Un site avec un bonze, pi du caramel mou, plein !

VERS LE BAS DE LA PAGE
C
H
A
R
L
E
S

SAS malko bonze /pas de vannes à vannes
MalkoBonze débarqua de l’avion en plein week end du 15 août .. le vent sifflait et hurlait sur le tarmac, rendant la pluie difficilement soutenable .Il regretta amèrement le confort de la nouvelle compagnie Breizh-ailes et le chaleureux accueil des ses jeunes hôtesses de l’air qui faisait oublier le mauvais chouchen qu’on lui avait servi..Il avait laissée son château et Alexandra, son éternelle fiancée au Potala . Les misères du climat tibétain avait rendu le toit de la lamaserie poreux et le prix des suppositoires anti-rhume avait conduit mb à accepter cette ( dernière ) mission pour lui et sa fiancée arthrosique, afin de remplacer enfin les tuiles en céramique vernissées abîmées.

Une Logan bleu royal l’attendait déjà en bas de la passerelle, les phares allumés . Ebloui, MalkoBonze remis de suite ses lunettes de soleil, sa cataracte le faisant cruellement souffrir ces derniers temps.
Habitué aux chauffeurs de taxis velus et malodorants comme ceux que l’on rencontre habituellement au Potala, il fut surpris de se voir accueilli à bord par une superbe blonde callipyge, à la peau mate et aux seins en obus, qui aurait pu faire fantasmer n’importe quel bonobo lissencéphale..Le prototype même de la celte incendiaire .MB senti de suite le désir s’imposer à son cerveau devenu mono-obsessionnel , malgré l’exiguïté des lieux et le climat peu avenant. Otant son pistolet ultra plat qu’il portait toujours à sa ceinture et qui lui en coinçait une, il chercha la fermeture de sa braguette.

Mais l’urgence de la mission et un revers de main rappelèrent Mb à la dure réalité..
Un ange passa, remportant un panier de préservatifs parfumés..

Il faut dire que pour une fois, la Company avait mis toutes les chances de son coté. .La mort par goutte à goutte d’acide sulfurique dans les yeux de l’agent 2X9 y était sûrement pour quelque chose.. ses jambes sous le rouleau compresseur des Ponts et chaussées aussi. .de même que sa langue qui pendait sur son thorax comme une saucisse de Morteau explosée..

Outre l’enveloppe de billets verts qu’elle avait mis à disposition de MB, elle avait chargé ses 2 meilleurs gardes du corps de le protéger.. Chris Jones et Milton Brabeck.. la puissance de feu d’un petit porte-avion et l’intelligence d’un canari adulte ( à eux deux..) Sortis de leur Middle-est natal , tout n’était que dépravation et débauche…alors la France. .et la Bretagne . La densité de bistrots au kilomètre carré alliée au nombre de voitures sans permis garées devant n’était pas pour les rassurer..

Le rendez vous avait été fixé de longue date par Langley .Mb devait retrouver l’agent Charles (dont la couverture en tant qu’éleveur de porcs de qualité avait fait merveille jusqu’alors) au 3 eme calvaire à gauche sur la route de plougastel . Malheureusement la tête de charles séparée de son cou par 3 à 4 bons mètres n’augurait rien de bon…même en le tirant fort , son cou ne rejoindrait jamais ses neurones.

Mb regagna sa suite au hilton de Vannes..Chris jones et milton brabeck avaient commencé à attaquer les réserves en bourbon de l’amiral , le bar du palace. .Mb tenta d’ouvrir la porte de sa chambre au moyen de son passe électronique…mais le rayon de lumière dans l’entrebâillement l’en dissuada. .il préféra s’en charger d’un léger mouvement de jambe. La porte s’ouvrit, révélant une somptueuse brune étendue sur le sofa jaune du salon visiblement aussi à son aise que si elle avait été dans sa salle de bain... .Une longue robe noire échancrée masquait à peine une cuisse fuselée longue comme un jour sans pain, laissant augurer d’une fin des plus agréables. .sa croupe rebondi faisait saillie ,semblant vouloir accueillir Mb d’un grand sourire.. le regard de l’agent redevint trouble à la vue de la paire de petits pomelos qui cherchait à jaillir hors du wonderbra en dentelle blanche. .relevant les yeux, le bonze se trouva face à face avec une bouche qui ne demandait qu’à prendre du service , encouragé par des yeux d’un bleu métallique. L’exemple même de la salope tropicale, le genre de femelle que MB ne s’attendait pas à trouver dans un coin perdu de Bretagne..

Une bouteille de cidre brut était posée à même le sol, et n’attendait qu’à gicler de partout elle aussi.

Malko reconnu immédiatement Chupa Guapita, égerie , amante et grande ordonnatrice des basses oeuvres de Don Vitro Couillone , marchant de glace à ses heures et représentant de cosa nostra auprès des nations unis sous la couverture du ministre slovakistanais des affaires étranges. Il s’avança vers elle , précédé d’une bosse inesthétique, prêt à se jeter sur elle avec l’habileté qui faisait sa renommée au club des aubépines de Lhassa…Sortant discrètement son pistolet extra-plat de sa ceinture, il attaqua d’un simple « si vous êtes là pour tirer un coup, on peut se mettre d’accord »


_________________________________


PART 2

(rappel : malko-bonze, fraîchement débarqué en Bretagne, est aux prises avec Chupa Guapita. Il feint de vouloir la tirer..)

