Si tu cherches la lumière, Petit Scarabée, il te faudra trouver l'interrupteur...

VERS LE BAS DE LA PAGE
O
N
I
R
I
Q
U
E

L'édifiante histoire du "Nebucadnezzar"
e Nebucadnezzar, sortit des chantier de l'atlantique en 1926 et remplit durant 50 ans son travail de bateau de pêche sans trop de problème, il failli être torpillé en 1944 par erreur, mais la torpille qui devait l'envoyer par le fond eut la mauvaise idée d'exploser avant même de partir ce qui pulvérisa à la fois le U-boat et un banc de poisson qui fit le bonheur du patron pêcheur du "Nebucadnezzar". En 1976, il fut désarmé et envoyé dans un cimetière de bateau afin d'y être désossé. Le croque-mort des bateaux, le commandant en retraite Mandant, se prit de sympathie pour sa ligne ventrue (il aimait les grosses) et, après l'avoir mis en cale sèche, le retapa amoureusement durant une bonne dizaine d'année.

Lorsque le commandant Mandant mourut d'une crise cardiaque, la succession eut quelques difficultés à retrouver l'origine de propriété du "Nebucadnezzar" et pour cause puisque il avait été détourné. Le notaire qui couchait avec une fonctionnaire des affaires maritimes s'arrangea avec sa maîtresse, ce qui donna une nouvelle jeunesse au bateau qui se retrouva apte à la navigation. Les héritiers, un buraliste du massif central et un chauffagiste de la région parisienne le vendirent promptement n'ayant pas l'usage d'un bateau de pèche dans leur profession.

Il tomba aux mains d'un armateur douteux qui projetait d'échanger de la nourriture contre de la drogue aux populations affamées de nord de l'Inde. Il ne fit qu'un voyage jusqu'à Calcutta, son ignorance crasse lui ayant fait opter pour de la viande de boeuf. Il due se résoudre à vendre son bateau pour payer les frais de son procès.

C'est là que le Capitaine Pitaine en fit l'acquisition. Il le reperdit au jeu le soir même au profit du capitaine Ølsen Igmårbergensøn, plus connu sous le pseudonyme de Mo qui, dès le lendemain, appareilla pour remonter le Brahmapoutre jusqu'à Lhassa. C'est là que résidait, à la capitainerie du port un pseudo moine qui gérait plus ou moins les trafics des dockers du port. Ce moine défroqué, un soir de beuverie, avait avoué à Mo qu'il était le seul survivant du "Nabuchodonosor", ketch qui avait heurté, un soir de pleine lune et de saoulerie, un récif affleurant au large de Cypango. Or, la plus grosse partie de la cargaison était constituée de lingots d’or remontés d'un trésor englouti. Tous les marins avaient péris, emportant dans les abysses le secret des origines de ce trésor.

Le bonze embarqué, Le "Nebucadnezzar" redescendit le Brahmapoutre jusqu'à l'océan et Mo, sur les indications du bonze, navigua jusqu'à la passe de Moilsel près de Cypango. A l'aide d'un sonar, ils ne tardèrent pas à repérer l'épave et commencèrent à remonter les lingots à l'aide du treuil à chalut du bateau.

Le bonze fit aimablement remarquer à Mo qu'il serait judicieux de faire plusieurs voyage, la cause du naufrage du "Nabuchodonosor" étant précisément la surcharge de celui ci, mais Mo, pris par la fièvre de l'or continua de charger le chalutier jusqu'au dernier lingot au point que sa ligne de flottaison affleure le pont du navire.
C'est dans ces conditions extrêmes qu'il repartirent et fatalement, alors qu'ils croisait en pleine mer, un grain venu du sud se déchaîna soudain et une vague plus haute que les autres fit basculer le "Nebucadnezzar" cul par dessus tête. Envoyant aux abysses sa précieuse cargaison qui défonça tout le pont supérieur au passage.

