Dans l'espace, personne ne vous entendra rigoler...

VERS LE BAS DE LA PAGE
G
O
R
E
-
B
O
N
Z
E

Haute couture
Paris au mois d’octobre, saison des défilés
Des maisons de couture, pour la mode d’été
C’est période de l’année ou des femmes anémiées
Exposent leurs os saillants et leurs muscles atrophiés
Portant sur leurs épaules, quelques bouts de tissus
Cachant à peine leurs seins, et encore moins leurs culs
C’est un monde surfait ou tout n’est qu’apparences
Ou ces femmes dénudées montrent leurs appâts rances
Un monde d’illusion, et de gloires éphémères
Pour quelques bouts d’tissus à vendre à des mémères
Ils s’appellent créateurs mais ce sont des fripiers
Se disent grands couturiers, ce sont des chiffonniers
Elles se disent top models, mais ce sont des potiches
Juste bonnes à marcher en remuant des miches
Et pendant ce temps là, la planète peut crever
De faim et de misère, eux se sont enfermés
Dans leur monde de toc complètement décalé
Voir ces cons parader, moi ça me fait gerber.


PRECEDENT - SUIVANT



_______________________________________________
galoche86 à écrit:
bien... je voi qu on a la meme analyse de ce que represente hautte couture
vive les jean's basket a bas leur bout de tissu pour mémére



AJOUTER UN COMMENTAIRE
Votre message sera modéré avant sa mise en ligne

PSEUDO



Recopier les chiffres figurants ci dessus:

Smileys
VERS LE HAUT DE LA PAGE





Tri sélectif
Tri alphabétique
Tri par notoriété
- Afficher tout

- Charogne
- La loi de Murphy
- Dégueu
- Villégiature
- Aventure
- Arlequin
- Prophétie
- Astrologicon
- Défi
- Petite fatigue
- Fallacieux
- Mots laids
- Couleur menthe à l'eau
- Cassegrouin
- Prions
- Les enfants du Paradis
- Dentomania
- La foire aux vins
- Haute couture
- Rebelle
- Genèse
- Météo
- Pipeau
- Elsa
- Jubilé
- Foot
- Le thé roux
- Fainéantise
- Arielle
- L antre des poètes
- Big surf
- Yaourt

VERS LE HAUT DE LA PAGE


article lu 5116 fois.