Si tu cherches la lumière, Petit Scarabée, il te faudra trouver l'interrupteur...

VERS LE BAS DE LA PAGE
C
H
A
R
L
E
S

Histoire de noeud salé
charlesattend - 26 Aug 2010

Il est temps de rétablir une vérité que j’ai du mal à avaler (comme dirait G Bush ), mais que je ne peux tenir cachée plus longtemps :

Voilà : le bretzel, pâtisserie salée qui fait la fierté de notre Teutonie orientale n’est pas d’origine alsacienne, que nenni, pas du tout du tout, nicht, nein, mais belle et bien d’origine celte, ainsi que wikipedia vous le confirmera. Et cela m’arrache le cœur ! Et quand je dis celte, cela n’a rien à voir avec le flacon que l’on se passe table, mais bel et bien avec la contrée humide et brumeuse qui nous sert de frontière naturelle avec l’Amérique, à savoir le finistère.

En effet, étymologiquement issu du breton proto-plougastelien « Breizh –el » signifiant « petite gâterie de Banalec », le bretzel fut créé par hasard et par Yann Von Cloarec (un transfuge de Baden Baden engagé à l’insu de son plein gré dans la marine royale) qui, rentrant au foyer un dimanche matin après la messe exceptionnellement célébré au bistrot du port de Perros-Guirrec, se prit les pieds dans un bulot eet fit un roulé boulé mémorable avec sa baguette dans un tas de varech comme on en croise si souvent au pied des calvaires de Bretagne.

Ladite baguette s’enroula autour des appendices latéraux servant de bras aux marins et se retrouva nouée, trempant dans le varech salé. Ce qui fit dire à Soizic Von Cloarec , son épouse devant Dieu , dès que Yann eut pu se rouler bourré jusqu’au foyer conjugal : « O pinaise pinaise, mon cochon !! Tu t’es encore photocopié la gueule, et pas qu’un peu mon n’veu » (traduction originale d’Helmut von Krennvrezhoneg )

Il est d’ailleurs remarquable que l’Alsace ait pu donner le change aussi longtemps quant à l’origine exact du bretzel, celui-ci étant salé de tous coté, alors qu’on ne trouve que du sel de déneigement dans cette région , et encore, seulement sur les routes entre septembre et juin!!

On remarquera d‘ailleurs que les formes rebondies et tendres d’un coté du breizh-el, alors qu’il est sec et raide de l’autre, ne sont pas sans rappeler la bretonne de Concarneau ou de Vannes .

Certains historiens se sont aussi avancés en prétendant que le breizh-L n’était qu’une variante du breizh-S ou du Breizh-XL, et que cela évoquait une grande taille, sous entendu qu’il viendrait de grande Bretagne !! Portnawach’ , comme on dit à Lorient !!

En attendant, me voilà soulagé de rendre à Erwan ce qui appartient à Gwénaël , et je me penche tout de suite sur les origines bavaroises du Kouign-amann


PRECEDENT - SUIVANT



_______________________________________________
charlesattend a écrit:
Et Hop là , comme on dit à Rennes
_______________________________________________
bonbonze a écrit:

_______________________________________________
bonbonze a écrit:
ça peut pas être breton, il n'y a pas de beurre dans la recette...
_______________________________________________
charlesattend a écrit:
Et l'inventeur il n'est pas beurré peut etre ?
_______________________________________________
LilasPoint a écrit:
Démonstration aussi magistrale que convaincante
Soulignons par ailleurs que "bretzel" et "Bretagne" ont à vue de nez le même radical, l'adjectif "bret" signifiant « issu de (grande ou petite) Bretagne » .

L'étymologie aussi fait des noeuds salés!

_______________________________________________
LilasPoint a écrit:
Oh flûte, j'ai répété un des arguments, Breitz = bret. J'vais me coucher.
_______________________________________________
pepejul a écrit:
J'adore ton texte Charly !

A quand la vérité sur les Zakouskis ?
_______________________________________________
bonbonze a écrit:
J'ajouterais que Perros Guirec est un chef lieu de canton des côtes d'Armor (anciennement côtes du Nord) et n'a donc rien a voir avec le Finistère.
Plaçons-nous Karlsruhe en Alsace, nous autres?
Non, et les s teutonnes ne broutent pas l'herbe des prés de Niederlauterbach, même si le nom peut prêter à confusion.
Une chose est sûre, la consommation de bretzel a un effet négatif sur les concepts géographiques.
_______________________________________________
pepejul a écrit:
Cjez les teutons, ça va faire du bruit dans le Lander Nau !
_______________________________________________
charlesattend a écrit:
C'est seulement que je ne connais pas beaucoup de noms de bleds de là bas et que j'avais la flemme de chercher. Alors forcément, la géographie...
_______________________________________________
bonbonze a écrit:
Et Google n'est pas ton ami
_______________________________________________
charlesattend a écrit:
C''est que Google coince quand je suis à mon bureau de l'usine , et pas Word...
_______________________________________________
charlesattend a écrit:
Pi je m'en tape que Perros Guirrec soit dans les cotes d'armor et pas dans le finistère ! POur moi, c'est le Phare Ouest tout ça ..
_______________________________________________
cornofulgur a écrit:
Quel canular !

