Non, vous ne rêvez pas, ce site n'a pas la moindre trace de pub. La pub n'est pas une fatalité, juste un choix.

VERS LE BAS DE LA PAGE
K
I
K
O
O
L

ACROSTICHE
Après avoir cherché, je l'ai enfin trouvé
Ce nom qui rape la langue et fait saliver
Rien de plus difficile que de le composer
Oh, bien sûr, une fois qu'il est bien terminé
Sa saveur est si pure, on aime la goûter
Trois règles cependant doivent être respectées :
Il faut parler en rimes, faire des alexandrins
Chercher des bouts de vers, qui, une fois rassemblés
Huttes bien alignées, forment le mot cherché ;
Et alors, seulement là, on peut se reposer.

PRECEDENT - SUIVANT



_______________________________________________
obsede-textuel à écrit:
Ah, cet alexandrin, il ne rime avec rien !
Ce vers, là, en septime, il est un peu perdu ?
Remarquez, malgré tout, l’œuvre est belle et bien lue,
On apprécie le thème, il est fort bien mené !
Suggestion, au passage : « faire des vers de douze pieds »
Tu aurais pu écrire, en ce vers à la fin…
Il aurait évité une rime isolée !
Congratulons, Kikool, ce poète pédagogue !
Hommage lui soit rendu, pour ce joli traité…
Et s’il ne vous plait pas, relisez-le aux gogues !

_______________________________________________
bonbonze à écrit:
Acrostiche au pinceau, j'enlève l'échelle...
_______________________________________________
K. à écrit:
Ah, vous déterrez les vieilles choses (lais non, pas Papi), j'ai un peu honte... faudrait faire le ménage un peu ici, tu t'en occupes Bonze ? ca prend la poussière tout ça...
_______________________________________________
bonbonze à écrit:
La femme de ménache a donné son conché pour rentrer chez elle. Va falloir assumer ton passé.



AJOUTER UN COMMENTAIRE
Votre message sera modéré avant sa mise en ligne

PSEUDO



Recopier les chiffres figurants ci dessus:

Smileys
VERS LE HAUT DE LA PAGE


Tri sélectif
Tri alphabétique
Tri par notoriété
- Afficher tout

- Sur la plage, sous les galets
- Dernières lueurs
- Rues tranquilles
- Ni chaud ni froid
- Il était une fois un conte de fées moderne
- L'été, c'est chiant.
- Le dernier métro
- Le placard
- Le chat du dimanche
- (ouvrez les guillemets)
- LE GRAND CHEMIN
- RENCONTRE
- PIECES
- TOI
- SDF PHILOSOPHE
- LA PLUME - A Caroline.
- RUPTURE
- RAYON DE SOLEIL
- INCOMPRÉHENSION
- MORT ANNONCÉE
- JOYEUX ANNIVERSAIRE
- MA RUE
- ACROSTICHE
- Le pou aime de l'esthète qu'il tête les essais de poèmes qu'on lui fait

VERS LE HAUT DE LA PAGE


article lu 7208 fois.