Non, vous ne rêvez pas, ce site n'a pas la moindre trace de pub. La pub n'est pas une fatalité, juste un choix.

VERS LE BAS DE LA PAGE
L
E
E
L
A

Mi j’vois ço j’débande direct (dialecte de Boulognie orientale)
En cette belle soirée de janvier, nous voilà parties (moi et ma meilleure amie) au fin fond des contrées inhospitalières de Boulognie orientale (non loin des rivages nordiques qui nous séparent de l’Angleterre) dans l’espoir d’y trouver un endroit susceptible de nous amuser, et vu que je venais d’entamer ma 21éme année j’avais envie que cela se passe, comme on dit « dans les règles de l’art »(nous nous étions déjà bien abreuvées, et pour ma part c’était limite si j’allai pas dégueuler, même au sein d’une ruelle sordide peuplée de vermine, ma hantise) au bout d’une bonne demi-heure de marche nous avons fini par trouver : « The Booling-Karaoké Of Boulogne/mer » et comble de bonheur d’autres potes m’attendaient, après quelques demis et petits sujets de déconnade, mon pote m’apprit que le charmant serveur qui débarrassait derrière nous, détaillait ouvertement ma culotte (qui dépassait au-dessus de mon pantalon, ça m’apprendra à mettre des tailles basses…) et, il faut le dire avec un manque de tact alarmant. « Plaît-il ? » M’exclamai-je mi amusée mi courroucée (en même temps c’est vrai qu’une culotte blanche avec des rayures bleues c’est pas franchement génial vous en conviendrez) « ‘tain ta culotte, j’veux pas dire mais c’t’un tue l’amour, mi j’vois ço j’débande direct » me répondit-il de son charmant accent fleuri de pêcheur des bas fonds, incompréhensible pour qui n’est pas de la région. Premier réflexe je me marre et je lui fais « ben qu’est-ce que tu lui reproche est-ce que je m’amuse à détailler tes cheveux décolorés ? Ça te va pas spécialement non plus pourtant je te taille pas » il me fait « Bah moi on va dire que c’est moins tape à l’œil » là dessus il rajoute « en même temps tu sais mi j’m’in fous chu pd » et tu te permets d’avoir un avis là dessus je lui fais en rigolant. Mes potes à côté étaient morts de rire et commençaient à se mettre à le tailler aussi sur ses cheveux. Pendant ce temps là j’ai gribouillé vite fait un titre de chanson que j’ai porté aux gars de la sono. Le serveur, lui vantait les mérites des culottes en dentelle (artifice féminin qui ne remplacera jamais mes culottes en coton lui dis-je, elles sont moches mais je suis trop bien dedans) mais aussi des boxers (là dessus les mecs je suis d’accord avec lui).
Arrive le moment de la chanson, le gars annonce que c’est mon anniversaire, qu’il faut m’encourager (tu parles dans l’état que j’étais) puis il finit lui aussi par parler de ma culotte « …qui paraît-il à une culotte tue-l’amour » c’était le coup de grâce…
J’ai fini par dire que j’aimai ma culotte et que celui qui l’aimait pas, ben il avait qu’à pas la regarder na !
(Titre de la chanson : Déshabillez-moi de Juliette Greco, titre assez assez parlant cela dit, histoire de tourner tout cela en dérision)
Après ça tous le monde à voulu voir ma culotte, pourtant pas question que je la montre, mon futal est passé de taille basse à taille haute, même mes potes s’étaient ligués contre moi pour que j’exhibe ma pauvre culotte à rayure bleues à la surface du monde. A partir de ce jour, je me suis dis que j’en ferai une relique, un symbole de l’amour culotté, parce que oui , je le clame haut et fort « j’aime ma culotte »


PRECEDENT - SUIVANT



_______________________________________________
ALEXXX à écrit:
LE PRINCIPAL N ETANT PAS LE CONTENANT MAIS LE CONTENU JE SUI DE TOUT COEUR AVEC TOI
_______________________________________________
ptecultote a écrit:
ta culotte à rayures blanche et bleu doit etre une petit bateau je suppose
_______________________________________________
Leela a écrit:
Même pas ;-)
Ma foi ça aurait pu si j'avais eu quelques années de moins...
c'était une dim celle ci, s'il est nécessaire de le préciser :-p

_______________________________________________
fanfan a écrit:
Ben t'as que ce que tu mérites. T'as qu'a pas montrer ta culotte. Faut assumer: quand on allume faut éteindre (dicton pompier)
Et pis te fout pas de l'accent chti qu'est super , ni des pédés (meme si zont les ch'feux jaunes )
Et la marque de ta culotte on s'en tape vu que dans la tete t'es encore en crinoline !
M'en veut pas trop de te secouer un peu mais y a personne sur le défouloir ce soir et pi j'suis énervée. Fais gaffes à tes fesses quand meme quand tu sors le soir avec des mecs bourrés et surtout à Boulogne sur mer .... !



AJOUTER UN COMMENTAIRE
Votre message sera modéré avant sa mise en ligne

PSEUDO



Recopier les chiffres figurants ci dessus:

Smileys
VERS LE HAUT DE LA PAGE


Tri sélectif
Tri alphabétique
Tri par notoriété
- Afficher tout

- Démo des maux de Meaux
- Arlequinesques
- La chèvre
- L’amante religieuse
- Bourrée et non bourrées!
- Je me demande ...
- Vive les poyos !!! (ou encore pure racontage de vie façon leela)
- Les fuites de la prose fugace
- Cornettes
- Sans titre
- Mi j’vois ço j’débande direct (dialecte de Boulognie orientale)
- Sport d'hiver

VERS LE HAUT DE LA PAGE


article lu 10193 fois.