Un site avec un bonze, pi du caramel mou, plein !

VERS LE BAS DE LA PAGE
A
M
E
L
I
E

Chanteur mort et tartines beurrées
Ou
De l’impérieuse nécessité d’être optimiste.
Episode 1


Imaginez qu’un jour vous viviez ce qu’on appelle communément une journée merdique et laissez-moi vous donner quelques bons conseils pour faire face à ce genre de crise.

Ce genre de journée commence généralement dés 4h30 du matin par un réveil foireux parce qu’un petit malin a déréglé votre réveil (au choix : celui qui partage votre pot au feu dominical et accessoirement votre lit ; la femme de ménage ; Poupette, votre hamster croisé Chinchilla ou Gaston, votre petit neveu, celui que vous avez gardé mercredi après midi… mais si souvenez-vous c’était hier, d’ailleurs c’est certainement lui le coupable puisqu’il a déjà repeint Poupette au Stabilo et coupé les franges du tapis persan pendant que vous étiez au téléphone en train de consoler votre meilleure amie).
Ainsi, au lieu de vous éveiller au doux son des gazouillements de la nichée de pigeons qui squatte votre fenêtre, c’est Mike Brant qui, avec 2 heures d’avance sur le timing habituel, se charge de vous tirer de vos draps chauds et moelleux en braillant « Laisse moi t’aimer toute une nuit… »…
La bonne réaction : Ta gueule connard et laisse moi dormir toute une nuit et ce sera déjà pas si mal !… Réaction un peu primitive j’en conviens mais quand même à 4h30 on n’a pas idée non plus.
Mon conseil : Haïr, si ce n’est pour le restant de vos jours, du moins pour le restant de la journée, Mike Brant.

Ensuite vient la douloureuse épreuve de la douche… froide évidemment puisque la chaudière de l’immeuble a ses humeurs comme tout un chacun et que la voisine vous a visiblement devancé pour prendre son bain… D’ailleurs, comme vous pouvez aisément vous en rendre compte, elle semble de très bonne composition, elle, ce matin et il semblerait même qu’elle ait une passion secrète pour les chanteurs israéliens défenestrés puisqu’elle continue à écouter Mike qui pleurniche des paroles dont le sens lui échappe (encore un qui se fout de notre gueule tiens !). Bref, avec tout ça c’est une douche tiédasse tirant sur le froid que vous prendrez aujourd’hui.
Réaction positive à adopter dans ces cas là : Je ne vais quand même pas me laisser abattre par un chanteur mort et une voisine mélomane.
Mon conseil : Vous faire toute belle pour tenter la 214ème approche du beau Pollux qui travaille aux ressources humaines, cette fois ci c’est la bonne ! Et pour vous redonner du baume au cœur vous allez commencer par vous lavez les cheveux !

Seulement voilà, ça fait 5 jours que le mot Shampoing est inscrit sur votre liste de courses et que vous laissez ladite liste pourrir dans votre sac à main entre un vieux chewing-gum au Kiwi, un ticket de bus et une lime à ongle (Note pour plus tard : pensez à débarrasser votre besace du microcosme qui y vit actuellement!). Alors, vaincue par les éléments, qui décidément se déchaînent contre vous aujourd’hui, vous êtes forcée de vous résoudre à garder la tête sale une journée de plus.
Réaction envisageable : Puisque je ne peux pas me laver les cheveux je vais au moins me maquiller un peu (pas comme Paméla, la secrétaire ripolinée du patron, mais plutôt comme la jolie dame qui se trouve en couverture du dernier magasine féminin que vous avez acquis), histoire de ne pas me suicider tout de suite et de me prouver que je suis une femme libre ! Et Pollux, il ne paye rien pour attendre celui là !
Mon conseil : Cette fois c’est la dernière fois que vous vous faites avoir par votre fainéantise. Ce soir, c’est sûr, entre le boulot, le métro et le dodo vous passez au supermarché ! Ça peut plus durer comme ça de toute façon. A partir de dorénavant vous êtes une jeune femme adulte et responsable, qui ne se nourrit plus uniquement de pizzas surgelées et de pâte à tartiner même si elle donne de l’énergie pour penser et se dépenser ! Désormais vous ferez donc vos courses au moins une fois par semaine.

