Un site avec un bonze, pi du caramel mou, plein !

VERS LE BAS DE LA PAGE
C
H
A
R
L
E
S

exceptionellement : CHARLOTTE
Voyage en teutonie

C’ayait c’est décidé, Charles a accepté cette année de retourner sur le sol germanique. Ne nous emballons pas, il s’agit juste d’un séjour de 24h heures… plus, et nous risquerions une teutonite aiguë… voire pire, qu’il commence à apprécier le pays de mes ancêtres… ce serait alors le comble du comble, le truc jamais vu, enfin bref, ce n’est pas possible.

La première traversée de la forêt noire se fait sans encombre ; les milliers de motards virils sillonnent ces routes magiques au cœur des forêts de pins, plein de coucous qui répondent à nos coups de klaxons guillerets et amicaux.

Et puis, c'est l’arrivée à Destination, enfin non, ça s’appelle en fait Sigmaringen mais ça il a déjà du mal à le prononcer : y aller doucement, lui rappeler qu’ici, on parle une langue non française, qu’ici, ses traits d’esprits qui font le bonheur des ses acolytes de Bonbonze, et bien ici : personne ne les comprend : On est en plein pays souabe, là où l’on mange des cerfs rôtis, des soupes de viande avec de la confiture… là où les garçons ont tous la coiffure des footballeurs du bayern des années 70. Bref, le choc : il ne comprend plus et se sent totalement et brutalement coupé du monde : quelle faute doit-il expier pour re-vivre cela après toutes ces années ! mais bon sang de bon sang, pourquoi a-t-il choisi une Gudrun ? ce charabia incompréhensible qui lui attaque l’ouie qu’il a si fine… et moi qui essaye de faire le lien entre ces deux mondes, et qui tel un Nelson Montfort au plus haut de sa forme commence à assurer la traduction simultanée des échanges polis mais néanmoins conviviaux avec le tonton pervers, la sœur bourge et déprimée et le beau-frère plongeur sous-marin (si si dans le lac de constance, bon d’accord avec des ouacances en Egypte).Charles, il est choqué que les gens ici, ils sont riches, que les maisons elles soient toutes propres et dotées des dernières high technologies écologiques machin chose, que le long de la moindre petite route il y ait des lutins pour vous accompagner si vous êtes perdus, que le mâle allemand à partir de 18 ans, il ne conduit pas : il pilote SA BM, son Audi ou sa porsche… et oui, c’est pas des jacky là-bas, c’est plus classe car là bas, on ne trouve pas des fuegos customisés. L’allemand n’a pas besoin de customiser, il a juste La bagnole magnifique. Alors, Charles il a un peu de mal là-bas et pourtant, Charlotte elle fait tout pour le mettre à l’aise. Alors, après un dîner arrosé au resto grec du coin et trois schnaps du meilleur schnapsier du monde (fournisseur officiel d’Angela Merkel (attention : le premier qui dit quelque chose de mal sur Angie, je lui sors Sarko et Carla en bikini dans les dents ! ) Donc Charles, à la fin de la soirée, il commence à s’habituer à cette douce mélopée de la langue teutonne, à l’objectif de tout allemand de faire bien son travail et de ne pas passer son temps à essayer de se foutre de la g… des gens; Ça le change de la Gaule. Il s’étonne même le lendemain que dans une station d’essence, les sandwichs, il sont BONS et ne sont pas SNCFisés.

24h plus tard…Bon, faut pas d… : faut quand même rentrer, il risquerait d’y prendre goût. Nous laissons numéros 3 et 4 aux mains de cette tribu exotique souabe… Juste avant de mes quitter, Charles regarde le ciel et implore Max Gallo qu’elles ne vont pas oublier la langue de Baudelaire en deux semaines. Il est temps de partir, il fait beau, les oiseaux " kazouillent, kazouillent dans la cholie forêt", Charles est content : il a survécu à cette nouvelle immersion, je suis au volant, d’humeur légère et badine, Charles se laisse conduire, apaisé de rentrer en Franchouilly de l’Est, quand tout à coup l’idée du siècle me prend : folie, dis-je à Charles, OK, nous n’avons plus 20 ans, mais nous pourrions changer de route pour une fois, revivre un bout de notre jeunesse, explorer les chemins sombres de cette forêt enchanteresse, chasser le cèpe et la girolle d’été, et déguster les framboises juteuses à souhait. Mon Charles il est emballé et me dit oui tout de go, sans réfléchir, tant pis, risquons le tout pour le tout, même dans ce pays où il ne peut communiquer avec quiconque, tant pis, allons-y… L’émotion fut trop intense et nous fit oublier que nous n’avions ni carte sur nous et que nous venions de rendre le GPS à mon paternel…

