Dans l'espace, personne ne vous entendra rigoler...

VERS LE BAS DE LA PAGE
C
H
A
R
L
E
S

Charles monte à la capitale
J'm'étais ben préparé à monter à la capitale.. Depuis le temps !! Mes collègues me disaient toujours (j'vous passe sur l'accent, sinon, c'est plus compréhensible) :
"yo Charles à ton âge, y s'rait temps que tu visites Paris..
-Mais c'est loin je leur répondais, c'est trop grand, y a trop de monde..
-Mais maintenant il y a un nouveau train qui va vite, et pi tu pourras dormir chez la cousine Félicie, elle tient l'hôtel d'Abyssinie et du Calvados réuni"

Aussi, profitant d'une occasion , je me suis décidé :j'avais bien préparé le voyage : chemise à carreaux rouges et noirs évoquant un bûcheron canadien pour avoir chaud, caleçon long et pantalon de velours marron peu salissant, casquette en cuir avec 2 oreillettes fourrées, j'arrivais à la gare, mon billet de train dans une pochette que j'avais mis dans ma banane K-Way autour de ma taille pour plus de sûreté. Apres avoir demandé à 2 chefs de gare et 3 voyageurs s'il le train sous mes yeux allait bien à Paris, je montais à bord et m'installait en seconde, à ma place..( enfin , j’ai quand même demandé au voisin d’en face d’échanger car je vomis si je ne suis pas dans le sens de la marche)

Je redemandais une dernière fois à mon voisin si le train allait bien à Paris, puis sorti mon téléphone portable pour avertir les copains ("yo, jacky !! define t'où je t'apelle ? ) ..Après le 7 è appel, je sorti mon sandwich au munster que Charlotte m'avait préparé ainsi que la canette de Kronenbourg, le trajet s'annonçant malgré tout ennuyeux. Je n'arrivais pas à m'intéresser aux Dernières nouvelles d'Alsace que j'avais amené pour ne pas être perdu...Nous avions à peine dépassé Saverne ( capitale de la brouette) que déjà nous étions en France de l'intérieur

Le train était prévu sans arrêt, sauf à la gare de l'est de Paris, terminus..

Une fois sorti du train, après m’être bien assuré que nous étions à Paris, je demandais aimablement aux passants (des gens remarquables ces parisiens !! tellement bien habillés, cultivés, "condescendants" me disaient ils )où se trouvait l’hôtel ..

Ils ne semblaient pas connaître..

Tant pis !! je décidais d’y aller à pied..(il faut dire que je m’étais bien équipé pour la marche , et que j’avais emmené mon bâton du club vosgien)

Allant bon train, souriant aux habitants sur mon passage, j’arrivais sur place la mine réjouie: Quelle fierté de montrer que dans l’est on n’est quand même pas des ploucs !!


PRECEDENT - SUIVANT



_______________________________________________
bonbonze a écrit:
T'es vraiment sûr que c'était Paris
_______________________________________________
charlesattend a écrit:
j'ai demandé plusieurs fois..
_______________________________________________
bonbonze a écrit:
Mais tu as vu une pancarte sur laquelle était inscrit "Paris", comme on trouve dans l'entrée de toutes les villes
_______________________________________________
jonquille a écrit:
t'as demandé plusieurs fois et si tu tombes sur des touristes qui sont pas surs d'être à Paris. Moi je reste à Marseille au moins je sais où je vais (quoi que) c'est très habituel que je me perde
_______________________________________________
Voltaire a écrit:
Charles à la Capitale:
Là normalement y a une image
_______________________________________________
Voltaire a écrit:
Croquignolet, hein?
_______________________________________________
charlesattend a écrit:
on avait dit PAS DE PHOTOS
_______________________________________________
Voltaire a écrit:
J'aime bien les oreillettes fourrées...
_______________________________________________
bonbonze a écrit:
Moi c'est pas les oreillettes que j'aime fourrer
_______________________________________________
charlesattend a écrit:
pi en novembre, j'irais à Marseille
faut que je me trouve une chemise en satin mauve..
_______________________________________________
bonbonze a écrit:
Et des tongs. Faut avoir des tongs à Marseille.
_______________________________________________
charlesattend a écrit:
fin novembre en tong avec du pilou-pilou rose tout autour pour avoir chaud alors
_______________________________________________
bonbonze a écrit:
Avec des chaussettes à doigts...
_______________________________________________
Voltaire a écrit:
... et des protège-roubignolles...
_______________________________________________
pepejul a écrit:
le pilou pilou c'est plutôt à µToulon qu'on le trouve (du coté de Mayol)...

