Merci de votre visite. Ici, tout est gratuit, vu qu'il n'y a rien à vendre.

VERS LE BAS DE LA PAGE
O
N
I
R
I
Q
U
E

La sorcière du fond du vallon
Gontran et Hermione, deux bobos parisiens, descendaient dans le sud, vers la ferme qu'ils venaient de se payer. Ils étaient très fiers de n'avoir payé cette bâtisse qu'une bouchée de pain. Le notaire leur avait demandé s'ils étaient superstitieux. Ils avaient ri et affirmé que ce genre de débilités c'était juste bon pour les ploucs arriérés. Parfait avait répondu le notaire, j'ai peut-être quelque chose qui va vous plaire. Une fermette meublée entièrement retapée en plein causse, j'ai du mal à la revendre à cause du voisinage, une espèce de sorcière qui loge dans une masure le long de la route d'accès.
Pas de problème avaient-ils répondu en chœur, le mauvais sort, ça ne concerne que ceux qui y croient. Lorsque le notaire leur avait montré des photos et annoncé le prix, ils n'avaient pas mis plus de cinq minutes pour se décider.

Et nos deux tourtereaux arrivaient sur leurs terres. Ils s'arrêtèrent au bistro du village pour prendre un café et demander leur chemin. Le patron les regarda bizarrement.

- Peuchère ! C'est vous qui avez acheté la ferme des Ombrettes ?
- Ben oui ! Peu cher, c'est le mot ! ricana Gontran
- Bon pour y aller, c'est facile. Continuez tout droit sur 4 kilomètres puis tournez à gauche. Ensuite c'est tout droit. Vous passerez un pont avec une masure sur votre gauche, c'est la maison de la vieille, au creux du vallon. La ferme des Ombrettes se situe trois kilomètres plus haut, sur la colline.
- Merci bien tavernier.
- Encore une chose, méfiez-vous de la vieille, elle est un peu spéciale, un peu sorcière. Si vous lui faites du tord, elle pourrait vous en faire de bien plus grand.
- Vous inquiétez pas, monsieur, avec nous ces trucs là, ça marche pas.
Le patron retourna à ses verres en murmurant "c'es Parisiens, tous des fadas..."

Ils payèrent, remontèrent dans leur 4x4 et prirent le chemin indiqué
- Regarde, ce doit être là la fameuse bicoque de la sorcière dit Gontran
Un vieux tas de pierre délabré au toit à moitié défoncé bordait la route. Une vielle femme, assise sur le perron, se tenant à une branche faisant office de canne les regardait venir. Ils passèrent devant elle sans ralentir projetant la poussière de a route de tout coté.

- Oh putain ! tu as vu sa gueule ! Une vraie tronche de sorcière. Je comprends qu'elle fasse peur à tout le monde.
Gontran vit dans le rétroviseur la vieille cracher par terre et lever l'index et l'auriculaire vers eux.
- Cette conne nous fait son cinéma, elle ferait mieux d'aller se faire une potion pour être moins moche. Même un bouc ne voudrait pas de cette vieille bique !
Et, content de sa plaisanterie, il éclata de rire.
Puis ils oublièrent l'incident en arrivant à la ferme. Celle ci était splendide, spacieuse. Des platanes ombrageaient la cour et lui donnaient un air de place méridionale. Il rangèrent le 4x4 dans la grange et découvrir, émerveillé leur nouvelle acquisition.

Le corps de ferme était vaste, meublé rustique. Une grande cheminée ornait la pièce principale.
Ils sortirent leurs valises du coffre et s'installèrent sommairement.
- Je vais aller faire quelques courses au supermarché que nous avons croisé sur la nationale décida Hermione, soit sage en m'attendant.
- N'écrase pas la vieille, sinon elle va te jeter un sort.
- Beark, je ne voudrais pas salir la calandre avec sa vieille peau !
Hermione s'éclipsa et Gontran s'installa dans la cour, à l'ombre des platanes.

