Merci de votre visite. Ici, tout est gratuit, vu qu'il n'y a rien à vendre.

VERS LE BAS DE LA PAGE
M
I
R
L
I
T
O
N

Bluette de zanzibar

lle attend suspendue, accrochée dans les branches
Les fesses en arrière pour mieux montrer ses hanches
Mais que peut elle attendre dans cette posture lascive
Bon sang mais c'est bien sûr que finisse la lessive !


'aucun pourrait accroire, la voir ainsi pendue
Qu'elle cherche l'aventure et un p'tit coup dans l'cul
Ne nous méprenons pas, quand elles veulent qu'on les saute
Elles prennent la précaution d'ôter leurs culottes


on mari, c'est navrant, était un imbécile
Qui avait décidé d'aller vivre dans les îles
Il avait, c'est heureux, trouvé un bon boulot
Elle, elle était chargée d'élever ses marmots


ls tardaient à venir, ils n'avaient pas de gosse
Car ce con, par malheur était un peu précoce
Arrosant la pelouse avant même de planter
La graine qui eut permis de faire un beau bébé


'était un émotif, la simple vue d'un sein
Lui faisait à coup sûr perdre tous ses moyens
Et ça ratait jamais quand elle se déssapait
Il larguait la purée dans le fond de ses braies


lle attendait en vain de rencontrer quelqu'un
Qui soit plus performant que son pauvre lapin
Mais mon dieu que c'est long d'attendre des jours meilleurs
Elle n'avait qu'une hâte, s'faire exploser l'chou-fleur


omme dans sa jeunesse qu'elle passa à Auxerre
Ou chaque jour ou presque elle s'envoyait en l'air
Avec le conducteur du car, un vieil aigri
Comment s'appelait-il ? Ah oui, c'est Emile Louis


ar, si elle est ainsi dans cette tenue légère
Ce n'est pas qu'elle attende quelque odieux pervers
C'est juste qu'elle a mis sa burka au lavage
Et qu'elle surveille d'un oeil la phase d'essorage


on point qu'elle se complaise à exposer ses chairs
De burka n'en a qu'une et non pas une paire
Aussi lorsqu'elle est sale n'a pour seule solution
Pendant qu'elle la lave d'exhiber ses nichons


PRECEDENT - SUIVANT



_______________________________________________
fufu a écrit:
C'est beau comme un pré vert
_______________________________________________
Bestiole a écrit:
Joli
Un rien l'inspire cet homme : une branche, deux "pommes" prêtes à être croquées, et voilà ...
_______________________________________________
Minouche a écrit:
Enfin une poésie construite et bien pleine )
_______________________________________________
charlesattend a écrit:
dommage....si ça s'était passé avec Mme Yamamoto à Okinawa, son voisin Mr Imatoumi l'aurait prise par les chevilles pour lui faire son affaire...
c'aurait été une belle bluette japonaise..
_______________________________________________
bonbonze a écrit:
J'ai omis de le préciser, l'histoire bien entendu se passe à Zanzibar... J'ai changé le titre d'ailleurs
_______________________________________________
cigale a écrit:
et c'est sur quel air?
_______________________________________________
bonbonze a écrit:
Ben j'attends un compositeur...
_______________________________________________
bonbonze a écrit:
Mais l'alexandrin par paquet de 4, ça passe bien sur " de la renommée" de Brassens...
_______________________________________________
charlesattend a écrit:
c'est l'air des nichons de Bizet
' donne un peu envie de Bizet cette histoire...



AJOUTER UN COMMENTAIRE
Votre message sera modéré avant sa mise en ligne

PSEUDO



Recopier les chiffres figurants ci dessus:

Smileys
VERS LE HAUT DE LA PAGE


Tri sélectif
Tri alphabétique
Tri par notoriété
- Afficher tout

- Épinal, on est mal
- Ah dis peu...
- La mort du petit cheval
- Champêtre
- Vert botten
- Pôle Nord
- Contine
- Poème d'amour
- Innocence
- Gnafron 1°
- Le gourou
- La fête de la musique
- Bluette de zanzibar
- Confesse
- Bon vent !
- Le sale air de la peur
- Mi-ami vice
- Juliette
- Le pigeon
- Bourreau des coeurs, bourin des culs
- Cyrano
- Mammaire
- Zeste de Citron
- Dans son lit
- Obnubilé
- Cantique des canthus
- Prunelle
- entropie
- Lucy...dité
- La poésie c'est chiant
- La création d’Eve
- Obsession
- Jupette
- Ostensible !
- Sylvestre
- Bignole
- Épluchures
- L'érudit bonobo
- Vladimir
- Seul
- La farce du dindon
- Le bigorneaudier
- La pêche aux moules
- Thon triste
- Glass blues
- Boufioles
- Epique
- Râteau
- Pluie
- Pub banque

VERS LE HAUT DE LA PAGE


article lu 5005 fois.