Non, vous ne rêvez pas, ce site n'a pas la moindre trace de pub. La pub n'est pas une fatalité, juste un choix.

VERS LE BAS DE LA PAGE
H
U
M
E
U
R

David
humeur du 17 janvier 2003

ette interview est purement imaginaire et toute coïncidence avec des personnages existants ou ayant existé serait purement fortuite.

- Bonjour Monsieur David H.

- Appelez moi David. Bonjour Monsieur….? J'ai pas retenu votre nom.

- Bonze, my name is Bonze, mais c'est sans importance.

- Bien monsieur Bonze, c'est quoi la question, parce que je suis venu sans mon conseiller et que sans lui je sais pas toujours ce qu'il faut répondre.

- Nous allons essayer de faire simple Monsieur David H. La question essentielle, voire existentielle que se pose avant tout les lecteurs de mon webzine, est celle ci: Nonobstant votre physique que d'aucun qualifierait d'avantageux, mais qui ne me fait ni chaud, ni froid, puisque je ne suis gravement hétéro de père en fils depuis de nombreuses générations, bordel de merde mais je digresse, je digresse et je n'ai pas fini ma phrase, nous nous posons sérieusement la question de savoir comment, sans aucun talent, car vous m'accorderez, j'espère, non pas ma guitare, puisque malgré mon amour pour la musique, je n'en ai pas, mais n'en avoir aucun, vous réussissez à vendre votre soupe infâme uniquement en jouant avec la notoriété du nom de votre père qui n'est pas aux cieux; mais au Stade de France. Nous autre, à la Bonbonze company, ça nous la coupe grave de chez grave et c’est rien de le dire.

- …

- Un problème ?

- J'ai pas compris la question. Et pourquoi vous dites graisse ?

- Moi j’ai dit graisse ? J’ai pas dit graisse, digresse c’est pas graisse comme disgrâce n’est pas grasse. Vous suivez ? Non ! Tant pis. Bien reprenons point par point: Vous trouvez-vous beau ?

- Euh. Oui.

- Vos disques se vendent bien ?

- Oui !

- Vous écrivez la musique ?

- Oui !

- Mais elle est à chier Non ?

- Mais non !

- Ecoutez David, n'importe qui ayant un peu d'oreille s'afflige à l'écoute de la moindre de vos compositions, si tant est qu'on puisse appeler ainsi ce salmigondis inepte mélangeant sans vergogne les accords les plus simplistes à des mélodies édulcorées. Que vous infligiez ça à votre entourage, je peux encore le concevoir, bien qu’aucune bête, fut elle de scène, ne mérite pareil traitement, mais que vous fassiez partager ça au plus grand nombre, c’est absolument abominable, qui vous ne l’aurez sans doute pas noté, contient minable qui m’évoque votre présence et abo qui ne m’évoque rien du tout.

- … Vous voulez dire quoi ?

- Mais que vous faites de la daube, pardi !

- C'est que…

- Ah ça ! Un papa chanteur, une maman chanteuse (enfin elle a au moins essayé !) vous croyez vraiment que ça suffit pour être chanteur ! Certes répondriez-vous si vous aviez de la conversation, en lieu et place des trois points de suspension qui vous servent de langage, l’époque est aux dynasties ou des Depardieu, Borhinger, Gainsbourg , non dénué de talent nous font subir des fils ou des filles n’en ayant aucun mais possédant le même nom. Ce à quoi je vous aurais rétorqué qu’ils se servent de leurs relations pour accréditer la thèse que le talent est héréditaire et prouvent par la même qu’il ne l’est aucunement.

- Mé….

- Silence abruti ! Répondez quand on vous interroge. Alors avec qui avez-vous du coucher pour faire vendre de telles conneries ?

- J'ai couché avec Estelle…

- Je ne vous parle pas de vos relations sentimentales, Estelle, en dehors de son physique attrayant (/mode aparté on : non ça ne signifie pas ‘à traire’, quoi que…mode aparté off/), à un goût de chiotte en matière de mec, regardez vous même, elle est avec Arthur. Ce qui dénote un goût prononcé pour les baltringues. La question était couchez-vous professionnellement avec quelques producteurs, animateurs ou autre nullité intellectuelle mais néanmoins télévisuelle afin d'assurer la diffusion de vos daubes, ou bien est-ce l'air du temps qui fait que vos étrons tapissent nos esgourdes ?

- … ?

- Bon je vous imaginais nul, vous êtes carrément niais, allez dehors le naze. Interview suivante…


Le bon bonze

PRECEDENT - SUIVANT



_______________________________________________
JOHN LUCAS à écrit:
David, le pauvre, à son age il est déjà dépassé et fait la gueule comme Bruno pas solo pour faire croire qu'il est intelligent. C'est la mode. On prend un bon truc humanitaire et on fait croire qu'on s'en occupe et le tour est joué! On est aimé du public! David est foutu de toute façon face aux peluches chantantes et c'est pour quoi il veut faire du cinéma. Du cinéma! Lui! De quoi je me mèle merde! Et en plus il perd une superbe blonde qui s'avère comme d'habitude être sans cerveau puisqu'elle épouse Arthur Essabag...Tiens? Un Israélien...
_______________________________________________
bonbonze à écrit:
Dear John
J'ai aussi un texte sur Estelle Lefebure ex Hallyday et actuellement Madame Arthur, c'est rangé dans vacuité cérébrale (Rien que le titre donne une idée de la chose)
_______________________________________________
An à écrit:
excellent clap clap clap

_______________________________________________
Mac Ouille ! a écrit:
Da-vide !

Le pépère de notre Vide-Da est lui même con-con !

