Non! non c'est bien plus beau lorsque c'est inutile.(E.Rostand - Cyrano de Bergerac).

VERS LE BAS DE LA PAGE
O
N
I
R
I
Q
U
E

Les experts - Ploumazout.
L'affaire était tombée dans le giron du service des expertises de la police judiciaire de Ploumazout parce que le commissaire Priseur s'était retrouvé le premier sur les lieux. Il avait même un peu percuté le cadavre avec sa voiture de service, voir un peu roulé dessus. C'est pourquoi il avait appelé ses hommes à la rescousse. Ils avaient mis un peu de temps à arriver entre les explications vaseuses du commissaire et la conduite du lieutenant Bambois qui frôlait les 6 gr/litre. L’affaire n'était pas gagnée.
Ils finirent malgré tout par se retrouver, l'agent Bambois percutant un peu la voiture de service du commissaire après avoir roulé un peu sur le cadavre.
- Ah ! Je vous l'avais bien dit ! vociféra Priseur
Les spécialistes sortirent de la voiture et se mirent en devoir d'explorer pour trouver des indices.
- Pas par ici leur intima Priseur, le cadavre est là, au milieu de la route. Vous avez le pied dedans agent Kertilage !
Les experts se regroupèrent autour de Kertilage, sortirent de leur trousse une bouteille de 12 ans d'age, des verres et trinquèrent. Puis ils se mirent au travail, à l'exception de Bambois qui avait atteint les limites, 6,5 gr/litre, il roupillait au volant.
L'agent Tregarouec, vint au rapport quelques minutes plus tard.
- Je ne comprends pas commissaire, la victime n'a pas d'habit sur elle.
- Sur elle ? C'est une femme ?
- Non c'est une victime, commissaire ! Impossible à déterminer son sexe puisqu'elle n'a pas de vêtement !
- Vous vous foutez de ma gueule Tregarouec ?
- Oui commissaire, la victime est tellement amochée qu'on ne peut dire si c'est un homme ou une femme, il faudra attendre l'autopsie. On a roulé dessus à plusieurs reprise, on dirait.
- ça, va ! Ça va ! Cherchez des traces de pneus.
- C'est fait commissaire ! On en a trouvé de trois sortes ! Celle du véhicule de l'agent Bambois, mais c'est normal puisqu'il est là. Celle du votre, commissaire mais c'est...
- normal, je sais.
- Et celle d'un véhicule utilitaire de marque Citroën C15, couleur blanche, immatriculé 51 DZ 29.
- Vous lisez tout ça dans les traces de pneus ?
- Non, mais en les suivant j'ai retrouvé le véhicule contre un arbre là-bas, qu'il a assez violemment percuté.
- Des traces de sang ?
- Oui beaucoup à l'intérieur.
- Ah ! Notre homme s'est blessé dans l'accident ?
- Non il est boucher.
- Comment ça bouché, il est con ?
- Non, Patron, il travaille dans une boucherie, c'est pour ça qu'il y a du sang partout !
- Et sur la carrosserie ? Des traces de sang ?
- Pas vraiment. Enfin moins que sur la votre.
- ça, va ! Ça va ! Le docteur Mollard a-t-il fini l'autopsie.
- Oui il est en train de boire un coup avec les gars.
Le commissaire Priseur s'approcha de la table de camping transformé en bar pour l'occasion.
- Je vous mets quoi commissaire ? Un pastis comme d'hab ?
- Euh... il est 8 heures du mat... Mouais allez un pastis. Alors docteur Mollard, vos conclusions.
- Euh... hips. La victime a été saignée avant d'être jeté sur la route. J'en suis certain. Il n'y a bien du sang, mais il est rangé à part, bien proprement dans des boyaux. Curieux comportement de psychopathe si vous voulez mon avis.
- Ah ah ? Aurions-nous affaire à un serial killer ?
C'est à ce moment qu'un planton arriva essoufflé.
- Commissaire, il y a monsieur Sanzot, le boucher de Kerpattes, qui voudrait vous voir.
- Oui...
Le boucher s'avança jusqu’à la table.
- Que puis-je pour vous, monsieur.
- Ben c'est moi qui suis responsable de ce merdier, commissaire.
- Passez-lui les menottes ! Il vient d'avouer ! Glapit Priseur.
- Mais enfin, c'est un crime de faire tomber un cochon sur la voie publique ? J'en ai flingué ma camionnette tellement j'ai eu peur et vous, vous voulez me coller les menottes ?
- Euh... Un cochon vous dites... Effectivement ça explique le manque de vêtement... Le sang aussi d'ailleurs. Bon d'accord. Les gars on remballe, c'est un accident. Vous boirez bien un coup avec nous monsieur Sanzot.