C’est ainsi que, forte de vos bonnes résolutions, vous vous dirigez vers votre dressing, afin de trouver quels vêtements vont avoir l’extrême privilège de passer toute une journée au contact de votre peau satinée de bébé. Seulement voilà, la recherche d’une paire de chaussettes propres et non dépareillées se transforme vite en conquête du Saint Graal. Alors se pose à vous un choix crucial dont dépend peut être votre bonheur futur: 2 chaussettes identiques mais sales ou 2 chaussettes propres mais de couleur différentes (tellement différentes d’ailleurs qu’on ne les a pas mises à côté dans l’arc-en-ciel !)… Autant choisir entre une jambe de bois ou un bras en mousse !
Réaction impérative sous peine de crise de nerf matinale : Optez pour la jupe et les collants !
Mon conseil : Rangez votre dressing et lavez votre linge… Une adulte responsable on a dit !

Vous voilà donc habillée et maquillée, vous vous dirigez à présent vers la cuisine pour engloutir (il vous reste 16 secondes avant d’être en retard) un petit déjeuner équilibré (comme ils disent sur les paquets de céréales), soit : un café, 3 tartines beurrées, un jus d’orange et un yaourt (Comment veulent-ils qu’on avale tout ça en si peu de temps ?). Alors comme vous avez décidé que, malgré tout, aujourd’hui serait une bonne journée et puisque rien n’est perdu étant donné qu’il n’est que 7h30, vous vous dites que le rapport qui traîne sur votre bureau depuis 8 jours attendra bien une demi-heure de plus et vous prenez le temps d’inviter l’ami Ricoré à votre petit déjeuner !
Cependant comme vous jouez de malchance, la chose tant redoutée se produit : La tartine beurrée se laisse nonchalamment tomber sur le carrelage de la cuisine… du côté beurré, cela va sans dire !
Réaction possible : Rattrapez la tartine entre deux triples saltos arrières avant quelle ne touche le sol sinon mettez la tartine à la poubelle et entamez le paquet de petits gâteaux secs.
Mon conseil : Faites un régime sans beurre.

Et c’est après un début de matinée, certes mouvementé mais qui ne présume en rien du restant de la journée, que vous quittez votre petit nid douillet où il fait bon vivre pour vous rendre sur votre lieu de travail, faire des choses constructives avec des gens bourrés de talent (tout comme vous), hyper sympas et auxquels vous êtes indispensables, pour vous sentir utile, si ce n’est à la société au moins à votre patron.

A suivre...

PRECEDENT - SUIVANT



_______________________________________________
fanfan a écrit:
Merci, merci , merci
Je suis contente de savoir qu'une autre fille a des matins difficiles comme moi.
Bien que ....petite variante toute personnelle : je marche dans une crotte de chien en sortant de chez moi ! ça couvre l'odeur des chaussettes identiques mais sales ...
_______________________________________________
sandrinealine a écrit:
génial ....

_______________________________________________
Voltaire a écrit:
Merci sandrinaline, j'avais loupé ça. Du bonheur.;
_______________________________________________
anonymous (dégonflé !) a écrit:
tros cool
_______________________________________________
cornofulgur a écrit:
C'est pourtant simple :
La foye qui grandit a besoin des loumiéreu



AJOUTER UN COMMENTAIRE
Votre message sera modéré avant sa mise en ligne

PSEUDO



Recopier les chiffres figurants ci dessus:

Smileys
VERS LE HAUT DE LA PAGE


Tri sélectif
Tri alphabétique
Tri par notoriété
- Afficher tout

- Bar à tapas et Renault Espace
- Cors aux pieds et épinards à la crème
- Chanteur mort et tartines beurrées
- Salut à tous,

VERS LE HAUT DE LA PAGE


article lu 11956 fois.