Dans l'espace, personne ne vous entendra rigoler...

VERS LE BAS DE LA PAGE
O
N
I
R
I
Q
U
E

Tonnerre de Zeus
’avais rencard dans un troquet du quartier du vieux port. J’avais oublié de prendre un plan et je m’étais un peu paumé.
Mes déambulations m'avaient menées au fond d'une impasse.
Un vieux bistro, tout décrépi semblait échoué là, isolé, loin de tout. Sur la façade, on arrivait à distinguer vaguement l'enseigne à demi effacé par le soleil "Au Tonnerre de Zeus". L'endroit semblait comme figé dans le passé, bloqué dans les années 50 avec ses pavés entre lesquels poussaient quelques touffes d'herbes grillées par la canicule.

Je pénétrais dans cet antre, pour me renseigner et voir si l'intérieur était aussi désuet que l'extérieur. Il y faisait frais et sombre. Un gros ventilateur, brassait langoureusement l'air. Des habitués, deux couples de petit vieux, étaient en train de taper le carton, dans un coin du bistro, sur une table en formica.
Je m'assis au bar. Le patron aurait pu faire Père Noël, avec ses cheveux longs et sa grande barbe blanche. Il trônait derrière son comptoir en lisant le journal du jour.
- Qu'est-ce que je vous sers Môssieur ? me dit-il avec un fort accent du midi
- Un café s'il vous plait.
- Héra, ma pitchounette ! fait moi chauffer du café !
- Ça vient répondit une voie dans la cuisine !

Le patriarche se replongea dans la dépêche du midi.
Une femme âgée, apporta une cafetière et Papa Noël me remplit une tasse.
- Zeus dit-elle à son mari, faudra penser à aller faire le marché.
- Mouais… répondit-il avant de se replonger dans son journal.


J'entendais les joueurs de carte qui commençait à s'engueuler
- Héphaïstos ! pourquoi tu leur as laissé la main !
- Ben Artémis, j'ai pas pu faire autrement !
- Bien sur que si ! bougre de con ! rétorqua la dénommée Artémis
- C'est surtout que vous jouez comme des fadas, pas vrai Aphrodite !
- Ta gueule Hermès ou je te transforme en sac à main ! répondit Artémis.


Voyant le parton qui se fendait la gueule, je lui demandais:
- C'est à cause du nom de votre bistro que vos clients ont tous des surnoms de divinités grecques ?
- Peuchère Non ! C’est leurs vrais noms, nous faisions bien ça comme métier dans le temps, mais maintenant nous sommes à la retraite.
- A la retraite ?
- Té, les dieux, c’est comme les politiques, quand plus personne n’y croit, ils s’étiolent. Plus de prière et plus d’offrande et alors là fini, plus de pouvoir ! Alors quand nous nous sommes fait piqué la place par le nouveau, là avec sont petit Jésus, il a bien fallu se recycler. Faut bien vivre aussi ! J’ai ouvert ce restau dans cette cité, parce qu’il faut bien le reconnaître, une des rares choses qui soit resté dans les mémoires, c’est la cuisine à Jupiter. Les gamins ont fait carrière aussi, Hermès est retraité de la poste, Artémis faisait garde-champêtre, Aphrodite a tenu un minitel rose et Héphaïstos forgeait de la bimbeloterie pour les touristes. Maintenant ils viennent tuer le temps en jouant à la belote Basque dans l’arrière salle.
- C’est quoi la belote Basque ?
- C’est comme la belote, mais avec des cartes qui viennent de Bayonne.
- Ah ! Et donc le roi des dieux c’est vous ?
- Enfin c’était moi, maintenant qu’il n‘y a plus personne pour nous implorer, nous avons perdu tous nos pouvoirs, je ne suis plus capable de faire donner le tonnerre, tout juste puis-je allumer le gaz, et encore, pas tous les jours. Quant à me transformer pour séduire une vestale, faut plus y compter, d’abord, je suis trop vieux, les choses du sexe, c’est plus de mon age.
- Alors vous avez connu, Achille, Hector, Ulysse ?
- Mouais, c’était il y a longtemps. Mais bon, ils n’était pas aussi héros qu’on vous l’a laissé croire, c’est l’autre poète de mes deux, Gromère, qui en a fait des tonnes
- Homère vouez-vous dire ?
- Mouais, c’est comme ça qu’on l’appelle maintenant, mais à l’époque c’était Gromère son nom. Enfin qu’est-ce qu’on a pu le faire chier ce gros con d’Ulysse ! Dix ans à tourner en rond ! On était mort de rire tellement il gueulait qu’il voulait rentrer ! Et pendant ce temps là, sa Pénélope s’envoyait en l’air comme pas deux !
- Bon, c’est pas tout ça, mais j’ai rendez vous dans un autre bistro « Le Walahala » vous connaissez ?
- C’est deux rues plus loin, à gauche, vous saluerez Odin de ma part, c’est le patron !
- Et combien je vous dois, s’il vous plait ?
- C’est un euro môssieur.

Je laissais mon obole sur le comptoir du dieu et quittais l’Olympe sans même me retourner.


