Humour et dérision à tous les étages. Maison fondée au siècle dernier.

VERS LE BAS DE LA PAGE
M
I
R
L
I
T
O
N

Pub banque
J'avais vu une pub passant à la télé
Qui ressemblait vraiment à un conte de fée
Ou grâce à son banquier, un jeune homme avisé
Rencontrait une jeune femme d'une grande beauté
Assise à coté d'elle d'abord à l'opéra
Ils finissaient tous deux, enlacés dans les draps
Et grâce aux bénéfices qu'il avait engrangé
Il put séduire la belle, de cadeaux la combler
Aussi près de la banque, un compte, j'ai ouvert
Avec ma carte bancaire, m'suis payé un concert
La voisine était belle, dans la pub télé
Mais la mienne était blette, carrément avariée
Affichant au compteur une bonne centaine d'année
Des fleurs de cimetierre, ornaient sa peau usée
élagée par les ans, sa chevelure diaphane
pendait depuis son crane, en une masse insane
Au lieu d'une jeunesse aux rondeurs divines
J'avait un vieux sac d'os, pointus, comme voisine
Pendant deux heures durant, j'ai écouté Beethoven
La vielle bavait sur elle comme un chien de Pavlov
Sans doute me suis-je dit est-ce une fée maquillée
Qui sur le coup d'minuit en belle va muter
Mais la mi-nuit passa et la vielle décrépite
Se tassa un peu plus, sur sa chaise, contrite
Elle finit tout de même par arrêter de baver
Elle se mit à dormir, et même a fort ronfler
Quant au prix du concert, mieux vaut pas en parler
M'suis mis à découvert pour pouvoir y aller
Me suis pris des agios, et puis j'ai plus un rond
La pub décidément c'est un gros piège à cons.


Le bon bonze

PRECEDENT - SUIVANT



_______________________________________________
Cpassicon a écrit:
Les Fées peuvent parfois jouer avec nous ,
la c'est le scénario catastrophe ...
La vieille sorcière n'est pas devenue une
" sorcière bien aimée " , la citrouille n'a pas voulue devenir carrosse , la chaussure de verre
est restée charentaise élimée et puante , et la banque n'était pas "La Française des Jeux " et la couverture ne couvrait pas .
Les seules vraies réalités , Beethoven c'est fait encore un peu de thunes grâce à toi et Pavlov va récupérer uun spécimen intéressant qui bave sans voir de gamelle ....
Si tu veux du rêve va direct chez Disney faire le Mickey à crédit , au moins tu verras la princesse et tu t'en mettras plein les mirettes quand aux sirènes bancaires elles appartiennent à la mythologie ....
Quelle belle leçon d'humilité et d'économie .



AJOUTER UN COMMENTAIRE
Votre message sera modéré avant sa mise en ligne

PSEUDO



Recopier les chiffres figurants ci dessus:

Smileys
VERS LE HAUT DE LA PAGE


Tri sélectif
Tri alphabétique
Tri par notoriété
- Afficher tout

- Épinal, on est mal
- Ah dis peu...
- La mort du petit cheval
- Champêtre
- Vert botten
- Pôle Nord
- Contine
- Poème d'amour
- Innocence
- Gnafron 1°
- Le gourou
- La fête de la musique
- Bluette de zanzibar
- Confesse
- Bon vent !
- Le sale air de la peur
- Mi-ami vice
- Juliette
- Le pigeon
- Bourreau des coeurs, bourin des culs
- Cyrano
- Mammaire
- Zeste de Citron
- Dans son lit
- Obnubilé
- Cantique des canthus
- Prunelle
- entropie
- Lucy...dité
- La poésie c'est chiant
- La création d’Eve
- Obsession
- Jupette
- Ostensible !
- Sylvestre
- Bignole
- Épluchures
- L'érudit bonobo
- Vladimir
- Seul
- La farce du dindon
- Le bigorneaudier
- La pêche aux moules
- Thon triste
- Glass blues
- Boufioles
- Epique
- Râteau
- Pluie
- Pub banque

VERS LE HAUT DE LA PAGE


article lu 5082 fois.