Merci de votre visite. Ici, tout est gratuit, vu qu'il n'y a rien à vendre.

VERS LE BAS DE LA PAGE
C
O
R
N
E
G
U
I
D
O
U
I
L
L
E

Je veux rentrer à Brazzaville
Cornegidouille - 10 Aug 2012

Je veux rentrer à Brazzaville, c'est le mantra de la famille Gidouille. Du moins, c'est le mantra des enfants Gidouille. Un bobo? Je veux rentrer à Brazaville. Une taloche? Je veux rentrer à Brazzaville.Et qu'en est il en 2012 ? Gros souci ou petite contrariété , on s'appelle mes frères et moi
-allo, tu vas?
-non, c'est la zone, je veux rentrer à Brazzaville !
Bordeaux en ces années là , au mois de décembre, c'est froid, gris et humide. Nous sommes empêtrés dans des pelures d'oignon. Manteau, bonnet, écharpe et gants. C'est là, à Bordeaux que nous allons faire une demie année scolaire avant de repartir vers une nouvelle destination exotique, en attendant nous squattons chez mes grands parents.
La maison des mes grands parents est située au centre de Bordeaux, c'est , pour moi, un monument comparé à notre case africaine.Deux étages de pierre grise, des plafonds sans ventilateur, une cage d'escalier qui répond quand on crie coucou ( nous sommes priés d'arrêter assez vite ....) Mais c'est bientôt Noël,un sapin monumental est installé dans le grand salon ( il y a un petit salon ) avec de vraies boules en verre et de vraies bougies, et la veille de Noël sous nos yeux incrédules du sucre tombe du ciel.Mon plus jeune frère nous en avertit à grands cris, je constate et confirme le phénomène.
Le matin de Noël la maison grouille de monde.Il y a là toute la famille , les grands mères supervisent la cuisine,Arrivent oncles et tantes , et même une arrière grand -mère qui est délicatement déposée dans un fauteuil et arbore l'inévitable bestiole en fourrure autour du cou .
Une tripotée de cousins nous est présentée , douze exactement, que de mâles, pas de cousines. C'est alors qu'il est décidé qu'on ne peut pas laisser une frêle et innocente enfant seule avec cette tribu qui va déjeuner dans le petit salon ( on serait treize à table et c'est moi qui mourrait ?) et à mon total désespoir on me casera à la table des grands entre l'arrière grand mère et tante Jeannine. Ils ont le culot de ma présenter cette turpitude comme un honneur .
Je décide ,pour cacher ma colère et mon désespoir d'aller dire au moins trente six fois merde dans les toilettes au premier étage. Lorsque j'ouvre la porte, l'oncle Henri est en train de se re-braguetter .
-alors petite fille, on explore?
-non monsieur, je viens faire pipi
- hé bien , entre, je vais te montrer quelque chose.
Et sous mes chastes yeux de fillette de sept ans, il rouvre sa braguette, descend son caleçon blanc et me montre ses "bijoux de famille"
-tu peux toucher si tu veux!
-non merci Monsieur
-bon, comme tu veux, mais tout ca , c'est un grand secret entre nous, n'est ce pas ?
- oui monsieur , et je file .
Lorsque nous passons à table, je n'ai pas très faim. Les grands ont pris l'apperitif, il y a du feu dans la cheminée,la bonne apported le vol au vent aux fruits de mer .je ne touche pas a mon assiette. Tante Jeannine :
- tu ne manges pas , petite fille ? Tu n'aimes pas ça?
- non, je n'aime que le caviar !
Stupéfaction et désolation dans la salle, ma tante se tourne vers ma mère, sa belle sœur
- et bien , Monique, vous vous préparez des jours difficiles.j'espere que vous lui trouverez un mari à la hauteur de ces prétentions .
Arrivent ensuite le gigot, les cèpes, le fromage. C'est interminable, tout le monde parle de plus en plus fort. J'entends au loin les cousins qui rient et chahutent, j'ai toujours envie de faire pipi, mais plutôt crever que d'avoir à demander l'autorisation de sortir de table. La tante m'oblige à finir mon assiette de gigot.
Après le fromage, un silence se fait.Un ange passe comme on dit. Je n'en peux plus, je fais pipi sur ma chaise et je dis :
- l'oncle Henri m'a montré sa verge tout à l'heure dans les toilettes, elle est toute petite, et comme il m'a empêché de faire pipi, j'ai fait pipi dans ma culotte.
pendant quelques secondes le silence persiste,puis mon père me demande de quitter la table .L'oncle Henri est verdâtre et me regarde fixement, je me dis que peut être il est mort et que ça ne va pas faire monter ma cote de popularité . La tante Jeannine devient hystérique, elle me traite de petite merdeuse, d'affabulatrice. Les grands mères s'éventent avec leurs serviettes en poussant des petits "mon Dieu, mon Dieu ,Seigneur" ma mère se lève et m'entraîne à l'étage. En bas la tension monte, des portes claquent , on dirait bien que les cousins n'auront pas de bûche pour le dessert.
Que vaut la parole d'une petite fille qui n'aime que le caviar devant cette montagne de respectabilité bourgeoise? Bientôt, l'oncle Henri fera à nouveau partie du paysage dans les réunions de famille et moi, envers et contre tout, j'appelle toujours un chat, un chat et un vieux cochon, un vieux cochon.

