Merci de votre visite. Ici, tout est gratuit, vu qu'il n'y a rien à vendre.

VERS LE BAS DE LA PAGE
L
E
E
L
A

L’amante religieuse
Malgré une connotation quelque peu équivoque pour certains, ce terme ne désigne nullement la charmante nymphomane déguisée en fervente religieuse ; mais bien la femme totalement dévouée à l'amour, comme peut l'être l'autre pingouin en soutane pour son seigneur. Autrement dit, se consacrer pleinement aux plaisirs du corps et faire en sorte que cela devienne un rituel aussi « divin » que celui de se glisser le « corps du christ « sous la langue. Vous me direz en fin de compte, si différences il y a, elles ne sont que physiques. Newton l'avait bien compris, sans doutes pensait-il à cela quand l'auguste pomme(celle là même qui causa à Eve sa perte) heurta son crâne et le fit songer à (comme c'est drôle) : L' « attraction universelle » et non je ne vois pas de c.. partout : Ahhhh les lois de la physique.

Cependant, il faut un juste milieu car à trop s'ébattre, on peut en oublier jusqu'à sa propre essence, et vu ce que ça peut occasionner comme détraqués. bref, par ailleurs, ces plaisirs là ne sont pas non plus à mettre de côté, car ils sont en tout point essentiels. Je sens une question d'ici : « et si on a pas de partenaire ? » ne vous avouez pas vaincu, ça démotiverait votre sexe « à pile » et dieu sait que c'est chiant d'être en panne de batterie quand l'occasion se présente (n'est ce pas messieurs ) (= au cas où certains penseraient que je fais ici preuve de sexisme, je témoigne au nom de toutes celles de mon sexe pour dire qu'il y a des fois où nous non plus nous ne sommes pas super en forme (sans rien ajouter de plus, parce que le reste ça nous regarde *). Hé bien en attendant le bon dieu dans sa grande miséricorde nous a donné des mains avec tout plein de doigts qui conviennent parfaitement aux plaisirs solitaires. La nature est rudement bien faite tout de même !

Aussi pour en revenir à l'amante religieuse, on peut imaginer une femme avec toute sa frustration emmurée dans des désirs en passe d'être assouvis. J'ai l'impression de ressentir ça en ce moment. Non pas que je sois seule, loin de là, et ce n'est pas non plus que je ne pense qu'au cul (même si j'y pense quand même), mais il n'y a rien de plus terrible que l'attente ; c'est ce que je fais en ce moment, j'attends, j'attends que son train arrive, j' attends de lui sauter au coup, lui dire qu'il m'a manqué, le couvrir de baisers. encore 7 heures et 27 minutes, c'est l'une des journées les plus longues que je n'ai jamais passée, ainsi après avoir vérifié une bonne centaine de fois dans la glace que je n'étais pas trop moche, m'être recoiffée presque autant de fois, être sortie piquer des sprints sur la plage, me préparer une infusion, mettre la musique à fond, chanter comme une casserole, et regarder l'heure toutes les 10 minutes j'en suis venue au constat que j'étais pitoyable, et que ma situation était plus que risible. A 14 ans, rien de grave, mais à 21 y a de quoi s'inquiéter quand même. C'est la raison pour laquelle je décide de m'assagir devant mon clavier en diffusant ma tension avant qu'elle ne me fasse péter les plombs. Et puis je me dis autant la garder pour les dévotions de ce soir.

PRECEDENT - SUIVANT



_______________________________________________
Marcel à écrit:
Depuis que l'amante religieuse a retrouvé son amant, elle n'écrit plus... Mais que fait-elle ?
:-)
_______________________________________________
Didier à écrit:
Elle doit boire de la menthe religieusement )
_______________________________________________
Leïla a écrit:
Et se farder au miroir sans tain.



AJOUTER UN COMMENTAIRE
Votre message sera modéré avant sa mise en ligne

PSEUDO



Recopier les chiffres figurants ci dessus:

Smileys
VERS LE HAUT DE LA PAGE


Tri sélectif
Tri alphabétique
Tri par notoriété
- Afficher tout

- Démo des maux de Meaux
- Arlequinesques
- La chèvre
- L’amante religieuse
- Bourrée et non bourrées!
- Je me demande ...
- Vive les poyos !!! (ou encore pure racontage de vie façon leela)
- Les fuites de la prose fugace
- Cornettes
- Sans titre
- Mi j’vois ço j’débande direct (dialecte de Boulognie orientale)
- Sport d'hiver

VERS LE HAUT DE LA PAGE


article lu 9706 fois.