хороший бонза из мягкой карамели!!

VERS LE BAS DE LA PAGE
H
U
M
E
U
R

Filet de harangue à la morue ad hoc
humeur du 8 mai 2004

e sortais de la rame de métro. La sortie escalator était fermée. Bon, il allait falloir emprunter les escaliers. Je me dirigeais donc vers le bout du quai, souriant intérieurement en entendant maugréer les usagers (salement usagés par ailleurs) comme quoi ça marchait jamais, tous des fainéants à la RATP, le discours habituel à ce genre de cas…. On pouvait résumer la situation comme ceci: Le système pour éviter de marcher ne marchait pas.

Arrivé à l'angle du couloir ou débutait les escalier, une jeune femme, sans doute pressée, tenta un dépassement par la droite, dans l'étroit interstice que j'avais laissé entre le mur et mon épaule. Elle réussit presque si ce n'est qu’entraîné par mon élan, je posais mon pied sur le sien et perdant l'équilibre, je me rattrapais de justesse et l'agrippais par une manche avant qu'elle ne s'écrase la gueule sur les marches.
Elle me regarda de ses grands yeux candides et me dit:

    - Je suis désolé, j'ai pas fait exprès...
    - Certes lui rétorquais-je, voilà une manière pour le moins cavalière d'aborder quelqu’un, pourtant à voir votre visage angélique, vos grands yeux clair capable de transformer un iceberg en eau frémissante, mais non bouillante, la blondeur peu naturelle de vos cheveux, votre peau que je subodore douce, votre descente de rein que je qualifierais de callipyge lorsque je l'entrevis pendant que vous ne tentiez, dans un accès de folie nymphomaniaque, de vous jeter sous moi, et vous voyant maintenant de face, vêtu de ce tee-shirt moulant soulignant agréablement une poitrine certes menue, mais dont la fermeté ne me semble pas pouvoir être remise en question par la gravité, vu que vous ne portez pas de soutien gorge si ma vision ne m'abuse, ce qui est toujours une bonne chose, car au moins on n'est pas volé sur la marchandise comme avec ces femmes qui vous agressent à coup de Wonderbra, armatures ou autres coussinets et qu’on découvre avec deux serpillières en guise d’excroissance mammaire en lieu et place des jolis airbags qu’on pensait trouver, mais j’arrête de parler de nichons, ça m’excite et ça m’égare, je pense disais-je que vous êtes en mesure de trouver d'autres méthodes moins brutales si vous souhaitez véritablement vous faire grimper dessus. Non point que je fustige le principe, loin de là, il m'arrive aussi souvent qu'il m'est permis de pratiquer la varappe sur mont de vénus ou l’escalade d’un fessier dodu, et vous voir là, devant moi, sans même vous connaître, j'aurais pu, en d'autres circonstances, enfin une fois que nous eussions été présentés, vous proposer ce que l'on nomme couramment « une petite levrette » ou plus vulgairement de vous faire bourrer le cul, ce que nous aurions pu décliner en une multitude de positions, de la classique missionnaire à la brouette de zanzibar et autres contorsions, car vous m'avez l'air suffisamment jeune, souple et fort bien équipée pour supporter toutes les turpitudes imaginatives me passant par la tête, bref c'est avec plaisir que je vous grimperais dessus mais pour tout dire, pas en public et encore moins dans le métro. Ma timidité naturelle me l’interdit.


Elle m'avais écouté attentivement durant ma diatribe et me répondit d'un air bovin:

    - J'ai pas compris ce que vous avez dit...


Le bon bonze


PRECEDENT - SUIVANT



_______________________________________________
boblebidibul à écrit:
Règle n°1: ne plus jamais te lire au boulot, j'ai toujours l'air con à me bidoner sur le siège et en me contorsionnant le visage pour masquer le HAHAHAHAHAHAH....
_______________________________________________
Louis d'Archerault d'Arlemont à écrit:
Ah... C'était donc vous monsieur Bonbonze qui avez rencontré ma femme ?
_______________________________________________
charlesattend a écrit:
si tu lui as déclamé la premiere phrase d'une traite , tu devais etre bleu à la fin
_______________________________________________
bonbonze a écrit:
Je respire par mes branchies dans ces cas là...



AJOUTER UN COMMENTAIRE
Votre message sera modéré avant sa mise en ligne

PSEUDO



Recopier les chiffres figurants ci dessus:

Smileys
VERS LE HAUT DE LA PAGE





Tri sélectif
Tri alphabétique
Tri par notoriété
- Afficher tout

- Cathare de mes deux.
- Question pour un crouton
- Les cultureux
- Le chant du cosmos
- Harry Tuttle ??
- Appauvrissement
- Argumentaire dirigé
- Humeur ?
- Critiques ?
- L'amour est dans le blé.
- L'incroyable secret
- Le changement c'est "Dans ton cul".
- Concert (moi pas si fort)
- Les publicitaires sont des cons
- Les morts-vivants
- Panseurs mondains
- Radars
- Ça se complique
- Wild world
- Neige artificielle (Mon mari !)
- Révolution mon cul !
- Miossec, un concert de merde.
- Aqme.
- Halal ?
- Érections régionales
- Le cirque
- Racolage téléphonique
- 2012 ! On ferme.
- Le syndrome de la blouse blanche.
- Halleluya !
- A ma sauce
- Élections, piège à cons.
- Politiquement correct de mes couilles.
- Copains d'avant, disparition mystérieuse
- Genèse interactive
- Désillusion
- Transport hors du commun
- La machine à baffes
- Jeu d'argumentation
- Les architectes sont des cons
- La justice de mon pays
- Le poulet aux probiotiques
- Hacking
- Crétinisme et Internet
- Saute au paf !
- A la claire fontaine...
- Libération !
- Welcome
- PPDA: Casse toi pauvre con !
- La malédiction des six gales

VERS LE HAUT DE LA PAGE


article lu 6520 fois.