Onsieur





PRECEDENT - SUIVANT



_______________________________________________
charlesattend a écrit:
Ben mon ! c'est rudement bien ecrit.
Et ça expliquerait certaines choses ?
_______________________________________________
bonbonze a écrit:
C'est vrai que c'est bien écrit. A part peut-être qu'on dit: Pncle Henri m'a montré sa bite
_______________________________________________
Cornegidouille a écrit:
À charllatte : quoi par exemple ?
_______________________________________________
Cornegidouille a écrit:
A bonze : bite est venu plus tard si ça peut vous rassurer
_______________________________________________
charlesattend a écrit:
[réservé] J'ai enlevé le gros blanc du bas du texte. Tu veux que je retire aussi le "Onsieur" qui ne veut pas dire grnad chose ?
_______________________________________________
charlesattend a écrit:
Ben ça expliquerait que tu aies écrit un texte sur ce site après tout ce temps...
_______________________________________________
Cornegidouille a écrit:
Merci pour le ménage , c'est peu être pas vrai mes petites histoires, sait on jamais .....

_______________________________________________
marsupilamie a écrit:
et pourquoi j'ai pas d'oncle Henri , moi ?
_______________________________________________
Cornegidouille a écrit:
Je te l'aurais preté avec plaisir mais il mange les pissenlits par la racine ,il a eu un bel enterrement avec honneurs militaires, discours, et tout et tout! Paix à sa bite
_______________________________________________
charlesattend a écrit:
Michel, l'oncle Henri...Et depuis ça doit en faire des kilomètres
_______________________________________________
Cornegidouille a écrit:
Oh,ben c'est élégant ça ! Tu parles à une dame tout de même ( smiley)
_______________________________________________
Cornegidouille a écrit:
Oh,ben c'est élégant ça ! Tu parles à une dame tout de même ( smiley)
_______________________________________________
charlesattend a écrit:
C'est bien pour ça que je le dis...
_______________________________________________
Cornegidouille a écrit:
J'en bégaie .........
_______________________________________________
Bastacusi a écrit:
Si ce n'est pas vrai , c'est bien introduit en tout cas !
_______________________________________________
charlesattend a écrit:
En tous cas, Brazzaville ça à l'air bien sympa

Pourvu qu'on ait une teub de 33 cm à sortir de temps en temps..

Et sinon, je confirme ; Bordeaux, quelle que soit l'année ou la saison, c'est froid gris et humide.

Je le sais, j'y ai été inscrit 1 an en fac...Et je n'y ai jamais mis les s
_______________________________________________
Cornegidouille a écrit:
Ah ! Charlattend Bordeaux a bien changé .... Tu devrais refaire une tentative , pas de 1° année de médecine, et puis comment tu sais comment est bdx si tu n'y a jamais mis les s ? Juste inscrit à la fac, c'est pas suffisant .....
_______________________________________________
Cornegidouille a écrit:
J'ai oublié "juste inscrit à la fac en 1950" c'est pas suffisant
_______________________________________________
charlesattend a écrit:
Donne moi 3 bonnes raisons d'aller à Bordeaux
_______________________________________________
charlesattend a écrit:
et 1 d'aller à Brazzaville ( sans parler de taille)
_______________________________________________
Cornegidouille a écrit:
Pourquoi 3 ?
_______________________________________________
Cornegidouille a écrit:
Je réponds pas aux quêtions....comme toi
_______________________________________________
Cornegidouille a écrit:
Pour la taille ,tu me l'as ôté de la bouche, si j'ose dire !
_______________________________________________
Baad a écrit:
Lillet (blanc)
Cannelet
Pessac-Léognan

Ça fait 3

_______________________________________________
Pepejul a écrit:
Côtes de blaye rosé....



AJOUTER UN COMMENTAIRE
Votre message sera modéré avant sa mise en ligne

PSEUDO



Recopier les chiffres figurants ci dessus:

Smileys
VERS LE HAUT DE LA PAGE


Tri sélectif
Tri alphabétique
Tri par notoriété
- Afficher tout

- Gidouille légionnaire ( suite et faim )
- Ouacances d'autrui
- Gidouille légionnaire saison troize
- Gidouille légionnaire . Saison deuze
- Beurk, c'est bon
- Humeur
- Gidouille à la légion étrangères
- Annoncer une mauvaise nouvelle
- Oû y'a des gènes , y'a pas de plaisir
- La Romanée Conti
- Je veux rentrer à Brazzaville
- Indignée Je !
- L'Afrique est bonne hôtesse
- Avant de partir
- Les nègres, les pères et les mères
- Il faut appeler un chat, un chat
- Le mètre étalon
- Les huîtres du Régent

VERS LE HAUT DE LA PAGE


article lu 3143 fois.