хороший бонза из мягкой карамели!!

VERS LE BAS DE LA PAGE
H
U
M
E
U
R

Dessein animé
humeur du 22 juillet 2006






e montais dans la rame de métro qui en pénétrant dans la station avait propulsé un souffle d'air qui m'avait rafraîchit une fraction de seconde. En ces temps caniculaires, tout le monde était à la recherche un moindre mouvement d'air.

Elle était assise, seule sur une banquette, telle une statue grecque exposée aux regards et à la concupiscence de tous. Je m'assis donc en face d'elle légèrement décalé.

C'était une fille resplendissante, brune, avec les yeux verts. Remarquablement faite, bronzée à souhait et qui savait non seulement qu'elle était belle, mais qui savait également se mettre en valeur. Une jupe courte cachait le strict minimum et son T-shirt moulant, largement décolleté semblait montrer que son bronzage devait être intégral.
Je la regardais en coin pendant que sûre d'elle-même, elle me regardait droit dans les yeux quand elle ne s'admirait pas dans la vitre attenante.

Le train repartit et les secousses du wagon commencèrent à lui faire ballotter les seins. Comme ceux ci étaient relativement volumineux, ce tressautement pris rapidement l'allure et la consistance de la gelée de bœuf qu'on agiterait dans une assiette.
Ce soudain évènement fit immédiatement tomber l'aura de charme qui nimbait la belle.

Je commençais à me fendre la gueule, de plus en plus ouvertement pendant qu'elle croisait les bras pour tenter de faire cesser les vibrations qui ridiculisaient son physique avantageux. La pression de ses bras sous sa poitrine fit remonter celle ci d'un cran et le ballottement pris de l'ampleur.

Le train s'arrêta à la station suivante, faisant cesser toutes vibrations. Emportés par leurs élans, ses nichons continuaient leurs va-et-vient dans un rythme de moins en moins soutenu, puis s'arrêtèrent, pendant que nous regardions elle et moi sa volumineuse poitrine, elle d'un air atterré, moi au bord de l'éclat de rire.

- Ça vous fait marrer ! me dit-elle en me fusillant du regard
- Excusez-moi, mais.... oui. Je crois que le métro vient de ruiner votre minute de gloire.

Elle prit son sac et ses nichons sous le bras et sortit avec un air outré, comme si je lui avais collé ma main aux fesses.
J'aurais peut-être du, ça aurait compensé les tremblements du haut...




Le bon bonze


PRECEDENT - SUIVANT



_______________________________________________
cassandre a écrit:
J'aime pas la gelée... surtout quand elle a pas d'humour !
_______________________________________________
deuxfoisneuf a écrit:
Allez! une trop facile, trop vieille:
Avec le soutient gorge Walt Disney vous aurez des seins animés.
je n'ai pas dit métro goldwing meilleur.
_______________________________________________
deuxfoisneuf a écrit:
C'est comme les scènes de l'art hun.
_______________________________________________
charlesattend a écrit:
il m'est arrivé la même mésaventure alors que je faisais le poirier tout nu dans un téléphérique agité grimpant vers la grande motte à Tignes ,par grand vent :le balancement de la nacelle amusait tellement mon amie gisèle et ses copines (que j'avais conviées) et qui jouaient à la corde à sauter avec ce que vous devinez, que, vexé, je me suis rassis ( du verbe rassoir) sur ..
mon siége bien sûr..

_______________________________________________
korokoro a écrit:
Ben ouais, c'est ballot quand ça ballotte.
_______________________________________________
Minouche a écrit:
Ca c'est du pur Bonbonze comme on l'aime ! J'ai adoré !
_______________________________________________
dictionaric a écrit:
Avec du retard et je m'en excuse platement car je n'ai pas de gos nichons :

Perso je n'aime pas les gros seins. Ils font gonzesse intrimballable, comme un cul-de-jatte qui voudrait faire une randonnée.
Je me souviens des jours anciens où au lycée je regardais courir les megamastes et vraiment ce n'était pas beau comme une athlète qui a juste ce qu'il faut pour ne pas non plus tomber dans l'extrême platitude de Jane Birkin.
_______________________________________________
bonbonze a écrit:
C'est pas les gros seins que j'aime, c'est les beaux...
_______________________________________________
charlesattend a écrit:
bof..moi, du moment qu'il y en a 2 ,et qu'on peut les toucher..les palper..les radiographier..les échographier..les mammographier..mes scanographier...les ponctionner..les analyser...
ça y est ,j'ai encore tué la princesse et sauvé ses nichons
_______________________________________________
bonbonze a écrit:
l'honneur est sauf, alors



AJOUTER UN COMMENTAIRE
Votre message sera modéré avant sa mise en ligne

PSEUDO



Recopier les chiffres figurants ci dessus:

Smileys
VERS LE HAUT DE LA PAGE





Tri sélectif
Tri alphabétique
Tri par notoriété
- Afficher tout

- Cathare de mes deux.
- Question pour un crouton
- Les cultureux
- Le chant du cosmos
- Harry Tuttle ??
- Appauvrissement
- Argumentaire dirigé
- Humeur ?
- Critiques ?
- L'amour est dans le blé.
- L'incroyable secret
- Le changement c'est "Dans ton cul".
- Concert (moi pas si fort)
- Les publicitaires sont des cons
- Les morts-vivants
- Panseurs mondains
- Radars
- Ça se complique
- Wild world
- Neige artificielle (Mon mari !)
- Révolution mon cul !
- Miossec, un concert de merde.
- Aqme.
- Halal ?
- Érections régionales
- Le cirque
- Racolage téléphonique
- 2012 ! On ferme.
- Le syndrome de la blouse blanche.
- Halleluya !
- A ma sauce
- Élections, piège à cons.
- Politiquement correct de mes couilles.
- Copains d'avant, disparition mystérieuse
- Genèse interactive
- Désillusion
- Transport hors du commun
- La machine à baffes
- Jeu d'argumentation
- Les architectes sont des cons
- La justice de mon pays
- Le poulet aux probiotiques
- Hacking
- Crétinisme et Internet
- Saute au paf !
- A la claire fontaine...
- Libération !
- Welcome
- PPDA: Casse toi pauvre con !
- La malédiction des six gales

VERS LE HAUT DE LA PAGE


article lu 6826 fois.