Merci de votre visite. Ici, tout est gratuit, vu qu'il n'y a rien à vendre.

VERS LE BAS DE LA PAGE
O
N
I
R
I
Q
U
E

Le port de Lhassa


e capitaine Ølsen Igmårbergensøn, coupa les gaz et laissa son bateau filer sur son erre. Les courants de la rivière Kyi Chu, à cet endroit et en cette saison étaient suffisamment prévisibles pour tenter cette manoeuvre. Il mit la barre à droite toute et, le bateau s'étant mis en travers de la rivière, il remis les gaz, à fond en marche arrière, juste pour que la poupe du navire vienne doucement apponter contre le dock en bois qui servait de quai. Quelques indigènes se saisirent des amarres et en quelques instants le "Bhøutan Vålacruch" fut solidement immobilisé contre le quai.

Le capitaine descendit de sa dunette, alla donner quelques ordres aux dockers qui commencèrent à décharger son fret puis décrocha la passerelle afin que ses passagers, des touristes pour la plupart, puissent descendre.

Il se dirigea ensuite vers une cabane de pierre. Au dessus de la porte de celle ci, un écriteau défraîchie indiquait en sanscrit: "Capitainerie du port de Lhassa".

Il poussa la porte. A l'intérieur, derrière un comptoir se tenait le Capitaine Haddock, ce n'était pas vraiment son nom, ni son grade, juste un surnom. Pas à cause de sa ressemblance avec le copain de Tintin, non, plutôt à cause de l'odeur de poisson pas frais...

- Salut Mo. (Tout le monde appelait Ølsen Igmårbergensøn, Mo sans doute plus facile à prononcer)
- Salut Haddock, je viens faire signer mon manifeste.
- Ça s'est bien passé ?
- Ben puisque je suis là...
- Quelque chose à déclarer ?
- T'es douanier maintenant ?
- Non.
- Alors ferme ta gueule. Il est là le bonze ?
Haddock pris un manche à balai et se mit en devoir de cogner contre les poutres du plafonds, ce qui entraîna la chute d'une dizaine de kilos de poussière et d'une colonie de cafards visiblement mécontents.
Une voix descendit de l'étage, précédé de celui qu'on appelait le bonze.
- Ouais... Qu'est-ce qui se passe ?
- C'est Mo, il veut te parler.
- Salut Mo.
- Salut Bonze. J'ai un truc pour toi.
- Ouaip ? C'est quoi cette fois, des armes, de la drogue, des putes ?
- Presque, juste une touriste pleine aux as qui voudrait visiter Lhassa.
- Ben y a des agences pour ça.
- Je me suis dit que c'était ton genre et que tu pourrais lui tirer un peu de blé. Regarde.

En face du "Bhøutan Vålacruch" se tenait une frèle jeune femme, grande, blonde, dans une robe printanière qu'un vent léger retroussait légèrement sur des jambes bronzées. Elle attendait la suite des évènements auprès de quelques malles.

- Ouaip, pas mal.
- Allez on fait 60/40 de tout ce que tu peux lui tirer.
- Mais d'ou vient cette si grande équité ?
- Ben tu vas la sauter, non ? ça compense ?
- Et qu'est-ce qui t'empêchait de le faire entre Lhatsé et Lhassa ?
- Pouvais pas ! Mon équipage s'est barré. Le Malais qui était si laid est parti avec le portugais qui était si gay. J'ai pas quitté la barre. Trois jours à naviguer sans dormir sur le Tsangpo...
- C'est pas le Tsangpo, c'est le Brahmapoutre ! Et pi c'est pas mon problème, c'est 50/50 ou rien. C'est une anglaise et elle a pas de nichon. Pas de nichon ! Pas de négociation !
- T'as de la chance que je doive repartir ce soir. Ok ça roule...

Haddock sortit des verres qui avaient été propres dans une vie antérieure et un alcool frelaté de derrière son bureau et nous trinquâmes tous trois à notre arrangement, plusieurs fois de suite parce que c'était un bon accord. Tant et si bien que lorsque nous sortîmes pour les présentations, la nuit était tombée depuis longtemps et la fille disparue dans les rues de Lhassa.
Restait plus qu'à retourner dormir à la capitainerie...



