Humour et dérision à tous les étages. Maison fondée au siècle dernier.

VERS LE BAS DE LA PAGE
O
N
I
R
I
Q
U
E

La vieille légende
C'est une vieille légende qui se racontait l'hiver à la veillée, quand les frimas et la nuit obligeait les hommes et les bêtes à rentrer tôt, blottis devant la cheminée à rêver d'un monde meilleur. Le bois crépitait dans l'âtre et réchauffait la soupe des retardataires et les frêles membres de la communauté. Les vieux en cercle autour du conteur qui tournait le dos à la cheminée. Les jeunes adultes derrière, les chiens couchés à leurs pieds. Les jeunes, restaient un peu à l'écart, assez proche pour pouvoir entendre les histoires, assez éloigné pour qu'on ne les voit pas se tirlipoter le schmilblick sous la couverture. Dans ces régions enclavées, on avait plutôt tendance à se reproduire entre cousins, même si le fruit de ces unions finissait plus souvent dans le ravin qu'au baptême.

Dans ces histoires, il était question d'un homme, venu de l'Est lointain, là où le peu de nourriture doit se partager entre les hommes et les loups, là où l'on dîne plus souvent d'une soupe de cailloux que d'une soupe de hiboux, de choux, de genoux (bon je vais pas vous les faire tous non plus !) Un pays encore plus âpre s'il en fut que celui là. Un pays de misère où le jour ne se levait qu'à peine, juste pour montrer aux habitants la tristesse de leur décor. Un pays froid où le soleil ne perçait jamais derrière les nuages si bas qu'on ne voyait bien que courbé. Un pays dur ou chaque épi devait lutter contre le vent, la grêle, les insectes et les voleurs. Un pays maudit.

L'homme donc, passait de maison en maison pour proposer ses talents de rebouteux. Il se faisait plus souvent courser par les chiens qu'offrir le gîte, mais comme le lui avait appris un marin qui avait parcouru les océans sur le mythique Nebucadnezzar: "Là où y a de la gite, y a pas de plaisir". Aussi faisait-il contre mauvaise fortune ventre affamé et allait proposer ses services dans la masure suivante, pliant sous les assauts du vent qui tentait de le mordre malgré sa chaude pelisse. Mais comme le lui avait affirmé un moine de Saint Papoul "Tant va la cruche à l'eau n'a pas d'oreille".
Et à ce moment là...

Et c'est là que ça se gâtait parce que comme je vous le disais plus haut, la consanguinité ça aide pas à la mémoire et si le décors était planté, le conteur était infoutu de se rappeler la suite des mésaventures de cet homme.
La seule chose qui lui revenait était la fin. L'histoire se terminait sur ces mots: "Et qui s'appélorio Charlesattend..."


PRECEDENT - SUIVANT



_______________________________________________
charlesattend a écrit:
koukol taraba niktou
koukol froid
koukol vouloir saucisse de pays koukolien
koukol pas train demain pour parttir Breizh pas content koukol

_______________________________________________
bonbonze a écrit:
C'est pas "klatoo barata nique tout" la formule magique. Dans Evil Dead 3, le héros avait eu quelques problème avec...
_______________________________________________
bonbonze a écrit:
Cette même formule venant d'un film de SF"Le jour ou la terre s'arrêta".
A noter que les gardes de Jabba the Hunt, dans Star War s'appelaient ainsi.
_______________________________________________
pipelette a écrit:
Les coxarthroses congénitales de hanches attendrons...
_______________________________________________
bonbonze a écrit:
Soit pas grossier pipelette
_______________________________________________
korokoro a écrit:
C'est con la sanguinité, moi j'étais dans l'ambiance là !
_______________________________________________
charlesattend a écrit:
un truc quand même : s'il vient de l'est , c'est qu'il va à l'ouest..je me demande dans quel bled il est arrivé
_______________________________________________
bonbonze a écrit:
Quelque soit l'endroit où l'on se trouve, on est toujours à l'est de quelque part...



AJOUTER UN COMMENTAIRE
Votre message sera modéré avant sa mise en ligne

PSEUDO



Recopier les chiffres figurants ci dessus:

Smileys
VERS LE HAUT DE LA PAGE


Tri sélectif
Tri alphabétique
Tri par notoriété
- Afficher tout

- Histoire courte (5)
- Acte de contrition.
- Elmuth
- Les dangers des antennes relais.
- Le vieux chêne.
- Témoignage
- La belle
- La nativité
- Arnaque au poker
- Saint Michel et le dragon
- Face book
- Histoire courte (4)
- Histoire courte (3)
- Contamination massive.
- Histoire très courte.
- Korrigans & Co
- La sorcière du fond du vallon
- Le roi Carabe
- Nouvelle histoire courte et morale.
- Histoire capilotracté mais néanmoins morale.
- Histoire courte (2)
- La vieille légende
- Le cloître de Saint Palsimpeste
- La légende du pont du diable
- Les experts - Ploumazout.
- Le syndrome de Stockholm
- La belle au bois dormant
- L'édifiante histoire du "Nebucadnezzar"
- L'ampoule
- La fée Lusine
- Thimphou express
- Heroes
- Morto
- Le port de Lhassa
- Histoire courte
- 24H00 Chrono.
- Les aventures du Prince Charmant
- Vision d'avenir
- Lambert
- Topinambours
- Arlequin Deg 2
- Arlequin deg.
- Le théorème du singe
- Tonnerre de Zeus
- Conte médiéval
- Champion du monde
- Putain de guerre
- Détention arbitraire
- L'année de la canicule
- La véritable histoire d'Obi Wan Kenobi

VERS LE HAUT DE LA PAGE


article lu 5109 fois.