Il s'endormit et fut réveillé par le bruit d'une clochette.
Une chèvre était en train de brouter les rares herbes de la cour.
Derrière la chèvre se tenait une jeune fille, dans les vingt ans, blonde, très jolie. Elle portait une jupe très courte et un chemisier, noué sur son ventre dont le décolleté laissait voir la naissance de ses seins et son ventre plat. Elle était très bronzée, ce qui mettait en valeur la blondeur de ses cheveux long et de ses yeux très clairs.

- Désolée de vous déranger, monsieur, je cours après ma chèvre qui s'est échappée du troupeau.
- Ben je crois qu'elle n'ira pas plus loin. Bonjour, je m'appelle Gontran, je suis le nouveau propriétaire.
- Je m'appelle Isabella, j'habite plus bas sur la route du village.
Gontran était troublé par la beauté de cette jeune femme. La fille de la vieille, probablement. Comment ce vieux thon avait-il engendré cette beauté rare ?
- Puis-je vous offrir un rafraîchissement, mademoiselle ? Proposa-t-il.
- Volontiers.

Elle se dirigea vers l'entrée de la ferme. Le balancement de ses hanches relevait alternativement sa jupe de droite à gauche.
"Putain le cul qu'elle a cette salope !" Pensa Gontran.

Il la rejoignit en quelques enjambées, lui ouvrit la porte, sortit deux bières de la glacière et lui en offrit une.
- C'est frais dit-elle en prenant la canette. Elle la colla entre ses seins, ce qui dégrafa un bouton de plus à son chemisier. Là d'où il était, Gontran pouvait voir qu'elle n'avait pas de sous-tif et une paire de seins à faire bander un âne. Ce qui lui arriva sans tarder.

Il posa une main sur son épaule, elle lui sourit.
- Vous avez la peau très douce.
Il se fit plus entreprenant, commença à l'embrasser dans le cou, elle se laissa faire. Elle se laissa faire aussi lorsqu'il lui dénoua son chemisier et lui embrasser les seins. Il finit par l'allonger sur la table, lui enlever son slip et la prendre comme ça, debout, en lui maintenant les jambes. Il était excité comme jamais et poussait des cris à chaque coup de rein.

C'est dans cette position qu'Hermione, revenant du supermarché, le découvrit, ahanant et rouge de concupiscence.
Il se retira promptement et, de dépit, ne sut quoi dire.
La fille se rhabilla et sortit sans un mot.
- Connard ! Sale porc ! l'apostropha Hermione
- Je ne sais pas ce qui s'est passé.. commença Gontran
- Moi je sais. Je rentre et je ne veux plus jamais te voir !
- Mais...
Hermione avait déjà tourné les talons et reprit le 4x4 qui démarra en trombe.

" Putain, qu'est-ce que j'ai fait ! Je ne l'ai jamais trompé en dix ans et là pour une connerie, pour une gamine qui passe, j'ai tout gâché. Il faut que je lui explique." Il pris son portable. Pas de réseau.
"Bon je suis bon pour retourner au village !"
Il partit sur la route, passa devant la maison de la vieille, qui semblait vide et marcha les neuf kilomètres qui le séparaient du village sous un soleil de plomb.

Il rentra dans le bistro du village, assoiffé et commanda un demi.
- ça n'a pas l'air d'aller, le Parisien. On a vu votre femme passer à toute allure y a deux heures. Elle roulait au moins à quatre vingt...
- Excusez-la, on a eu un différent à cause d'Isabella, la fille de la vieille, je crois qu'elle est en colère.
- La fille de la vieille ?? Elle a jamais eu de fille la vieille, c'est elle qui s'appelle Isabella...

La ferme des Ombrettes est de nouveau à vendre... pour une bouchée de pain.