PRECEDENT - SUIVANT



_______________________________________________
cassandre a écrit:
Je ne peux pas imaginer le bonze vivant dans un bouiboui plein de cafards, nan... une cellule monastique oui.... mais ça nan !
_______________________________________________
cassandre a écrit:
Allons bon ! v'la que j'écrit bleu....
_______________________________________________
fanfan a écrit:
Comment ça vous détruit un mec les vacances en Bretagne !...
L'anglaise est souvent rousse (rarement blonde ) et souvent plate ( cf. J.Birkin)
_______________________________________________
bonbonze a écrit:
Le sage a dit:
L'ascèse rend paillée...
_______________________________________________
Minouche a écrit:
Dormir sur la béquille n'a jamais fait mourir personne, et de l'envie nait le désir, la prochaine en aura +....
_______________________________________________
charlesattend a écrit:
Minouche quel langage
_______________________________________________
bonbonze a écrit:
Le sage a dit:
Rien ne sert de courrir...
L'ascèse apporte heure...
_______________________________________________
Minouche a écrit:
Quoi, j'ai choqué quelqu'un ?
_______________________________________________
bonbonze a écrit:
Le sac d'os apparemment..
_______________________________________________
deuxfoisneuf a écrit:
Pour Brigite Bardot L'ascèse de bébé.
Pour les rireurs de crane anglais : l'ascèse abat skull.
pour la veille l'ascèse hier.
Pour les envies : l'ascèse percée.
_______________________________________________
deuxfoisneuf a écrit:
Minouche a écrit:
Dormir sur la béquille n'a jamais fait mourir personne.
Au contrairs ça a fait plaisir à l'abbé quille.
_______________________________________________
fanfan a écrit:
L'abbé quille ...c'est pas le curé de Camaret ?celui qu'a les c.....
_______________________________________________
Bestiole a écrit:
Bref, faute de grive le Bonbonze se tape de la merluche ... tant qu'y s'tape pas du merle tout va bien à la capitainerie !

_______________________________________________
bonbonze a écrit:
Relativisons, ce n'est que" la rubrique onirique...
_______________________________________________
charlesattend a écrit:
bientot une rubrique "on y trique " ?
_______________________________________________
bonbonze a écrit:
C'est inclu dans "humeur"...
_______________________________________________
anonymous (dégonflé !)[88.121.53.210] a écrit:
c ça ke vou appeller histoires coutes
_______________________________________________
bonbonze a écrit:
Peu importe la façon dont on les appelle, elles ne s'adressent pas à des demeurés incapable d'écrire 3 mots de français



AJOUTER UN COMMENTAIRE
Votre message sera modéré avant sa mise en ligne

PSEUDO



Recopier les chiffres figurants ci dessus:

Smileys
VERS LE HAUT DE LA PAGE


Tri sélectif
Tri alphabétique
Tri par notoriété
- Afficher tout

- Histoire courte (5)
- Acte de contrition.
- Elmuth
- Les dangers des antennes relais.
- Le vieux chêne.
- Témoignage
- La belle
- La nativité
- Arnaque au poker
- Saint Michel et le dragon
- Face book
- Histoire courte (4)
- Histoire courte (3)
- Contamination massive.
- Histoire très courte.
- Korrigans & Co
- La sorcière du fond du vallon
- Le roi Carabe
- Nouvelle histoire courte et morale.
- Histoire capilotracté mais néanmoins morale.
- Histoire courte (2)
- La vieille légende
- Le cloître de Saint Palsimpeste
- La légende du pont du diable
- Les experts - Ploumazout.
- Le syndrome de Stockholm
- La belle au bois dormant
- L'édifiante histoire du "Nebucadnezzar"
- L'ampoule
- La fée Lusine
- Thimphou express
- Heroes
- Morto
- Le port de Lhassa
- Histoire courte
- 24H00 Chrono.
- Les aventures du Prince Charmant
- Vision d'avenir
- Lambert
- Topinambours
- Arlequin Deg 2
- Arlequin deg.
- Le théorème du singe
- Tonnerre de Zeus
- Conte médiéval
- Champion du monde
- Putain de guerre
- Détention arbitraire
- L'année de la canicule
- La véritable histoire d'Obi Wan Kenobi

VERS LE HAUT DE LA PAGE


article lu 5443 fois.