… Deux heures plus tard nous y étions toujours, avec comme seule étoile du berger un soleil de plomb pour pouvoir suivre en sa direction…
- « L’ouest, il faut aller vers l’ouest murmure-t-il inlassablement… car à l’ouest, il y a ma terre, là où j’ai grandi, là où la présidente chante et le président fait des conneries, là où je veux mourir, sur la terre de mes ancêtres bon sang de bon sang ! «
- « Ne panique pas Charles, ça va aller, à un moment ou un autre ces chemins ils s’arrêtent, tu verras, nous allons y arriver. »

Il est nerveux, je vois ses mains trembler un peu mais il parvient à les maîtriser. J’essaye de le rassurer comme je peux mais rien n’y fait, il se plonge dans un mutisme inquiétant. Je commence à craindre les représailles…

Le silence se fait lourd comme le plat mangé hier au restaurant, sa gorge s’assèche, je commence à douter sur sa résistance physique, puis tout à coup nous parvenons à une station de ski tout en haut d’un mont, la vue est splendide et donne sur la vallée du Rhin et la plaine d’Alsace.
- « Alsace, qui a dit Alsace ??? «
- « tout bon Charles, ne t'inquiète pas nous sommes bientôt arrivés, tu la vois là bas, elle t’attend, ne t’inquiète pas, tu vas bientôt la revoir… »

Sa respiration redevient enfin régulière : Nous sommes enfin en France et mon homme est soulagé, je le sens presque guilleret même s’il pense déjà, qu’il devra sans doute revivre dans 5 ans cette même expérience surnaturelle…

Lundi matin :
- Charles, t’as fait quoi de beau ce WE ?
- ben rien de spécial, je suis juste aller déposer mes enfants chez mes beaux-parents en Allemagne
- Ah sympa… et tu les recherches quand ?
- C’est mon épouse qui va les rechercher, moi je suis de garde et je ne peux ma heureusement pas y aller…


PRECEDENT - SUIVANT



_______________________________________________
charlesattend a écrit:
charlotte squatte.

_______________________________________________
Beastbuk a écrit:
Ça me rappelle la charcuterie allemande.
_______________________________________________
Bestiole a écrit:
... on s'y croirait !
Charles à "l'estranger" y pédale dans la choucroute ... ;-)
_______________________________________________
bonbonze a écrit:
Perso, je ne fais pas la différence entre le chant de la saucisse de Franfurt et celle de Strasbourg...
_______________________________________________
Bestiole a écrit:

Ca va faire râler Charles ça ...
_______________________________________________
charlesattend a écrit:
Sache que charles ne râle jamais

Il manifeste sa désapprobation...

pi vous n'avez jamais été perdus en foret noire, vous zot'
_______________________________________________
pepejul a écrit:
belle épopée teutonne, le plus important c'est d'en être revenu !
_______________________________________________
pipelette a écrit:
La prochaine fois Charles descends à l'hotel Löwen et après un bon Stammgericht lis ou relis "D'un château l'autre" !...
_______________________________________________
Lustucrute a écrit:
J'vais faire mon inculte ... ^^ .... : pourquoi teutonne ?
_______________________________________________
charlesattend a écrit:
ça se passe en Allemagne..
_______________________________________________
cornofulgur a écrit:
Lustucrute connait pas la teutonik,
cette façon de marquer le rythme de la msique électronik,
en donnant des gross claques sur son short en cuir.
_______________________________________________
Lustucrute a écrit:
Etant toujours à l'ouest.... : teutonie = allemagne ?

Oh oui la teutonik, je me demande toujours si, ces danseurs avec leurs grand geste ( à risquer de s'mettre des bourre pif entre eux ) veulent :