-Senor Malkobonze, rentrez votre engin, je suis là pour vous proposer une affaire, lui susurra-t –elle à l’oreille d’une voix chaude et suave
-à part vous, je ne vois pas d’autre affaire par ici , répondit-il tout en l’enlaçant, abandonnant les préliminaires à leur triste sort .

Un ange passa, les ailes chargées de bons sentiments
-je ne crois pas que Don Vitro apprécierait ..il est très attaché à un certain respect
-tan pi , osa-t-il en se saisissant du zip dans le dos et en le faisant glisser vers le bas d’un geste ferme et décidé
La robe de soirée glissa au sol, dévoilant la sculpturale morphologie de Chupa Guapita
-aaahh , dit-elle en breton et en soupirant (car elle connaissait les 2 langues) tout en semblant s’effondrer
-oohh, répondit MB en constatant que la bouche de Chupa s’était saisi de son instrument de prédilection et commençait à lui appliquer un massage Bedrichien .
Ne voulant pas être en reste, il la débarrassa du peu de vêtements qu’il lui restait et, la détournant de son activité actuelle entrepris de l’allonger sur le divan

Chris Jones et Milton Brabeck avait l’habitude des frasques du Bonze, depuis le temps qu’ils étaient détachés à Lhassa par la CIA , mais en étaient toujours horrifiés, leur éducation limitant ce genre de sport à la chambre à coucher et au noir absolu, et condition sine qua non, avec une épouse légitime, w.a.s.p autant que possible. Autant dire qu’en ouvrant la porte, le spectacle offert promettait l’enfer pour l’éternité à MB..
-Damned, Bonbonze !…réussit à articuler Jones
-Fuck, Bonbonze !..renchérit Brabeck
-c’est bon, leur dit M.bonze, je vais la remettre à l’endroit.
Joignant le geste à la parole, il remit sa partenaire et néanmoins ennemie sur le dos, comme il l’avait vu faire un instant plus tôt chez Ar Braz, la crêperie au coin de la rue

Stoppé de la sorte en plein élan, MB repris tout de suite le fil de ses pensées , qui lui avaient quelque peu échappé :
-et quel genre d’affaire me proposait Don Vitro
-des t-shirts moulants, made in écosse, tissés en chanvre indien avec un beau dragon sur le devant
-mais c’est de la contre façon et c’est pour ça que 2X9 et Charles ont été réduits en lapichon-melba ? alors que le vrai pull breton à rayure est en voie de disparition !? phoque you ( oubliant que c’était précisément ce qu’il venait de faire)

Furieux d’apprendre que le pull breton véritable courait un grand danger, MB se jeta dans la Logan prêté par le réseau local de l’agence, accompagné par ses 2 gorilles , bien décidé à régler son compte à Don Vitro. Il allait avoir besoin de toute sa ruse et sa finesse pour acceder à ses fins…

PART 3

MalkoBonze roulait prudemment en compagnie des gorilles de la CIA vers le fest noz de Ploêrmel... La CIA lui ayant aimablement prêté un petit bijou de technologie qui était arrivé par la valise diplomatique : un biniou mitrailleuse de calibre 5.5 mm..De quoi faire un trou grand comme une crêpe bretonne dans la boite crânienne de celui qui aurait l’imprudence de s’interposer..
Il avait troqué la LOGAN vert bouteille à pois mauves qu’il jugeait bizarrement trop voyante contre une Lexus noire. La circulation était rendue difficile par la pluie qui tombait sans discontinuer et l’heure de l’apéro, responsable d’un lâcher d’ivrognes en ligier et aixam défoncées qui zigzaguaient de long en large sur la voie rapide, au grand étonnement des 2 texans qui se seraient bien débarrassés de quelques munitions afin de plomber la cervelle de ces énergumènes. Mais MB n’aurait sûrement pas approuvé, lui qui connaissait bien les autochtones pour avoir déjà travaillé avec eux ( voir Gnole et picole pour SAS ) et qui prônait la non-violence armée..

Il savait le risque qu’il prenait en allant se jeter dans la gueule des contrefacteurs de pull marins bretons. .Ceux ci n’avaient pas hésité il y a quelque temps a incendier une bâtisse historique, le parlement de Bretagne à Rennes pour se débarrasser d’une horde d’avocats affamés menés par Gattina , une ravissante blonde qui avaient voulu mettre son museau dans leurs affaires.. Elle avait eu son salut à sa connaissance du patois napolitain : imitant dans sa langue maternelle le cri de la chatte en chaleur , Don Vitro s’était laisse attendrir, lui qui aimait tant les animaux, et l’avait laissé se faufiler vers la sortie avant l’embrasement.
.Mais elle en avait gardé un souvenir cuisant au niveau de son postérieur, qui conservait une température hors norme.

