un passage dans mon texte le voila:

"Une Salope Brune ,très jeune,jambes croisées (haut),robe noire décolletée (très) .A l'arret .

-"Tu viens danser?

-J'aime pas cette musique

-Rien à foutre de la musique,c'est pour danser avec toi ."

C'est pas que ça change grand chose , mais .....

Je relis rarement ,sinon j'en sors pas



_______________________________________________
bonbonze a écrit:
A propose de Camille : clique-ici
_______________________________________________
charlesattend a écrit:
Il est con, mon com, mais c'est un com de samedi soir post restau éméché...(des flammekueches,et du riesling..l'équivalent de la crêperie/chouchen à Landernau, c'est vous dire l'alcoolémie)
_______________________________________________
Raminagrobis a écrit:

Non ,non ,moi j'aime bien !

C'est vrai que j'aime les chattes ,d'où mon pseudo et avatar ,après pour le doigt ...ça dépend ...
_______________________________________________
Cornegidouille a écrit:
T'es gynécologue on dirait ! ... Bon , quand est ce qu'on baise dans ton trip depresso-melanclico-festivalien ?
_______________________________________________
charlesattend a écrit:
c'est vrai qu'un mec qui met que des doigts dans des chattes et qui n'a pas de procès après, c'est soit un véto (et c'est son droit) soit un gynéco



AJOUTER UN COMMENTAIRE
Votre message sera modéré avant sa mise en ligne

PSEUDO



Recopier les chiffres figurants ci dessus:

Smileys


Vous avez aimé ?: 0 vote(s)
VERS LE HAUT DE LA PAGE


Tri sélectif
Tri alphabétique
Tri par notoriété
- Afficher tout

- Serge Desproges
- Arachnide 🕷
- Les revues féminines au printemps
- Salon de "Coiffure"
- Le retour inattendu des étés ensoleillés !
- L'Aiguillon-sur-Mer (85)
- Les phrases de plus de 30 mots
- Berthe à l'hôpital
- Le casting
- La mode me casse les pieds
- Police municipale
- Perles de l’Aoûtien du 15
- L'histoire qui fait dormir
- Le Vendéen
- Porc Salut
- Perles d'Accueil II
- Perles d'Accueil
- Prête à tout
- Le parler tarnais
- lettre à L'Agence France Presse
- Poème naïf par Paul Adam (1862-1920)
- Première classe
- Anglicisme est bon pour vous
- La Logique ou la Mort ?
- Les dernières vacances de Séraphin Boursicot (suite ,mais pas fin)
- La semaine de stage
- C D I . . . ben M…. *, alors !
- Meilleurs vœux de Santé, Bonheur et Prospérité
- La nuit de... Noël de… La Mère Noël
- Les dernières vacances de Séraphin Boursico
- Nouveau test
- Mambo Sapenche
- Rasta et Mémé Speed Beer
- Mise à jour ( (1) /06/12/13 )
- Une grotte en profondeur
- Message pénurie pétrole
- Les justiciers milliardaires
- La véritable histoire vraie du grille-pain de sureté
- Sos Frustration.
- Toro de Fuego et autres traditions.
- Habille ton prof.
- Y'A Pas De Justice !
- Nocturne – Festival d’Avignon.
- Pigeon vole
- Petites canailles.
- La nouvelle chef
- Méli-mélo ou la confusion des sentiments.
- Paul emploi.
- En formation, tous !!
- À la fin de l'an

VERS LE HAUT DE LA PAGE


article lu 2446 fois.