Humour et dérision à tous les étages. Maison fondée au siècle dernier.

VERS LE BAS DE LA PAGE
H
U
M
E
U
R

Pisse-froid
humeur du 26 avril 2005



'étais au bar du Tubercule Agile en train de siroter en compagnie de Guacamol et de son inénarrable patron Gérard, Nous ne disions rien. Est-il utile de parler pour ne rien dire lorsqu'on est entre amis ? Non, chacun rêvassait en regardant fondre ses glaçons dans son verre. La communauté de l’apéro.
Nous vîmes débarquer le gars Nono, accompagné d'une jolie blonde, cheveux long, mince, habillée de jeans moulants et d'un pull à col roulé très près du corps qui ne laissait rien ignorer d'une poitrine surdimensionnée par rapport à sa morphologie. Une veste, infermable, tentait, vainement, de canaliser le tout.
Très fier, Nono, vint nous présenter la jeune femme.
- Salut les blaireaux, je vous présente Vanessa, une collègue que j'ai invité à dîner.
Trois paires d'yeux convergèrent vers la paire de nichons de la demoiselle
- Bonjour Mademoiselle, qu'est-ce que je vous sert ? s'enquit Gérard
- Laisse, on prendra l'apéro à table lui répondit Nono
- Gné, dis-je, car j’ai toujours de la répartie
- Dites mademoiselle, c'est du naturel ou du synthétique ? demanda Guacamol, les yeux exorbités en direction de la poitrine de la blonde.
Celle ci rougit jusqu'aux oreilles, qu'elle avait de décollées.
- C'est... ça ne vous regarde pas balbutia-t-elle.
- Ah ! Dommage, enfin c'est un beau pull quand même répondit Guacamol, en souriant.
Les deux tourtereaux partirent s'installer en salle.
- Joli lot, commenta Gérard.
- M’a pas l’air très fut-fut mais bon, c'est pas pour lui donner des cours qu'il l'a invité je subodore renchérit Guacamol
- Mauvais coup, il y arrivera pas dis-je
- Tsss C'est la jalousie qui te fait parler le bonze, c'est pas parce que d'habitude c'est toi qui nous en ramène des comme ça que le Nono y arrivera pas me répondit Guacamol
- Maître Guacamol, tout avocat que tu es, je t’emmerde et je prends les paris si tu veux.
Nous fûmes interrompu par Nono, qui venait chercher ses apéros.
- Deux kirs Gérard steuplait. Alors, vous en pensez quoi de la meuf ?
- Le bonze était précisément en train d'ouvrir les paris sur le fait que tu la sauteras pas lui répondit Guacamol
- Tout ce que tu veux le bonze, c'est comme si c'était fait.
- C'est une coincée du cul, t'y arrivera pas dis-je
- Bon on parie toutes les tournées de demain ?
- ça marche Nono, mais ça me peine de te piquer tes thunes.
- On en reparle demain répondit Nono en emportant ses kirs

Le lendemain, je vis arriver mon Nono, penaud, qui m'avoua son échec.
- La conne, elle n'a rien voulu savoir, je suis rentré tout seul
- J'te l'avais dit, Nono, ça pouvait pas marcher.
- Comment t'as vu ça, toi ?
- Une espèce d'instinct, un sixième sens. C'est le genre de meuf qui allume avec ses fringues moulantes, mais qui laisse pas un carré de peau dépasser et quand Guacamol l’a vanné, au lieu de rigoler, elle l'a mal pris. Une coincée. Une pisse-froid, quoi.
- Ouais, ben à force de pisser froid, elle en a les lèvres gercées...




Le bon bonze


PRECEDENT - SUIVANT



_______________________________________________
Leela à écrit:

_______________________________________________
bonbonze à écrit:

_______________________________________________
Leela à écrit:
Alors? ça c'est du naturel ou du synthétique? :p
_______________________________________________
bonbonze à écrit:
Ben on sait pas puisque le Nono, s'est fait rembarré avant de pouvoir vérifier... Là normalement y a une image
_______________________________________________
prunelle verte à écrit:
Les potes, le bar, 'apéro, les discut, les copines des potes et les nichons des copines des potes... j'aime bien ces ambiances là, j'aime bien ta vie bonbonze ;o)
_______________________________________________
bonbonze à écrit:
Moi aussi, pi ça m'arrange...
_______________________________________________
ennairam à écrit:
tandis que si elle avait été brune ...
_______________________________________________
ennairam à écrit:
eh ? Mais qu'est-ce que c'est que cette tête que j'ai là ? C'ets pas moi qui l'ai choisie !

_______________________________________________
bonbonze à écrit:
Un bonnet phrygien, pour marianne, ça me semblait approprié
_______________________________________________
Marcel à écrit:
Bonnet phrygien ? Je croyais que c'était la (et sans erreurs)...
_______________________________________________
Marcel à écrit:
Schtroumpf-Fête
_______________________________________________
ennairam à écrit:
oui mais il n'est pas rouge normalement le bonnet phrygien ?
_______________________________________________
bonbonze à écrit:
Le rouge, ça énerve...
_______________________________________________
Gavroche a écrit:
Mieux que ça, ça excite les mecs, dixit les magasines à la con !
_______________________________________________
bonbonze a écrit:
S'il n'y avait que la couleur pour nous exciter...



AJOUTER UN COMMENTAIRE
Votre message sera modéré avant sa mise en ligne

PSEUDO



Recopier les chiffres figurants ci dessus:

Smileys
VERS LE HAUT DE LA PAGE





Tri sélectif
Tri alphabétique
Tri par notoriété
- Afficher tout

- Cathare de mes deux.
- Question pour un crouton
- Les cultureux
- Le chant du cosmos
- Harry Tuttle ??
- Appauvrissement
- Argumentaire dirigé
- Humeur ?
- Critiques ?
- L'amour est dans le blé.
- L'incroyable secret
- Le changement c'est "Dans ton cul".
- Concert (moi pas si fort)
- Les publicitaires sont des cons
- Les morts-vivants
- Panseurs mondains
- Radars
- Ça se complique
- Wild world
- Neige artificielle (Mon mari !)
- Révolution mon cul !
- Miossec, un concert de merde.
- Aqme.
- Halal ?
- Érections régionales
- Le cirque
- Racolage téléphonique
- 2012 ! On ferme.
- Le syndrome de la blouse blanche.
- Halleluya !
- A ma sauce
- Élections, piège à cons.
- Politiquement correct de mes couilles.
- Copains d'avant, disparition mystérieuse
- Genèse interactive
- Désillusion
- Transport hors du commun
- La machine à baffes
- Jeu d'argumentation
- Les architectes sont des cons
- La justice de mon pays
- Le poulet aux probiotiques
- Hacking
- Crétinisme et Internet
- Saute au paf !
- A la claire fontaine...
- Libération !
- Welcome
- PPDA: Casse toi pauvre con !
- La malédiction des six gales

VERS LE HAUT DE LA PAGE


article lu 8389 fois.