MB pensait à Alexandra, sa fiancée de longue date, qu’il avait lâchement abandonné au Potala, et qui devait de morfondre devant l’unique chaîne de télévision locale, avec Derrick passant en boucle. Juste avant de partir , il lui avait fait l’amour dans la buanderie. Il la revoyait encore venir s’empaler sur lui alors qu’il mettait le lave linge en position essorage , les fesses calées contre la boite de calgonit grand modèle (on savait faire des économies, au Potala) .Il avait mentalement remercié whirlpool de la qualité du matériel. Déchaîné, il l’avait labourée toute la nuit, la laissant épuisée au milieu des slips kangourous et des marcels, pantelante comme une vieille au milieu du varech sur un étal de marin pêcheur ( l’odeur en moins)

Vexée de se retrouver seule une fois de plus , elle en avait profité pour tester toute la lamaserie, faisant confiance à la sagesse des cénobites pour rester tranquilles.
Un ange passa, la face pudiquement voilée

L’info était venue directement de Chupa Gaupita : le fest noz de Ploërmel devait servir de prétexte à l’échange des t-shirts made in Ecosse contre des Kalachnikov destinées à la Slovénie, une sombre histoire d’ours énervés par le ministre local de l’écologie.. Les 3 agents de la CIA avaient monté un Bagad pour l’occasion et le biniou de MB allait faire merveille. Tout était prêt pour effacer le problème Don Vito.. et faire disparaître ces immondes t-shirts à tête de dragon, afin que triomphe le pull marin breton d’origine rayé blanc et bleu ( ou tout bleu ou tout blanc cassé)

Le lendemain, en rejoignant l’aéroport afin de regagner la lamaserie ,MB se repassait dans sa tête les évènements du Fest Noz de Ploërmel , sachant que tout n’était pas que positif.. .Certes, les trafiquants avaient été rayés de la terre, mais Ploërmel aussi. .Il allait devoir expliquer cela à Langley.. Des gorilles trop armés et trop enthousiastes..
Bah, se dit-il, quelques Bretons de plus ou de moins, c’est pas ça qui va changer la face du monde. G.W. Bush avait déjà commis d’autres boulettes sans que la communauté internationale n’en dise trop rien..

Et pi au moins je peux ramener des galettes du Mont Saint Michel au Potala






PRECEDENT - SUIVANT



_______________________________________________
Minouche a écrit:
J'avais pas lu cet épisode...... j'adore et j'attends la suite, comme Charles.... Minouchattends !
_______________________________________________
fanfan a écrit:
T'es fou !
J't'adore ! Vite la suite.
_______________________________________________
bonbonze a écrit:
Là normalement y a une image
_______________________________________________
charlesattend a écrit:
comme j'aime bien ce petit plagiat, je lui refais de la pub..



AJOUTER UN COMMENTAIRE
Votre message sera modéré avant sa mise en ligne

PSEUDO



Recopier les chiffres figurants ci dessus:

Smileys
VERS LE HAUT DE LA PAGE


Tri sélectif
Tri alphabétique
Tri par notoriété

- Une vie passionnante
- Végétons !
- Ne végétons pas
- La vérité sur l'affaire G
- formation continue
- une journée qui commence mal, mais qui ne finit pas
- Explication du texte (préparation au bac Français)
- Rentrée des classes 2
- Histoire de noeud salé
- Guide touritsique de la France et du François
- mode d'emploi universel
- JO d'hiver
- JOUE AVEC CHARLES
- Saleté de baleines
- réagir devant un SDF
- Histoire triste
- exceptionnel : de quoi est mort Michael Jackson
- Sécurité d'abord
- PORC SALUT
- Prevention Routière
- Histoire de l'O.M.
- conte de Noël
- Nos Amis les Suisses
- Charles monte à la capitale
- En terre inconnue..
- Le régional du jour
- exceptionellement : CHARLOTTE
- Ballade écossaise
- Quel bonheur !
- téléculture
- un nouveau pape est appelé à régner
- La Genèse suite :Les versets Charlataniques
- RUBRIQUE MEDICALE « CHEZ CHARLES » : LE SYNDROME PARAPOMPODROMIQUE
- desperates experts en prison
- les copains d'avant avant..
- Mambo
- Délit d'initié
- charles mets les voiles
- l'été indien à bicyclette
- rentrée des classes
- Manuel d'instructions à l'usage des heureux propriétaires d'ados d'appartement femelles
- les vacances d'avant
- la Genèse de charlesattend
- gauche droite gauche droite gau...
- barbecue
- Enquète sur le Bonze inconnu
- Charles se fait des amis dans le Sud Ouest
- AMNESIE
- In nimitz able
- Mr SCHMITT
- Galerie d'art "chez Charles"
- le voyage de monsieur BEDRICHON
- SAS malko bonze /pas de vannes à vannes
- Texte Privé , défense de lire
- prise de tête
- Internet pour les vieux
- un amour de campagne
- Les copains d'avant
- Derriere chez moi, savez vous quoiqu'il y a

VERS LE HAUT DE LA PAGE


article lu 8724 fois.