Humour et dérision à tous les étages. Maison fondée au siècle dernier.

VERS LE BAS DE LA PAGE
K
I
K
O
O
L

LA PLUME - A Caroline.
Tout les matins en me levant
Et jusqu'au faite du jour
Elle me suit
Toute petite et légère, contenue dedans
Cette boîte de bois construite avec amour
Gracieusement offerte, et depuis
Elle ne me quitte plus, m'accompagne partout
Fragile, un peu comme moi, symbole de nous deux
Je l'aime plus que tout, et jamais ne l'oublie
Petite plume arrachée aux blanches ailes d'un ange
Qui n'a jamais connu le moindre courroux
A traversé l'enfer, a traversé le feu
Et à présent, c'est à moi que tu la confies

Je n'oublierais jamais plus de la respirer
Cette odeur bien spéciale que tu m'as donné
Odeur qui me rappelle le goût de tes baisers
Baisers que nous n'avons jamais pu échanger
Mais j'espère accéder un jour à cette félicité
J'y pense sans arrêt
Tout les matins en me levant
Et jusqu'au faite du jour



PRECEDENT - SUIVANT


Pas de commentaire.



AJOUTER UN COMMENTAIRE
Votre message sera modéré avant sa mise en ligne

PSEUDO



Recopier les chiffres figurants ci dessus:

Smileys
VERS LE HAUT DE LA PAGE


Tri sélectif
Tri alphabétique
Tri par notoriété
- Afficher tout

- Sur la plage, sous les galets
- Dernières lueurs
- Rues tranquilles
- Ni chaud ni froid
- Il était une fois un conte de fées moderne
- L'été, c'est chiant.
- Le dernier métro
- Le placard
- Le chat du dimanche
- (ouvrez les guillemets)
- LE GRAND CHEMIN
- RENCONTRE
- PIECES
- TOI
- SDF PHILOSOPHE
- LA PLUME - A Caroline.
- RUPTURE
- RAYON DE SOLEIL
- INCOMPRÉHENSION
- MORT ANNONCÉE
- JOYEUX ANNIVERSAIRE
- MA RUE
- ACROSTICHE
- Le pou aime de l'esthète qu'il tête les essais de poèmes qu'on lui fait

VERS LE HAUT DE LA PAGE


article lu 5984 fois.