PRECEDENT - SUIVANT



_______________________________________________
pepejul a écrit:
c'est dans les vieux pots....
_______________________________________________
bonbonze a écrit:
Je te raconte pas la soupe...
_______________________________________________
pepejul a écrit:
Ho si, raconte-moi la soupe ! Allez !
_______________________________________________
bonbonze a écrit:
Genre
Là normalement y a une image
_______________________________________________
mandragore a écrit:
mais qu'est ce que c'est que cette horreur juste à l'heure de la bouffe
_______________________________________________
bonbonze a écrit:
C't'une soupe, mais on est censé faire des commentaires sur le textes, pas sur les commentaires...
_______________________________________________
Bestiole a écrit:
J'vois pas de quoi il se plaint le mec, y a plus cruel comme sort, elle aurait pu lui "nouer l'aiguillette" la vilaine.
Si j'étais lui je garderai la ferme et je continuerai d'emmerder la vielle dame, ça pourait devenir torride. ;-)
_______________________________________________
bonbonze a écrit:
Dangereux, ça Imagine qu'elle se transforme en Dubournioux, pendant l'acte...
_______________________________________________
Bestiole a écrit:
Ouarf ! Pliée de rire !
Sans vouloir te contredire je crois que Dubournioux il se taperait plutôt la chèvre ...
_______________________________________________
bonbonze a écrit:
Encore mieux, elle LE transforme en Dubournioux et celui-ci la laisse tomber pour se farcir la chèvre
_______________________________________________
pepejul a écrit:
content de te relire la Bestiole ! Dubourmachin est le fils de la vieille sorcière et de son bouc édenté ?
_______________________________________________
Bestiole a écrit:
Lol les bonzhommes !
Bious Pepejul ;-)

Euh ... pourquoi édenté le bouc ? Pour éviter les copeaux ?
_______________________________________________
charlesattend a écrit:
où s'qu'il va pécher ça, ce bonze c'est pas possib'
pas croyab' l'imagination d'ce gars' là

Hermione et Gontrand où s'qu'il va chercher des prénoms aussi tarte
_______________________________________________
bonbonze a écrit:
Si tu veux la prochaine fois, je ferais un truc interactif, ou l'on pourra choisir ses prénoms...



AJOUTER UN COMMENTAIRE
Votre message sera modéré avant sa mise en ligne

PSEUDO



Recopier les chiffres figurants ci dessus:

Smileys
VERS LE HAUT DE LA PAGE


Tri sélectif
Tri alphabétique
Tri par notoriété
- Afficher tout

- Histoire courte (5)
- Acte de contrition.
- Elmuth
- Les dangers des antennes relais.
- Le vieux chêne.
- Témoignage
- La belle
- La nativité
- Arnaque au poker
- Saint Michel et le dragon
- Face book
- Histoire courte (4)
- Histoire courte (3)
- Contamination massive.
- Histoire très courte.
- Korrigans & Co
- La sorcière du fond du vallon
- Le roi Carabe
- Nouvelle histoire courte et morale.
- Histoire capilotracté mais néanmoins morale.
- Histoire courte (2)
- La vieille légende
- Le cloître de Saint Palsimpeste
- La légende du pont du diable
- Les experts - Ploumazout.
- Le syndrome de Stockholm
- La belle au bois dormant
- L'édifiante histoire du "Nebucadnezzar"
- L'ampoule
- La fée Lusine
- Thimphou express
- Heroes
- Morto
- Le port de Lhassa
- Histoire courte
- 24H00 Chrono.
- Les aventures du Prince Charmant
- Vision d'avenir
- Lambert
- Topinambours
- Arlequin Deg 2
- Arlequin deg.
- Le théorème du singe
- Tonnerre de Zeus
- Conte médiéval
- Champion du monde
- Putain de guerre
- Détention arbitraire
- L'année de la canicule
- La véritable histoire d'Obi Wan Kenobi

VERS LE HAUT DE LA PAGE


article lu 6294 fois.