Nos deux marins s'accrochèrent à la coque retournée et furent bringuebalés toute une nuit dans la tempête. Au matin, le bateau fut drossé contre des récifs affleurants de hauts fonds. Il s'y brisa et les naufragés durent s'accrocher aux débris restant du navire.

Il furent secourus le lendemain par un sampan venu pêcher dans le secteur. Celui ci les remorqua jusqu'au port le plus proche ou Mo due, la mort dans l'âme, revendre les restes du "Nebucadnezzar" à la casse.

Le bateau fut démantelé, ses pièces métalliques refourguées aux ferrailleurs et sa coque en bois qui avait affronté les océans fut vendue, pour une poignée de cerises, à l'usine de pâte à papier du coin qui transforma cette merveille des mers en papier cul.

Et c'est là que les emmerdements allaient vraiment commencer.



PRECEDENT - SUIVANT



_______________________________________________
charlesattend a écrit:
Faut pas rigoler avec les bateaux maudits...Non, faut pas..
Le Flying Dutchmann existe bel et bien..je l'ai croisé recemment au large de Valparaiso..son équipage écoutait la chevauchée des Walkyries sur un vieil electrophone à cornet

c'est vous dire s'ils se faisaient chier
_______________________________________________
Bellou a écrit:
Ce qui prouve qu' il existe des pas bons bonzes
_______________________________________________
La Noiraude a écrit:
Purée toi aussi t'as vu Matrique....
_______________________________________________
bonbonze a écrit:
Là normalement y a une image
_______________________________________________
cocon a écrit:
le nouveau nebucadnezzar n'aime pa trop qu'on le buscule. et pourtant c'est jehovah lui meme qui va le detruire d'un instant a l'autre ainssi que celui qui l'acconpagne ;
mais lui c'est sourtout sa penssee qui le detruira. et cela ne va pas tarder. mat=4-10
yoel 2=32 jer 1=19
_______________________________________________
bonbonze a écrit:
Pourquoi "co", l'obscurantiste, vous êtes plusieurs
_______________________________________________
cornofulgur a écrit:
Qu'est-ce qui prouve que c'est jehovah ?
Vous avez des témoins ?

[ mode merde-je-voulais-pas-dire-ça off ]
_______________________________________________
Voltaire a écrit:
Bien la chûte!...de rin, de rin.
_______________________________________________
pepejul a écrit:
il buscule sourtout sa pensée ? mdr



AJOUTER UN COMMENTAIRE
Votre message sera modéré avant sa mise en ligne

PSEUDO



Recopier les chiffres figurants ci dessus:

Smileys
VERS LE HAUT DE LA PAGE


Tri sélectif
Tri alphabétique
Tri par notoriété
- Afficher tout

- Histoire courte (5)
- Acte de contrition.
- Elmuth
- Les dangers des antennes relais.
- Le vieux chêne.
- Témoignage
- La belle
- La nativité
- Arnaque au poker
- Saint Michel et le dragon
- Face book
- Histoire courte (4)
- Histoire courte (3)
- Contamination massive.
- Histoire très courte.
- Korrigans & Co
- La sorcière du fond du vallon
- Le roi Carabe
- Nouvelle histoire courte et morale.
- Histoire capilotracté mais néanmoins morale.
- Histoire courte (2)
- La vieille légende
- Le cloître de Saint Palsimpeste
- La légende du pont du diable
- Les experts - Ploumazout.
- Le syndrome de Stockholm
- La belle au bois dormant
- L'édifiante histoire du "Nebucadnezzar"
- L'ampoule
- La fée Lusine
- Thimphou express
- Heroes
- Morto
- Le port de Lhassa
- Histoire courte
- 24H00 Chrono.
- Les aventures du Prince Charmant
- Vision d'avenir
- Lambert
- Topinambours
- Arlequin Deg 2
- Arlequin deg.
- Le théorème du singe
- Tonnerre de Zeus
- Conte médiéval
- Champion du monde
- Putain de guerre
- Détention arbitraire
- L'année de la canicule
- La véritable histoire d'Obi Wan Kenobi

VERS LE HAUT DE LA PAGE


article lu 6129 fois.