A-t-on idée de s'appeler Jauni !

Comme quoi pas d'accord avec toi mon bonze !

Tu écris que le talent n'est pas héréditaire certes !

Mais dans le cas de Da-Vide c'est une évidence qu'il conserve les tares de ses ainés.

Donc il est bien digne de sa lignée !

_______________________________________________
bonbonze a écrit:
Sans vouloir insister, si effectivement il a hérité de la malcomprenance de son père, il n'en a aucunement le talent d'interprète (Que son père possède indéniablement). C'est malheureusement les hasards de la génétique...
Autant de pas de bol, c'est pas humain, mais il ne le sais pas et n'est donc pas malheureux de ce qu'il ignore
_______________________________________________
deuxfoisneuf a écrit:
David Halliday, va livide dadais !
C'est malheureusement les hasards de la génétique...
Génétique n'est point forcément bénéfique.
_______________________________________________
cornofulgur a écrit:
David est à son père
ce que le dadou est au ron ron
_______________________________________________
Juan a écrit:
Le Net et ses forums sont vraiment le refuge des aigris et des p'tits observateurs à trois balles cinquante (restons en franc pour l'ami Bonze dont le blog ne vaut pas un clou). Quest-ce que tu entends cher Bonze au monde artistique pour juger du travail de David Hallyday ? A part éructer sur tout ce qui t'entoure et te dépasse, qu'as-tu produit dans ta vie "d'artiste" à part ton blog pourri qui ne séduit que quelques crétins aussi névrosés que toi ? Y'en a marre des abrutis de ton genre qui causent avec une sensibilité artistique de primate ni connaître. Et va te faire couler '"un bonze". Juan

_______________________________________________
charlesattend a écrit:
je me permet d'intervenir en tant que "crétin névrosé " : j'avoue, le travail artistique et l'oeuvre immortelle de David Halliday ne peut qu'immanquablement rapeller les pyramides, les jardins supendus de Babylone, le colosse de Rhode ou une quelconque autre merveille du monde.
Ayant définitivement jeté sans l'oubli Mozart, Caruso , Gerschwin et autres Paganini ( ça , c'est un violoniste, pas une voiture, ami Juan mélomane) David Halliday impose le respect de part son talent de musicien autant que de part ses dons de compositeur.
Et humble parmi les humbles , irrespectable de part mon manque de culture et mon ignorance qui fait honte à mon pays ( Ignoranta ignorantus ignorantum aurait dit...euh ..comment déjà...Dan Brown ..euh..non..Molière..voilà le nom que je cherchais ( essaie "wikipedia- Molière" ami Juan) Je pose haut et fort la question : en 2007 qui se rapelle d'une seule chanson de D.H. ?

_______________________________________________
bonbonze a écrit:
Pour être assez stupide, pour confondre un blog avec un site, ça dénote un profond manque de culture du net.
Depuis quand faudrait-il être Mozart, pour apprécier Mozart ? Plus naze comme raisonnement, connais pas...
Qu'est-ce que j'y entend pour reconnaître le talent Ben j'arrive bien à détecter les cons, je suppose que pour le talent, c'est la même chose.
_______________________________________________
charlesattend a écrit:
Juan , y va se ramasser un pain...voire plusieurs
_______________________________________________
cornofulgur a écrit:
Oooooh oui, Juan, insulte-nous encore
C'est complétement gratuit,
car personne ici, n'a traité David d'imbécile,
on sait bien qu'il n'écoute pas ses disques.

David, si Juan est ton attaché de presse,
t'en a pas besoin.



AJOUTER UN COMMENTAIRE
Votre message sera modéré avant sa mise en ligne

PSEUDO



Recopier les chiffres figurants ci dessus:

Smileys
VERS LE HAUT DE LA PAGE





Tri sélectif
Tri alphabétique
Tri par notoriété
- Afficher tout

- Cathare de mes deux.
- Question pour un crouton
- Les cultureux
- Le chant du cosmos
- Harry Tuttle ??
- Appauvrissement
- Argumentaire dirigé
- Humeur ?
- Critiques ?
- L'amour est dans le blé.
- L'incroyable secret
- Le changement c'est "Dans ton cul".
- Concert (moi pas si fort)
- Les publicitaires sont des cons
- Les morts-vivants
- Panseurs mondains
- Radars
- Ça se complique
- Wild world
- Neige artificielle (Mon mari !)
- Révolution mon cul !
- Miossec, un concert de merde.
- Aqme.
- Halal ?
- Érections régionales
- Le cirque
- Racolage téléphonique
- 2012 ! On ferme.
- Le syndrome de la blouse blanche.
- Halleluya !
- A ma sauce
- Élections, piège à cons.
- Politiquement correct de mes couilles.
- Copains d'avant, disparition mystérieuse
- Genèse interactive
- Désillusion
- Transport hors du commun
- La machine à baffes
- Jeu d'argumentation
- Les architectes sont des cons
- La justice de mon pays
- Le poulet aux probiotiques
- Hacking
- Crétinisme et Internet
- Saute au paf !
- A la claire fontaine...
- Libération !
- Welcome
- PPDA: Casse toi pauvre con !
- La malédiction des six gales

VERS LE HAUT DE LA PAGE


article lu 5197 fois.