PRECEDENT - SUIVANT



_______________________________________________
dictionaric à écrit:
Chapeau !
_______________________________________________
Jesus à écrit:
Je connais bien ce petit rade.
Il m'arrive d'y aller trainer parfois. J'ai toujours eu peur de la chute et j'ai toujours pensé qu'un jour je devrais me recycler.
En fait je n'ai jamais rien su faire. Créer le monde en sept jours, là mon attaché de presse a fait trés fort. Les miracles, il y a toujours eu des filous pour s'en charger. En fait comme ceux que j'ai détroné mon pouvoir immense doit tout à ces coullions qui m'adorent.
J'ai senti le vent du boulet deouis quelque temps et j'ai du batailler ferme pour maintenir un petit standing. Mon dernier VRP, le popol, a été pas mal. J'ai aussi été bien aidé par ces intégristes de tous les bords dont le mien qui par crispations mutuelles me fidélient la clientèle. N'empèche en dehors de quelques soubressauts j'ai bien de l'inquiétude pour le long terme;
Alors j'apprends. Je viens observer comment on gagne quatres sous avec un café ou un anis. Ca ne parait pas compliqué, les marges sont belles, on peut faire du black, on bavarde toute la journée. Certes il peut arriver que des poivrots s'épanchent mais ça n'est pas pire que les délires des dames patronesses qui savent mieux baver sur leurs prochains que mouiller les culottes.
Un joli petit métier et quand on me donnera la piece je repenserai à la quête. Pas si mal ! Non ?
_______________________________________________
ecriveuse à écrit:
han ! un texte que j'adore :))

dis, Jésus, tu ne te serais pas mis au Jeu de Role ces derniers temps ce rade me rappelle celui d'INS&MV ^^
_______________________________________________
jesus a écrit:
Non, je ne connais pas ce INS&MV. Peux tu m'en dire plus mon enfant ?
_______________________________________________
crisnère a écrit:
je felicite le créateur de cette attraction car je l'ai je me suis super bien eclaté.
_______________________________________________
bonbonze a écrit:
Le dernier pneu qui m'a dit ça, s'en est jamais remis...
_______________________________________________
anonymous (dégonflé !)[82.240.82.233] a écrit:
Bonsoir, je ne suis peut être pas au bon endroit pour demander ça mais j'ai beaucoup apprécié un texte narrant un rencontre entre un homme et une femme et... un certain nombre d'animaux...
Malheureusement pour moi, impossible de remettre la main dessus!
Quelqu'un saurait il où il se trouve? Merci d'avance
_______________________________________________
bonbonze a écrit:
Cher anonymous (dégonflé) ce n'est effectivement pas le bon endroit, il y a un défouloir pour ça.
Maintenant, ça reste assez vague comme description. Rien de plus précis
_______________________________________________
cornofulgur a écrit:
Oui-Oui et la girafe rose ?
J'apprends à poser du carrelage (Marabout) ?
Fondements de la métaphysique des mœurs ?
Les Cent Vingt Journées de Sodome ?

Je cherche...

_______________________________________________
Sandra a écrit:
Bonjour, veuillez m'excuser pour anonymous j'avais juste oublié de marquer mon nom dans pseudo ; )
J'ai lu ce texte que j'ai adoré un soir et quand j'ai voulu le faire découvrir à mes proches le lendemain, impossible de le retrouver... : (
C'est l'histoire d'un homme qui invite une femme au restau, qui a une faim de loup, une soif de chameau, des papillons dans le ventre, des fourmis dans les mains, etc...

Si quelqu'un voit de quoi je parle...
Merciii



AJOUTER UN COMMENTAIRE
Votre message sera modéré avant sa mise en ligne

PSEUDO



Recopier les chiffres figurants ci dessus:

Smileys
VERS LE HAUT DE LA PAGE


Tri sélectif
Tri alphabétique
Tri par notoriété
- Afficher tout

- Histoire courte (5)
- Acte de contrition.
- Elmuth
- Les dangers des antennes relais.
- Le vieux chêne.
- Témoignage
- La belle
- La nativité
- Arnaque au poker
- Saint Michel et le dragon
- Face book
- Histoire courte (4)
- Histoire courte (3)
- Contamination massive.
- Histoire très courte.
- Korrigans & Co
- La sorcière du fond du vallon
- Le roi Carabe
- Nouvelle histoire courte et morale.
- Histoire capilotracté mais néanmoins morale.
- Histoire courte (2)
- La vieille légende
- Le cloître de Saint Palsimpeste
- La légende du pont du diable
- Les experts - Ploumazout.
- Le syndrome de Stockholm
- La belle au bois dormant
- L'édifiante histoire du "Nebucadnezzar"
- L'ampoule
- La fée Lusine
- Thimphou express
- Heroes
- Morto
- Le port de Lhassa
- Histoire courte
- 24H00 Chrono.
- Les aventures du Prince Charmant
- Vision d'avenir
- Lambert
- Topinambours
- Arlequin Deg 2
- Arlequin deg.
- Le théorème du singe
- Tonnerre de Zeus
- Conte médiéval
- Champion du monde
- Putain de guerre
- Détention arbitraire
- L'année de la canicule
- La véritable histoire d'Obi Wan Kenobi

VERS LE HAUT DE LA PAGE


article lu 7181 fois.