La maison est toute verte pour toi Charly en Novembre (pas la peau de l'ours)
_______________________________________________
Bestiole a écrit:
Savais pas que Charles était Grec, il a monté Pâris ...


_______________________________________________
Baad a écrit:
Charles, t'es déjà magnifique en Sherlock Holmes canadien, mais avec la chmise de Travolta saturday night fever....
Wahou !
J'attends la suite de ton récit sur ton séjour...
Fais le façon trilogie, le voyage, l'épreuve, le retour du guerrier....

_______________________________________________
charlesattend a écrit:
on dirait que vous vous moquez...Là normalement y a une image
_______________________________________________
charlesattend a écrit:
ben elle est pas en cuir celle là
_______________________________________________
pipelette a écrit:
Déguisement de Playmobil?!...
_______________________________________________
Baad a écrit:
se moquer nous ?
pas not'genre !
_______________________________________________
Voltaire a écrit:
J'ai cherché des images de slips réfrigérés (alias protège-roubignolles, Charles, méfie-toi des chaleurs provencales, un coup de chaleur et pfft! terminée la natalité alsacienne).
Mais j'ai trouvé que des camions-frigos et des calbutes grotesques.. mais non réfrigérés.
_______________________________________________
charlesattend a écrit:
ouah l'autre ! ppff terminé la natalité alsacienne , qu'il dit
mais mon gars, tu crois qu'elle viennent d'où , les cigognes mmmhh ? et les choux ?
_______________________________________________
Voltaire a écrit:
du Maroc..
_______________________________________________
cornofulgur a écrit:
Les choux, de Bruxelles
_______________________________________________
Voltaire a écrit:
Les bêtises, de Cambrai
_______________________________________________
Baad a écrit:
Nan, les choux, ch'est en auvergne....



AJOUTER UN COMMENTAIRE
Votre message sera modéré avant sa mise en ligne

PSEUDO



Recopier les chiffres figurants ci dessus:

Smileys
VERS LE HAUT DE LA PAGE


Tri sélectif
Tri alphabétique
Tri par notoriété

- Une vie passionnante
- Végétons !
- Ne végétons pas
- La vérité sur l'affaire G
- formation continue
- une journée qui commence mal, mais qui ne finit pas
- Explication du texte (préparation au bac Français)
- Rentrée des classes 2
- Histoire de noeud salé
- Guide touritsique de la France et du François
- mode d'emploi universel
- JO d'hiver
- JOUE AVEC CHARLES
- Saleté de baleines
- réagir devant un SDF
- Histoire triste
- exceptionnel : de quoi est mort Michael Jackson
- Sécurité d'abord
- PORC SALUT
- Prevention Routière
- Histoire de l'O.M.
- conte de Noël
- Nos Amis les Suisses
- Charles monte à la capitale
- En terre inconnue..
- Le régional du jour
- exceptionellement : CHARLOTTE
- Ballade écossaise
- Quel bonheur !
- téléculture
- un nouveau pape est appelé à régner
- La Genèse suite :Les versets Charlataniques
- RUBRIQUE MEDICALE « CHEZ CHARLES » : LE SYNDROME PARAPOMPODROMIQUE
- desperates experts en prison
- les copains d'avant avant..
- Mambo
- Délit d'initié
- charles mets les voiles
- l'été indien à bicyclette
- rentrée des classes
- Manuel d'instructions à l'usage des heureux propriétaires d'ados d'appartement femelles
- les vacances d'avant
- la Genèse de charlesattend
- gauche droite gauche droite gau...
- barbecue
- Enquète sur le Bonze inconnu
- Charles se fait des amis dans le Sud Ouest
- AMNESIE
- In nimitz able
- Mr SCHMITT
- Galerie d'art "chez Charles"
- le voyage de monsieur BEDRICHON
- SAS malko bonze /pas de vannes à vannes
- Texte Privé , défense de lire
- prise de tête
- Internet pour les vieux
- un amour de campagne
- Les copains d'avant
- Derriere chez moi, savez vous quoiqu'il y a

VERS LE HAUT DE LA PAGE


article lu 9553 fois.