1. Attirer la pluie ?
2. Avoir l'air encore plus bête que la moyenne ?
_______________________________________________
Voltaire a écrit:
T'as épousé Cohn-Bendit C'est le seul Français parfaitement bilingue.
_______________________________________________
hansimschogaloch a écrit:
L'allergie (des Alsaciens) est une réaction anormale, inadaptée, exagérée et excessive du système immunitaire de l'organisme, consécutive à un contact avec une substance étrangère (le plus souvent l’Allemand) à l'organisme (l'allergène), qu'on dit « antigène ». Il s'agit de substances qui sont habituellement bien tolérées, mais considérées à tort comme dangereuses par nos cellules.
Une substance tout à fait inoffensive pour certains peut provoquer une réaction allergique chez une personne dite sensibilisée. Certains traitements consistant à réhabituer l'organisme à la substance sont dits de « désensibilisation »
J’ai débuté ma désensibilisation il y a une vingtaine d’année par de courtes incursions. Certaines dégustations et certains repas aidant, je me suis fait même quelques amis avec les constations suivantes : les buveurs de vin sont les copains des viticulteurs et entretiennent une haine séculaire contre les Prussiens blonds qui sont venu les envahir. La Prusse commence sur le versant Est de la Forêt Noire.
Ces amis m’ont confié : « Ne nous mettez pas tous dans le même sac » et « Méfiez vous des gens qui n’aiment ni manger, ni boire, ni faire l’amour »

_______________________________________________
hansimschogaloch a écrit:
Charles attend-t-il qu’on retire l’obus datant de la seconde Guerre Mondiale qui est toujours encore incrusté dans un mur de la place de la Cathédrale à Strasbourg au restaurant Kamerzell pour franchir le Rhin de son plein gré ?
_______________________________________________
charlesattend a écrit:
non, j'attend qu'il y ait quelquechose à faire de plus qu'à Europa park..
La vallée de la kinzig, ou le titisee , la hochschwartzwald strasse ne m'attirent pas..
_______________________________________________
charlesattend a écrit:
pour ceux chez qui europa park n'évoque rien: clique-ici
_______________________________________________
kilo 48 a écrit:
j ai vecu 9 ans en teutonie en tant que militaire c etait bien . bien sur il faut pas jouer les cadors. il faut un peu apprendre le teuton . gouter le wildragout . la goulach . le raifort . le topi bonjour la gueule de bois. enfin se faire accepter .sinon c est comme de partout ils savent te faire comprendre que si ca te plais tu te casse.
_______________________________________________
kilo 48 a écrit:
entre plais et tu j ai oublie pas . message a hansimschogaloch pourrais tu me traduire ton pseudo .s.t.p. c est pour fils d alsaco . merci .



AJOUTER UN COMMENTAIRE
Votre message sera modéré avant sa mise en ligne

PSEUDO



Recopier les chiffres figurants ci dessus:

Smileys
VERS LE HAUT DE LA PAGE


Tri sélectif
Tri alphabétique
Tri par notoriété

- Une vie passionnante
- Végétons !
- Ne végétons pas
- La vérité sur l'affaire G
- formation continue
- une journée qui commence mal, mais qui ne finit pas
- Explication du texte (préparation au bac Français)
- Rentrée des classes 2
- Histoire de noeud salé
- Guide touritsique de la France et du François
- mode d'emploi universel
- JO d'hiver
- JOUE AVEC CHARLES
- Saleté de baleines
- réagir devant un SDF
- Histoire triste
- exceptionnel : de quoi est mort Michael Jackson
- Sécurité d'abord
- PORC SALUT
- Prevention Routière
- Histoire de l'O.M.
- conte de Noël
- Nos Amis les Suisses
- Charles monte à la capitale
- En terre inconnue..
- Le régional du jour
- exceptionellement : CHARLOTTE
- Ballade écossaise
- Quel bonheur !
- téléculture
- un nouveau pape est appelé à régner
- La Genèse suite :Les versets Charlataniques
- RUBRIQUE MEDICALE « CHEZ CHARLES » : LE SYNDROME PARAPOMPODROMIQUE
- desperates experts en prison
- les copains d'avant avant..
- Mambo
- Délit d'initié
- charles mets les voiles
- l'été indien à bicyclette
- rentrée des classes
- Manuel d'instructions à l'usage des heureux propriétaires d'ados d'appartement femelles
- les vacances d'avant
- la Genèse de charlesattend
- gauche droite gauche droite gau...
- barbecue
- Enquète sur le Bonze inconnu
- Charles se fait des amis dans le Sud Ouest
- AMNESIE
- In nimitz able
- Mr SCHMITT
- Galerie d'art "chez Charles"
- le voyage de monsieur BEDRICHON
- SAS malko bonze /pas de vannes à vannes
- Texte Privé , défense de lire
- prise de tête
- Internet pour les vieux
- un amour de campagne
- Les copains d'avant
- Derriere chez moi, savez vous quoiqu'il y a

VERS LE HAUT DE LA PAGE


article lu 5649 fois.