Humour et dérision à tous les étages. Maison fondée au siècle dernier.

VERS LE BAS DE LA PAGE
O
N
I
R
I
Q
U
E

Wake up
L'autre nuit, je fus réveillé par un bruit autant lancinant que régulier, qui semblait parvenir du dehors, genre tam-tam africain. Sans doute quelques voisins exotiques fêtant un événement heureux. Je me retournais dans mon lit, mis mon oreiller sur ma tête et me rendormis. Le lendemain je n'y pensait plus, jusqu'au soir ou sur les coups de minuit, la même mélopée repris. J'eu un peu de mal à m'endormir. Je m'informai dès le lendemain de ces tapages nocturnes et réitérés auprès du gardien de l'immeuble. Celui ci me jeta un regard incrédule et m'informa qu'aucune fête n'avait été donné la veille ni l'avant veille. Je repartis un peu interloqué me demandant quel produit psychotrope avais-je absorbé à l'insu de mon plein gré, pour avoir des hallucinations auditives.
Quels problèmes m'obscurcissaient l'esprit au point de me faire confondre les bruits de la jungle urbaine, avec un tam-tam de brousse ?
C'est la tête pleine de questions que je mis au lit ce soir là. A peine assoupi, le bruit se fit de nouveau entendre.
Tam-Tam…Tam-Tam
Je me levais et ouvris la fenêtre donnant sur le balcon. La fraîcheur de la nuit acheva de m'éveiller. Curieusement, parmi les plantes du balcon, le son était aussi étouffé que dans l'appartement. J'en cherchait la provenance, sans succès. Un lueur parmi les géraniums attira mon attention. Il y avait une toute petite flamme au milieu des fleurs. Je me penchais pour mieux voir et je découvris un minuscule feu de camp. Ma stupéfaction fût à son comble lorsque j'aperçu, dansant autour du feu, des pygmées, mais de tout petits pygmées, pas plus haut qu'un ongle. Une dizaine étaient assis un peu à l'écart et tapaient comme des sourds sur de microscopiques tam-tams. Une fourmi embrochée sur une épingle, grillait au dessus du feu, pendant que les danseurs s'agitaient autour. Quelques cases en allumettes complétaient le tableau.
Je murmurais pour ne pas les effrayer "Hello, vous êtes qui, vous ?". Ils s'arrêtèrent de jouer, me regardèrent. L'un d'entre eux s'approcha, il portait d'avantage d'ornements que les autres, le chef sûrement. Il me hurla " Nous habitions parmi les bonzaïs du locataire du dessous et celui ci est parti en voyage, la forêt des bonzaïs est morte aussi nous avons émigré chez vous" "Bon ben amusez vous bien". Abasourdi, je suis retourné me coucher en fermant la fenêtre. Je crois que je vais arrêter de boire.

Le bon bonze au caramel mou

PRECEDENT - SUIVANT



_______________________________________________
écriveuse à écrit:
tu as pensé à les déclarer à la mairie, ces étrangers? -_-

(dois-je préciser que c'est de l'humour? ou te souviens-tu d'un décret qui voulait qu'on déclare toute personne venant d'un autre pays qu'on accueillait à son domicile ? je crois même me souvenir que la délation était demandée...)
_______________________________________________
bonbonze à écrit:
ça n'a pas changé, moi qui trafique de la prostitué d'europe de l'est, je passe mon temps en mairie à remplir des formulaires et moultes paperasseries. Ces fonctionnaires n'ont aucun égard pour les entrepreneurs
_______________________________________________
annie à écrit:
t'as raison arrête de boire ........ Pour ton info, les nains de jardin font moins de bruit.
_______________________________________________
Gavroche a écrit:
Non, arrête pas de boire ! J'adore ! En plus, je crois bien avoir découvert ce site un soir de cuite ! (oui, je rentre de soirée, je branche l'ordi, dans ma grande logique !) Bref, n'arrête pas tes délires ! C'est "savoureux" comme aurait dit l'une de mes anciennes profs
_______________________________________________
bonbonze a écrit:
Ben je ne voudrais pas me déshydrater non plus...
_______________________________________________
Gavroche a écrit:
oh, t'es pas obligé de tourner qu'à ça non plus ! j'ai pas dit que t'étais obligé de nous pondre un truc tous les jours !

_______________________________________________
charlesattend a écrit:
c'est pas les bonzes qui habitent les bonzaîs d'habitude ?
_______________________________________________
Beastbuk a écrit:
Et qui c'est qui arrose tes géraniums pendant que tu es en vacances?
Si ça se trouve ils sont crevés les pygmées!
Espèce de sauvage !



AJOUTER UN COMMENTAIRE
Votre message sera modéré avant sa mise en ligne

PSEUDO



Recopier les chiffres figurants ci dessus:

Smileys
VERS LE HAUT DE LA PAGE


Tri sélectif
Tri chronologique
Tri par notoriété
- Afficher derniers

- 24H00 Chrono.
- Achab
- Acte de contrition.
- Arlequin Deg 2
- Arlequin deg.
- Arnaque au poker
- Canada dry
- Champion du monde
- Chronique des Highlands
- Contamination massive.
- Conte médiéval
- Détention arbitraire
- Elmuth
- Face book
- Frigoland
- Heroes
- Histoire capilotracté mais néanmoins morale.
- Histoire courte
- Histoire courte (2)
- Histoire courte (3)
- Histoire courte (4)
- Histoire courte (5)
- Histoire très courte.
- Jogging
- Korrigans & Co
- L'ampoule
- L'année de la canicule
- L'exil
- L'édifiante histoire du "Nebucadnezzar"
- La belle
- La belle au bois dormant
- La fée Lusine
- La légende du pont du diable
- La nativité
- La sorcière du fond du vallon
- La vieille légende
- La véritable histoire d'Obi Wan Kenobi
- Lambert
- Le cloître de Saint Palsimpeste
- Le port de Lhassa
- Le roi Carabe
- Le syndrome de Stockholm
- Le tartan qui passe
- Le théorème du singe
- Le vieux chêne.
- Les aventures du Prince Charmant
- Les dangers des antennes relais.
- Les experts - Ploumazout.
- Les sirènes
- Lycantrop skin
- Mer intérieure
- Meurtre dans un manoir anglais
- Morto
- Nouvelle histoire courte et morale.
- Polyphème
- Putain de guerre
- Saint Michel et le dragon
- Thimphou express
- Tonnerre de Zeus
- Topinambours
- Témoignage
- Vision d'avenir
- Wake up

VERS LE HAUT DE LA PAGE


article lu 5214 fois.