Si tu cherches la lumière, Petit Scarabée, il te faudra trouver l'interrupteur...

VERS LE BAS DE LA PAGE
L
E
E
L
A

Sport d'hiver
quoi de plus merveilleux que la détente sur les pistes enneigées grouillantes de skieurs sous un soleil torride…
Sauf que le ski c'est bien quand tu sais skier, ce qui n'est pas mon cas.
Heureusement pour moi, il y avait un gentil monsieur qui était là que pour nous, pour que nous ne soyons pas en reste parmi ses adeptes de la glisse en tout genre (hum hum)
Alors j'étais là, toute fière dans mon chouette habit rose bonbon, le petit bonnet les grosses lunettes (l'avantage c'est que j'étais méconnaissable, vous comprendrez pourquoi ensuite)
Ces grosses chaussures qui pèsent 1 tonne et bien sûr, objets de prédilection, symboles suprême de ce sport en vogue : les skis !!!
Quand pour d'autres les mettre c'est aussi facile qu'enfiler des charentaises, pour moi c'était toute une histoire, il m'a fallu près d'un quart d'heure pour capter le principe de fonctionnement de ces machins. Enfin, victoire, nous fûmes enfin prêts à dévaler les pistes (vertes) . Au début ça se passait plutôt bien, fallait suivre le mouvement et vu qu'on en était tous au même point ( autrement dit nuls de chez nuls) c'était pas trop difficile. T'avais même le temps d'admirer le paysage quand certains se cassaient la gueule. On avait du emprunter le télésiège pour arriver sur la piste verte, en bas parmi les sapins tu pouvais voir d'autres pistes et des gars qui fonçaient à toute blinde. D'en haut ça rassurait certes lol entre nous on rigolait, clair qu'on aurait pas aimé être là en bas.
Moi je commençait à avoir des fourmis dans les jambes, ça faisait déjà une bonne heure qu'on skiait et le chemin plein de bosse qu'on empruntait (qui plus est de plus en plus étroit) n'était pas pour me rassurer. Et ce qui devait arriver arriva, un mauvais mouvement et me voilà partie tout droit sur la piste noire qui me tendait les bras, j'allai tellement vite que je crois bien que j'aurai pu tenir tête à Jean-Claude Killy, au passage je me suis pris un arbre, j'ai dévalé le reste sur le dos, c'est sympa pour ce qui est de la montée d'adrénaline mais je le conseille pas, surtout pour les bleus lol
Je me suis pris un gars aussi, ou plutôt c'est lui qui m'a prise, quelques instants plus tard je tourne les yeux vers mon sauveurs, il me fait (pas gentil du tout) " quand on sait pas skier on skie pas sur les pistes noires " comme si c'était de ma faute, et c'est ainsi que j'ai su que pour ma première journée de ski j'avais tenté les pistes noires. J'étais toute fière, avec ma bosse sur le front et tous mes bleus, j'étais devenue la mascotte du chalet . une aventure qui fera encore parler d'elle, j'ai prévu d'y retourner.
(en espérant qu'il n'y ait personne le jour où je déciderai de m'y remettre)


SUIVANT



_______________________________________________
nico a écrit:
j aimerai bien faire connaissance si tu a envie fantom.nlk sur hotmail.com a bientot j'espert.
_______________________________________________
bonbonze a écrit:
Ben mon garçon, ça fait bien 2 ans qu'on a perdu Leela.
Désolé.
_______________________________________________
charlesattend a écrit:
d'un autre coté, il s'apelle fantom , aussi..c'est curieux, il manque d'esprit..
_______________________________________________
Cornegidouille a écrit:
@ bonze , la deuxième piste noire lui a sans doute été fatale .....



AJOUTER UN COMMENTAIRE
Votre message sera modéré avant sa mise en ligne

PSEUDO



Recopier les chiffres figurants ci dessus:

Smileys
VERS LE HAUT DE LA PAGE


Tri sélectif
Tri alphabétique
Tri par notoriété
- Afficher tout

- Démo des maux de Meaux
- Arlequinesques
- La chèvre
- L’amante religieuse
- Bourrée et non bourrées!
- Je me demande ...
- Vive les poyos !!! (ou encore pure racontage de vie façon leela)
- Les fuites de la prose fugace
- Cornettes
- Sans titre
- Mi j’vois ço j’débande direct (dialecte de Boulognie orientale)
- Sport d'hiver

VERS LE HAUT DE LA PAGE


article lu 7838 fois.