Mais la vérité doit être dite
même si les femmes aiment à être trompées.

Nous devons l'invention du bretzel
à Joséphine de Beauharnais qui, en ce 18 juin 1815,
voyant son mari faire des huit avec sa nouille se dit que :

1) ça lui donnait l'idée d'une pâtisserie qui serait
bienvenue parce que les accras de
et le boudin créole, ça commençait à le gaver, l'empereur.

2) pas évident de se rebraguetter pour qui garde la main dans son gilet.

_______________________________________________
LilasPoint a écrit:
Après d'intenses recherches, il semble que BREIZH en serait le parfait acronyme :
B.R.E.I.Z.H. : Betit Rouleau Enfariné Itéalement Zalé et Hattaché.

Moui, j’ai eu du mal avec le H…
mais convenez qu’à vue de nez (de loin dans le brouillard, et bourré de surcroît), le bretzel ressemble à un nœud marin Breton. Puisqu’on vous le dit !

_______________________________________________
charlesattend a écrit:
Mais C'EST un noeud marin salé . Quoique à l'origine on utilisait du boyau de porc farci à la sardine , au harang et à la pomme tassé et noué
_______________________________________________
charlesattend a écrit:
Hans Ströbel, éleveur de porc pres de Wurtzburg, était furieux : son favori, Hamann, un beau stück de 750 kg , lui avait complètement détruit l’apfel-strudel qu’il était en train de confectionner : en effet, en se roulant, l’animal mélangea pâte à pain, avec le beurre et le sucre puis avait tout replié à la manière d'un feuilletage.

Hans prit son Alpen stock et se mit à frapper l’animal, qui gueulait tout ce qu’il pouvait, comme seuls les s et les auvergnats peuvent le faire
« Ach Ach, tu couines, Hamann » s’écriait Hans

D’où les origines bavaroises du Kouign-amann..

_______________________________________________
bonbonze a écrit:
Un peu tiré par les soies...
_______________________________________________
charlesattend a écrit:
C'est pourtant comme cela que ça c'est passé ..

Je vais avoir du mal pour la pizza islandaise, mais bon...
_______________________________________________
Baad a écrit:
en tant qu'historique historien bretonnant (ah bon ), je ne peux que conforter les dires de Charles
...
et j'attends avec impatience ton essai sur les origines congolaise de l'omelette norvégienne....



AJOUTER UN COMMENTAIRE
Votre message sera modéré avant sa mise en ligne

PSEUDO



Recopier les chiffres figurants ci dessus:

Smileys
VERS LE HAUT DE LA PAGE


Tri sélectif
Tri alphabétique
Tri par notoriété

- Une vie passionnante
- Végétons !
- Ne végétons pas
- La vérité sur l'affaire G
- formation continue
- une journée qui commence mal, mais qui ne finit pas
- Explication du texte (préparation au bac Français)
- Rentrée des classes 2
- Histoire de noeud salé
- Guide touritsique de la France et du François
- mode d'emploi universel
- JO d'hiver
- JOUE AVEC CHARLES
- Saleté de baleines
- réagir devant un SDF
- Histoire triste
- exceptionnel : de quoi est mort Michael Jackson
- Sécurité d'abord
- PORC SALUT
- Prevention Routière
- Histoire de l'O.M.
- conte de Noël
- Nos Amis les Suisses
- Charles monte à la capitale
- En terre inconnue..
- Le régional du jour
- exceptionellement : CHARLOTTE
- Ballade écossaise
- Quel bonheur !
- téléculture
- un nouveau pape est appelé à régner
- La Genèse suite :Les versets Charlataniques
- RUBRIQUE MEDICALE « CHEZ CHARLES » : LE SYNDROME PARAPOMPODROMIQUE
- desperates experts en prison
- les copains d'avant avant..
- Mambo
- Délit d'initié
- charles mets les voiles
- l'été indien à bicyclette
- rentrée des classes
- Manuel d'instructions à l'usage des heureux propriétaires d'ados d'appartement femelles
- les vacances d'avant
- la Genèse de charlesattend
- gauche droite gauche droite gau...
- barbecue
- Enquète sur le Bonze inconnu
- Charles se fait des amis dans le Sud Ouest
- AMNESIE
- In nimitz able
- Mr SCHMITT
- Galerie d'art "chez Charles"
- le voyage de monsieur BEDRICHON
- SAS malko bonze /pas de vannes à vannes
- Texte Privé , défense de lire
- prise de tête
- Internet pour les vieux
- un amour de campagne
- Les copains d'avant
- Derriere chez moi, savez vous quoiqu'il y a

VERS LE HAUT DE LA PAGE


article lu 4416 fois.