хороший бонза из мягкой карамели!!

VERS LE BAS DE LA PAGE
H
U
M
E
U
R

La malédiction des six gales
humeur du 09 juin 2008



e vous conti, naguère... ???

Pouf pouf, je la refais.

e vous contais, naguère, mes périples aux confins du pays, dans ce sud ensoleillé ou la sieste est bercée par le chant stridulent des cigales en rut.

Je vous ai narré, mes rencontres, là où la lavande sauvage laisse la place à la civilisation et à ses grandes surfaces. En cet endroit magique où, deux fois déjà, j'avais croisé de jeunes nymphettes, tant callipyges que généreuses du nichon, œuvrant pour la plus grande gloire de Monsieur Leclerc, à faire passer les articles devant un scanner dans un supermarché de Vence.

Cette année encore, pour des raisons que vous en avez rien à foutre et qui vous regardent pas, j'avais décidé de poser mes basques dans cette Provence si bien décrite par ceux qui l'ont fait.

La première surprise vint du fait que cette année, pour les cigales en rut, basta. Avec le temps de Bretagne qui régnait là-bas, les cigales étaient restées sous la couette et refusaient obstinément de striduler pour attirer les femelles (ou les mâles, je sais plus). Tant pis, chantaient-elles, nous irons aux putes, chant nettement plus concis et moins mélodieux que l'habituel.

Frémissant d'impatience, à l'idée d'aller faire les courses et y rencontrer comme par le passé de fraîches demoiselles rosissantes de timidité devant ma hardiesse et la taille de mon ..., je bousculais quelques vieux avec mon caddie©, heurtant une canne par ci, cognant un déambulateur par là. Tel un Attila de supermarché, je me frayais un chemin dans les allées afin de remplir le plus rapidement possible mon chariot de victuailles tant diverses que variées.

Puis, mon caddie© plein, je fondis, tel le baron noir sur l'aviation ennemi, vers cette caisse mythique qui m'avait tant donné, écrasant quelques pieds au passage, roulant sur une béquille: la caisse number one.

Je ne voyais la caissière que de dos et je me hâtais davantage afin de découvrir son visage lorsqu'elle se retourna.

Horreur, il avait mis en poste à cet endroit stratégique, une rombière. Que dis-je, pas une rombière, un thon. Un vieux thon tout fripé pourvu de bésicles en cul de bouteille, la peau flasque, le nichon fripé (à moins que ce ne soit le contraire). J'étais anéanti.

Je tentais dans un ultime sursaut de faire virer mon embarcation sur les chapeaux de roue, mais la manœuvrabilité de ses engins laissant à désirer, mon chariot bascula, répandant son contenu dans l'allée centrale sous le regard incrédule des caissières du cru.

La caissière number one me regarda droit dans les yeux et dit "Té, les parisiens sont de retour, toujours aussi fadas..."


Le bon bonze

PRECEDENT - SUIVANT



_______________________________________________
pepejul a écrit:
Quand tu croises ma mère, tu pourrais la saluer quand même...


Tu es venu dans le sud ? La prochaine fois sonne chez moi, il y a de la bière chaude ou du café frais selon l'heure.... et puis j'ai des copines célibataires à caser....
_______________________________________________
pipelette a écrit:
Saloperies de grandes surfaces qui exploitent encore une espèce en voie de disparition!...
_______________________________________________
bonbonze a écrit:
notre pipelette tourne au ronchon...
J'y ai bien pensé pepejul, mais j'avais pas trop de temps...
_______________________________________________
pipelette a écrit:
Ben c'est vrai qu'le thon c'est un sushi!...
_______________________________________________
bonbonze a écrit:
Ah les thons pour montrer ses nichons.
_______________________________________________
charlesattend a écrit:
un bonze, ça n'utilise pas un caddie-yack ?
_______________________________________________
Voltaire a écrit:
Il y a longtemps, pour faire de la musique ça utilisait une grosse caisse, hier..dont la taïkolait bien au rythme..
_______________________________________________
pepejul a écrit:
Au moins les thons ça ne rouille pas..... Laiton... bof !
_______________________________________________
bonbonze a écrit:
Les Lettons vieillissent comme les autres non
_______________________________________________
charlesattend a écrit:
oui, et même que les lettons se cachent pour mourir..
sauf en france, où si t'es letton, tu as une émission
_______________________________________________
PITIPADAWAN a écrit:
Hello Grand Maitre

Je viens de me perdre dans ton site: Sacré bordel J'adore.
_______________________________________________
pepejul a écrit:
Laid ? Thon, l'est-on vraiment ?
_______________________________________________
Voltaire a écrit:
Laid, tondu, bedonnant, ainsi serons-nous tous
A l'age de la caissière du texte ci-dessus
Quand dans un jour lointain
Nos yeux iront frôler les jolies Provençales
Qui, elles, n'y verront qu'un vieux libidineux,
Pervers, paumé, et sale.
_______________________________________________
bonbonze a écrit:
Ben voyont, t'as qu'a te pointer sur la cote avec ta BM Z5 décapotable et t'as plus de bide, t'as plus de calvitie et t'es beau comme un dieu...
Après la connerie, la vénalité est sans doute la qualité la mieux partagé de par ce monde
_______________________________________________
Voltaire a écrit:
Je commence à travailler pour la BM Z5 tout de suite (la calvitie peut vous surprendre n'importe quand!)
_______________________________________________
fanfan a écrit:
C'est super bon le thon de méditerranée ! et quand il se prénome John , il chante (Lethon john)... vouais ,...un peu pilo.tracté ...
_______________________________________________
charlesattend a écrit:
fanfan, ch't'ais déjà dit que ch't'adore ?
dur ?
_______________________________________________
Voltaire a écrit:
T'as pas la merlu, il t'adore à 2, le cas bio.
_______________________________________________
BRENDAdeMoorehuhaute a écrit:
je me sens visée!
_______________________________________________
bonbonze a écrit:
Dans quel rôle



AJOUTER UN COMMENTAIRE
Votre message sera modéré avant sa mise en ligne

PSEUDO



Recopier les chiffres figurants ci dessus:

Smileys
VERS LE HAUT DE LA PAGE





Tri sélectif
Tri alphabétique
Tri par notoriété
- Afficher tout

- Cathare de mes deux.
- Question pour un crouton
- Les cultureux
- Le chant du cosmos
- Harry Tuttle ??
- Appauvrissement
- Argumentaire dirigé
- Humeur ?
- Critiques ?
- L'amour est dans le blé.
- L'incroyable secret
- Le changement c'est "Dans ton cul".
- Concert (moi pas si fort)
- Les publicitaires sont des cons
- Les morts-vivants
- Panseurs mondains
- Radars
- Ça se complique
- Wild world
- Neige artificielle (Mon mari !)
- Révolution mon cul !
- Miossec, un concert de merde.
- Aqme.
- Halal ?
- Érections régionales
- Le cirque
- Racolage téléphonique
- 2012 ! On ferme.
- Le syndrome de la blouse blanche.
- Halleluya !
- A ma sauce
- Élections, piège à cons.
- Politiquement correct de mes couilles.
- Copains d'avant, disparition mystérieuse
- Genèse interactive
- Désillusion
- Transport hors du commun
- La machine à baffes
- Jeu d'argumentation
- Les architectes sont des cons
- La justice de mon pays
- Le poulet aux probiotiques
- Hacking
- Crétinisme et Internet
- Saute au paf !
- A la claire fontaine...
- Libération !
- Welcome
- PPDA: Casse toi pauvre con !
- La malédiction des six gales

VERS LE HAUT DE LA PAGE


article lu 5392 fois.