PRECEDENT - SUIVANT



_______________________________________________
pepejul a écrit:
Les flics et les médecins légistes sont copains comme ou saouls comme des s ?


_______________________________________________
charlesattend a écrit:
Encore une histoire qui se tremine en jus de boudin..
_______________________________________________
joséphine a écrit:
Bonsoir maitre ,tes vacances ont été fructueuses, mais dis moi ces fameux boudins seraient-ils ceux que tu as mangé l'autre jour?
_______________________________________________
bonbonze a écrit:
C'est bien possible, les chemins de l'inspiration sont parfois ux
_______________________________________________
pepejul a écrit:


c'est 30 millions d'amis ?
_______________________________________________
bonbonze a écrit:
T'as oublié
_______________________________________________
creole a écrit:
Tout ça et aucune nouvelle d'Imogène.....
_______________________________________________
pepejul a écrit:
et ?
_______________________________________________
pipelette a écrit:
Encore une histoire de porc Breton!...
_______________________________________________
charlesattend a écrit:
c'est triste cette histoire de qui n'est jamais arrivé à bon port..
enfin..
qui vivra verrat...
_______________________________________________
fanfan a écrit:
AHHHHH ..... la Bretagne.... y c'passe des trucs...
Le s'appelait Copain ?
Ben voui ! Copain comme !
_______________________________________________
pepejul a écrit:
fanfan...relis ma première vanne....
_______________________________________________
charlesattend a écrit:
ça se passe à Vannes? je croyais que c'était ploumazout parce que Vannes, il y a déjà eu une boucherie, la bas clique-ici
_______________________________________________
bonbonze a écrit:
Havanne C'est du jambon fumé
_______________________________________________
kurdtcobane a écrit:
nan havanne c'est une destination, "je vais havanne" comme abruti aussi "je pars abruti" tu comprends?
_______________________________________________
pepejul a écrit:
moi je suis aterré...
_______________________________________________
> creole a écrit:
oui mais bon toujours pas "Imogène"
_______________________________________________
bonbonze a écrit:
Ou y a de l'Imogène, Y a pas d'plaisir...
_______________________________________________
Bill y est a écrit:
Te bile pas ou sinon ça va faire de l'imo bilié.



AJOUTER UN COMMENTAIRE
Votre message sera modéré avant sa mise en ligne

PSEUDO



Recopier les chiffres figurants ci dessus:

Smileys
VERS LE HAUT DE LA PAGE


Tri sélectif
Tri alphabétique
Tri par notoriété
- Afficher tout

- Histoire courte (5)
- Acte de contrition.
- Elmuth
- Les dangers des antennes relais.
- Le vieux chêne.
- Témoignage
- La belle
- La nativité
- Arnaque au poker
- Saint Michel et le dragon
- Face book
- Histoire courte (4)
- Histoire courte (3)
- Contamination massive.
- Histoire très courte.
- Korrigans & Co
- La sorcière du fond du vallon
- Le roi Carabe
- Nouvelle histoire courte et morale.
- Histoire capilotracté mais néanmoins morale.
- Histoire courte (2)
- La vieille légende
- Le cloître de Saint Palsimpeste
- La légende du pont du diable
- Les experts - Ploumazout.
- Le syndrome de Stockholm
- La belle au bois dormant
- L'édifiante histoire du "Nebucadnezzar"
- L'ampoule
- La fée Lusine
- Thimphou express
- Heroes
- Morto
- Le port de Lhassa
- Histoire courte
- 24H00 Chrono.
- Les aventures du Prince Charmant
- Vision d'avenir
- Lambert
- Topinambours
- Arlequin Deg 2
- Arlequin deg.
- Le théorème du singe
- Tonnerre de Zeus
- Conte médiéval
- Champion du monde
- Putain de guerre
- Détention arbitraire
- L'année de la canicule
- La véritable histoire d'Obi Wan Kenobi

VERS LE HAUT DE LA PAGE


article lu 5788 fois.